[RealPolitic]: Allocution Radio-Télévisée de Marine Le Pen, Présidente de la République….

Palais de L’Élysée …

« De l’autre côté de la Méditerranée se produit un immense bouleversement. Certains peuples arabes prennent leur destin en main« , a constaté Marine Le PEN, Présidente de la République. « Ces régimes arabes, tous les gouvernements français qui se sont succédé, sans exception, ont entretenu des relations diplomatiques, économiques, politiques malgré leur caractère autoritaire parce qu’ils apparaissaient aux yeux de tous comme des remparts contre l’extrémisme religieux, le fondamentalisme et le terrorisme, a-t-elle poursuivi, en forme de justification.

Mme la Présidente de la République s’est surtout inquiété des conséquences de la situation dans le monde arabe, pour la France. « Nous savons quelles pourraient être les conséquences (…) sur les flux migratoires », a indiqué Marine Le Pen. « C’est toute l’Europe qui serait en première ligne. » « La France a demandé que le Conseil européen se réunisse pour que l’Europe adopte une stratégie commune », a-t-elle donc ajouté.

 »Mes chers compatriotes, c’est mon devoir de prendre les décisions qui s’imposent quand les circonstances l’exigent. Je connais vos attentes qui sont grandes à juste titre. Je me suis engagé à moderniser la France pour que notre modèle survive à tous les changements si brutaux de ce début du XXIème Siècle. Pour obtenir les résultats que vous attendez et que nous obtiendrons, je me dois de ne faire prévaloir aucune autre considération que le souci de l’efficacité et de l’intérêt général dans le choix de ceux auxquels sont confiées les plus hautes responsabilités de l’État.(…) [Elysée.fr]

La Révolution arabe dite ‘’ La Révolution du Jasmin’’, a bouleversé le paysage politique français. L’alliance UMP-FN s’est formée autour des thèses suivantes : Immigration, identité nationale, islamisation, etc…

L’instabilité dans le monde arabe pourrait provoquer un regain de l’immigration illégale en Europe selon la classe politique française de droite et l’éditorialiste du Figaro Eric Zemmour. Une nouvelle majorité (Front de Droite) formée par l’UMP et le Parti au pouvoir de Marine Le PEN est majoritaire à l’Assemblée Nationale. Depuis quelques années les rapprochements étaient visibles, sous-jacentes et officiels depuis ce fameux deuxième tour de la Présidentielle de 2012.

Juste avant, un sondage Ifop pour le Nouvel obs donnait 32 % des sympathisants UMP favorables à un rapprochement avec le FN lors des élections locales. Le député du Nord, Christian Vanneste, avait plaidé en faveur d’une alliance, sous certaines conditions, avec le FN et suscité quelques timides réactions des responsables de l’UMP. La base lui avait finalement donné raison.

Marine Le Pen

La peur du FN National aux commandes de la République après 2012 était évoqué sur Internet, timidement par la presse, avec force par des blogueurs. Rimbus dans un billet de novembre 2010 écrivait:  ‘’ L’abstention au deuxième tour a été catastrophique, je regrette de ne pas avoir voté, pour ne pas voter Sarkozy… Mais bon, on ne va pas pleurer sur ses erreurs…… Et Marine est passée de justesse. Avec 60 % d’abstention, il fallait s’y attendre.…. Mariani a accepté le poste de premier ministre, avec Vanneste, Hortefeux et Eric Besson, pour former un gouvernement d’Union Nationale. Marine savait qu’il n’y avait pas de cadres au Front pour tenir un portefeuille correctement, mais une bonne moitié de l’UMP s’est couchée devant elle. François Desouche a été nommé ministre de la culture, des communications et de l’éducation.’’ (le blog de rimbus)

Un bref survol historique des trois dernières décennies permet facilement de comprendre pourquoi le Front National était devenu le Burger-King des idées-UMP des années Sarkozy, puis le Parti majoritaire en France.  Quelques exemples (cc Jean-Yves Ménébrez ) :

Khanillion (Flickr - cc)

Septembre 1983, aux municipales, Jean-Pierre Stirbois (FN), réalise 16% des suffrages : c’est le tonnerre de Dreux . Le RPR et l’UDF ne peuvent espérer vaincre les « socialo-communistes » (le Mur de Berlin n’est pas encore tombé !) qu’en s’alliant au FN.

Aux Régionales de 1986 : Jean-Claude Gaudin à Marseille, Jacques Blanc à Montpellier se font élire avec les voix du Front national. En Ile-de-France Michel Giraud navigue à vue. Ainsi le RPR et l’UDF gagnent des exécutifs régionaux et le Front national notabilise certains de ses élus qui deviennent vice-présidents d’assemblée ou présidents de commission. Le Front national pèse à la marge sur les politiques suivies : le drapeau tricolore aux portes des lycées, par exemple.

En Mars 1992 : Le RPR et l’UDF réalisent un excellent score aux élections régionales ; ils gagnent des majorités absolues ou relatives ; et là où les majorités sont relatives, RPR et l’UDF se tournent vers les écologistes pour faire passer leurs textes, au prix de concessions, moins sur l’écologie, d’ailleurs, que sur les marottes gauchistes des Verts. Le Front national est hors jeu. Juin 1997 : Le Front national se venge ; des triangulaires nombreuses font perdre la majorité au RPR et à l’UDF.

Mars 1998 : La gauche gagne la majorité relative dans beaucoup de régions ; pour le RPR et l’UDF, c’est l’heure de vérité : abandonner les exécutifs régionaux ou se faire élire avec les voix du Front national. Cinq présidents de région sont élus avec les voix du FN ; quatre sont contraints à la démission ; le cinquième, Charles Million, tient bon. Il sera brisé : dénoncé, diabolisé, marginalisé, ruiné.

En 1986, le FN et l’alliance RPR/UDF avaient des programmes assez proches, et pourtant, début des années 2000, on note de vrais divergences ….

-le FN reste favorable à l’arrêt de l’immigration ; l’UMP se satisfait de 200.000 entrées d’étrangers par an. – le FN reste un parti national ; l’UMP est rallié au multiculturalisme et à la « discrimination positive ». – le FN reste attaché à l’indépendance nationale ; l’UMP a soutenu la rentrée de la France dans l’OTAN  – le FN est partisan de la souveraineté monétaire française et est hostile à la constitution européenne ; l’UMP défend l’euro et le Traité de Lisbonne. – le FN défend le principe de frontières économiques ; l’UMP est aux avant-postes de la mondialisation. – le FN reste attaché à une conception traditionnelle de la famille ; l’UMP explore de nouvelles voies de « parentalité » et s’est rallié à la « théorie du genre ». Tout ceci a disparu. Les électeurs de droites ont préféré l‘original à la copie. Ce billet trouve un écho dans la vidéo suivante…

[Voila pour le discours adapté du 27 février 2011. C’est une fiction, ou de la Real Politic, une transposition du discours du Président de la République mettant en avant cette constance dans la lutte contre l’immigration.  Sur Twitter, j’avais lu ceci:

Moi non plus (+1). Et, le souvenir tenace des billets du Yann Barthes (Grand Journal, Canal+) m’a poussé à cette fiction (réaliste?)..  Incapable de transposer, sur ce discours, la voix de Marine Le Pen pour plus de réalisme, le plus simple était de l’écrire…]

Edit le 21 Avril 2011: Précision et recadrage

En ce jour du 21 avril 2011, je reviens sur ce billet daté du 28 février 2011 pour apporter une précision sur son contenu. J’ai axé volontairement le billet sur le rapprochement UMP et FN pour mettre en lumière les dérives dangeureuses de la politique du gouvernement. Le clin d’oeil au maillot de l’Equipe de France de Foot (la marinnière) coincide avec le risque d’un 21 avril bis qu’il faut redouter pour les valeurs morales de la République bafouées par l’UMP.

Et, j’ai reçu trois commentaires (non validés) des lecteurs du FN qui se félicitent de cette éventualité. Précision, je suis de gauche et les thèses, même light du FN me font vomir. Derrière les discours de Marine LE PEN se cache toujours une haine viscérale de l’autre, de l’étranger. Racisme, Anti sémitisme, est son fond de commerce, son héritage. De facto, si d’aventure, vous repassez dans le coin et comme il y toujours de la lumière, merci de continuer votre chemin, tourner à droite et vous trouverez les loges UMP qui veulent toujours de vous.

Sans rancunes.

Kadhafi: De la tente infernale à l’attente des libyens…

Le Jeune Kadhafi et Pompidou

[REFURB, 21 Oct 2011]. Ce titre très canard enchainé, c’est pour faire une brève sur  Kadhafi. Y voir une allusion à sa venue à Paris en 2007 avec sa tente à polémique et, l’attente des libyens pour une démocratie en devenir.

Aussi, sans vouloir faire l’exégèse de Mouammar el Kadhafi dans ses tribulations hégémoniques, je vous propose les deux images suivantes. D’abord celle-ci avec Pompidou (Ancien Président de la République, cc aux jeunes)

Sur cette image, on voit un jeune colonel Libyen, vêtu à l’occidental, plutôt bel homme, élégant, dans ce salon à la française (A l’Elysée). Décryptons: Costume sur mesure, veste (borsalino) croisée  sur col roulé assorti aux bottes en peau de chameau. Classe.

Puis, en décembre 2007 on a eu droit à ça…

La tente infernale… Paris.

Entre ces deux images, il s’est passé beaucoup de choses : L’attentat de Lockerbie (le 21 décembre 1988 contre un Boeing 747-100 de la compagnie américaine Pan Am,), L’attentat contre l’avion de ligne d’Air Afrique (19 septembre 1989 qui fit exploser l’avion UTA du DC10), le soutien logistique aux terroristes, des actes de terrorismes avérés etc.… Le Casier judiciaire serait trop long. J’arrête.

Comme nous le savons tous, dresser sa tente en plein cœur de Paris, dans le très select Hôtel Marigny etc. Que ne fut pas la colère de … Rama Yade !!! (Oui, je cherchais qui dans le gouvernement Fillon (déjà !) avait pesté contre ce caprice). Heureusement qu’il y’a eu cette effrontée de Ministre Chargée des Droits de l’homme !!! Sauf que, elle a été vite convoquée chez son patron pour un recadrage… Qu’avait-elle fait ?

«Le colonel Kadhafi doit comprendre que notre pays n’est pas un paillasson, sur lequel un dirigeant, terroriste ou non, peut venir s’essuyer les pieds du sang de ses forfaits. La France ne doit pas recevoir ce baiser de la mort«Ce qui me dérange, c’est qu’il arrive un jour de célébration des droits de l’homme», a expliqué la secrétaire d’Etat, en référence à la Journée internationale des droits de l’homme. «la France n’est pas qu’une balance commerciale.»

Pour elle ajoute, «il serait indécent en tout cas que cette visite se résume à la signature de contrats ou d’un chèque en blanc. Peut-on accorder une confiance absolue à celui qui demande d’être traité comme n’importe quel chef d’Etat et qui, avant même d’être arrivé sur le sol français, affirme que le terrorisme est légitime pour les faibles ?»

«La France est une puissance, elle n’a pas à s’excuser de signer des contrats. C’est la secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères qui vous le dit. Mais la secrétaire des Droits de l’homme est obligée de vous dire que cela doit se faire dans la décence». Ouf ! sauvé.

Voila pour le crime de lèse-majesté de l’effrontée de la République. Courageuse, elle a aussi été la première à s’indigner du comportement des bleus en Afrique du Sud (Foot). Bon, ceci étant dit et, comme ce billet ne lui est pas consacré (Désolé Mme L’ambassadrice de l’Unesco), revenons à la Libye. Les informations de ces dernières heures laissent penser que pour Kadhafi, les Capri(ces), c’est fini…. C’est une question de temps. D’avantage serait d’intempérance.

ÉDIT: Mort le 2o Octobre à Syrthre.

[Stéphane HESSEL, Présente]: La prison ruinée…

[Stéphane HESSEL, Présente] : La prison ruinée…

La prison ruinée..

J’ai lu le désormais célèbre  »Indignez vous’‘ de Stéphane HESSEL, j’ai aimé. J’ai fais état de mon indignation dans un précédent billet (Indignez vous ou Fermez là !), vous avez été nombreux à lire, je vous en remercie. Dans les commentaires de ce précédent billet, on m’a signalé la sortie en librairie d’un livre recommandé par Stéphane Hessel et, le trouvant fort intéressant, je décide de vous en faire profiter..: La prison ruinée de Brigitte Brami, aux mêmes éditions (Indigènes), dans la même collection , 40 pages pour 3 euros .

Brigitte Brami, 46 ans, a passé cinq mois à la maison d’arrêt des femmes à Fleury-Mérogis. Elle en rapporte ce petit chef d’œuvre de pensée et d’ écriture, à contre-courant.

La Prison ruinée. Un petit bijou littéraire, qui vient rappeler que l’engagement passe toujours par l’art. ‘’Créer, c’est résister. Résister, c’est créer’’ pour reprendre le slogan de notre cher aîné, notre cher Stéphane. (Indigènes Édition).

Extrait:

Les filles noires se protègent du soleil sous les arbres.

Une jeune Africaine de 19 ans se livre à un happening. Elle interpelle les promeneuses et déclame, avec une simplicité et un naturel bouleversants, des phrases qu’elle peine à articuler correctement :

«  Ils nous ont arrêtées. Ils nous ont jugées. Ils ont refermé derrière nous leurs lourdes portes. Ils ont resserré notre espace. Mais il y a une chose dont ils sont incapables : c’est arrêter le temps dont le passage nous délivrera tôt ou tard. » A peine écoutai-je ces paroles que, comme Genet quand il découvrit la première ligne de La Recherche du temps perdu, je sus qu’à entendre ces femmes, j’irai de merveille en merveille.

Le dimanche est aussi sacré, on ne saurait ainsi y déroger,  parce que les pique-niques y sont permis. Les détenues rivalisent en mets faits « maison » et c’est là, pendant la promenade, plus longue ce jour là, que tout se passe.

Il se passe qu’on joue aux cartes, qu’on fête de futures libérations, dans une ambiance très bon enfant. Il se passe que les potins vont bon train, qu’on fait également du business –  c’est-à-dire des échanges de tabac contre du Subutex ou des vêtements, par exemple. Il se passe surtout que les amitiés et les amours naissent ou se confirment Il se passe alors qu’on s’enlace, qu’on se câline, et que l’on marche, détenues, oui, mais surtout détendues et main dans la main. »

En vérité, nous sommes à Fleury-Mérogis, le plus grand centre pénitentiaire européen, dans la banlieue sud de Paris, et une femme, détenue, nous parle d’une société inversée où les vraies valeurs – d’amour, de solidarité, de jouissance, de confiance, de joie – se trouveraient et se réaliseraient de l’autre côté des barreaux, en prison.

La prison, oui, comme révélateur de l’essentiel humain, un monde ritualisé de l’échange sans argent, où les travailleuses ne sont plus dépossédées de leur force productive, où le corps et le désir brûlent de nouveau. Où le dimanche, à la messe,  « des ferventes à la beauté noire, allumée » libèrent Dieu pour le rendre à sa vérité insurrectionnelle.

La Prison ruinée, par Brigitte Brami, février 2011, n° ISBN 978-2-911939-82-2. 40 pages pour 3 euros .

A lire.

[Partageons l’aGeektion]: Twitter sur iPhone…, astuces…

@Geektion, addiction ou addict… il en sera question dans ce bilet. Parmi les clients witter (les applications tiers pour Twitter sur PC, Mac ou smartPhone), j’ai une préférence pour Twitter pour iPhone (et pour iPad). C’est mon choix. En vrai, Twitter, c’est mieux avec Twitter….

Son utilisation est simple et réserve de bonnes surprises. J’ai découvert deux trois petites choses que je propose en partage. J’ai pris donc le temps de faire un petit tuto pour ceux qui comme moi, s’émerveillent de petites choses, de petites trouvailles….

Pré Requis: Avoir un iPhone et installez l’application Twitter pour iPhone (Voir sur AppleStore)… Il faut un minimum…

Sur cet écran, pour reTweeter la dernière ligne (@lepetitchose), il suffit de sélectionner le tweet et, une nouvelle fenêtre s’ouvre offrant les outils cherchés.

En faisant un slide (faire glisser le doigt sur le Tweet de la droite vers la gauche), on découvre:

Et là, plus simple, sur le même screen, vous avez la possibilité de: reTweeter, Citer ce Tweet, etc… C’est pas grand chose, juste pratique et, c’est beau de découvrir les fonctions cachés d’une application.

Autre menu: Insertion d’image, lien, Hastag…

Sur iPhone, les menus sont discrets (on va le dire comme ça). Pour insérer une image, un ami (@), un hastag , faut bien chercher.. En écrivant un tweet, on a un compteur de caractère en bas à droite de la zone de texte juste au dessus du clavier.

Il suffit de cliquer (avec le doigt) sur le bouton compteur de caractère (Voir sur screeenie). Et là aussi, on peut: 1 – Prendre une photo et la joindre au Tweet,  2- Insérer une image de sa bibliothèque, 3- Géotager son Tweet, 4- Citer un ami (@), 4- Insérer un #Hastag, ou, 5- Insérer un lien. Puis, on clic sur le même bouton pour revenir à l’éditeur de texte.

Et sur iPad ?

Juste une petite chose, là aussi  par hasard (c’était simple). Brouillon pour les tweet  »enregistrer » et, en bas à droite, les outils d’insertion (image, @ami, etc…). Voila pour les p’tites choses.

Remarques: Je garde aussi l’application Osfoora (iPhone et iPad) pour sa capacité à vite supprimer un tweet précipité. PhotoShop pour iPhone est très bien pour le traitement d’images sur mobile avant publication. Voilou.

Si Addict+ alors je propose: [Partageons l’addiction, aubistrogeek.com]. Aussi, le site de référence iPhone iPad [next51.net] et, faites vos courses à  l’épicerie du web (Maison fondée en 1961)

 

[Monde Arabe]: Le nouveau Jeu de paume….

[Monde Arabe] : Le nouveau Jeu de paume….

Le Jeu de paume, c’est une référence de la révolution française de 1789 ( Le serment du Jeu de paume est un engagement d’union pris le 20 juin 1789 à la salle du Jeu de paume, à Versailles, par les 578 députés du Tiers état lors des Etats généraux de 1789. Face aux pressions du roi de France Louis XVI, ils firent serment de ne pas se séparer avant l’élaboration d’une Constitution.). Le monde arabe joue le remake avec de nouvelles règles : Serment de manifestation continue jusqu’à la chute des dirigeants dictateurs…

Dans mes précédents billets, les aspects multiples de cette révolution venue de #Sidi Bouzid (Tunisie) ont été évoqué. Pour faire simple, un vernissage (sources, lexpress.fr) facilite la vision d’ensemble de la situation actuelle…

Libye: Muammar el Gadhafi (Kadhafi)

Edit : Capturé, puis mort le 20 octobre 2011 à Syrthre (Libye)

Algérie: Abdelaziz Bouteflika

Bahreïn: Roi Hamad Ben Issa El Khalifa

Yémen: Ali Abdallah Saleh

Jordanie: Roi Abdallah II

Syrie: Bachar El-Assad

Qui sera le prochain qu’on va peaumer en route ?  »Jeu de paume »….To be continued…

@ crédit photo: lexpress.fr

[NOUVEAU] : Le délit de ‘Casse-toi pauvre con ’…

Keep Silence...
Silence...

C’est nouveau, ça vient de sortir, pas encore dans le Journal Officiel, un prof français, marié à une égyptienne a écopé d’une sanction pour délit de ‘’Casse-toi pauvre con’’.

J’ai retrouvé mon tweet du 01 février 2011. Au cœur la contestation égyptienne place Tahir au Caire, devant BFMTV, j’ai vu le direct et une pancarte  »Casse-toi pauvre con » et j’ai édité ceci:

...

Non ce n’était pas une blague. C’était à la suite d’un direct de BFMTV dans le chaudron de la contestation égyptienne, lors de la marche du ‘’million’’, un professeur du Lycée du Caire, marié à une égyptienne, père de deux enfants avait rédigé seul sa pancarte avec ledit slogan.

...
...

Convoqué par l’ambassade, exfiltré vers la France ‘’pour sa sécurité’’ dit-on, il est menacé d’être rétrogradé à six mois de la retraite (ça calme) et s’en sort avec un blâme (ouf !). Avec en prime, l’obligation de ‘’la fermer’’ vis à vis des média. Depuis, Moubarak est parti et, avec un peu de chance, il pourra rejoindre sa famille avant sa retraite en juillet prochain…

Voici le direct de BFMTV (01 Février 2011)

Dans mes précédents billets Jasmin: Petit rappel de la Révolution française…, #Tunisie: le Médiator de l’Union pour la Méditerranée…, la question des similitudes sur la ‘’Révolution’’ a été évoquée. L’inspiration de la Révolution Française (1789) trouvait sa légitimité par la présence de ce prof français au cœur de la révolution Egyptienne. Joli symbole ? Non, on n’a pas le droit. Devoir de réserve qu’ils disent… Bon…

On peut faire tous les commentaires possibles et imaginables, mais non. C’est comme ça et puis c’est tout.  C’est un nouveau délit tout nouveau qu’on nous propose. Ne pas faire des allusions à ‘’la patrouille de France’’ chez Aziz MILED, BEN ALI,  ou chez MOUBARAK.. Pas la peine, ça ne compte pas. C’est dans le forfait ‘’Membre du Gouvernement’: Voyages illimités+séjour tous frais payé chez des amis . On n’a pas à s’en mêler… Non.

J’ai pensé que ces messieurs de l’Education Nationale auraient pu lui attribuer une breloque du genre ‘’Palmes académiques’’ pour Devoir citoyen. Il paraît que certains ‘’Médaillés’’ [L’appel des 47 liberation.fr] ont retourné la leur auprès de Luc Chatel (Ministre de Tutelle), donc il en reste…. Mais non.

Certains parlent du Père de MAM (93 ans qu’il a), de son contrat d’affaire avec Le Aziz Miled sur les parts de la société, la bien nommée ‘’ikram’’, pour une durée de … 99 ans. C’est normal là aussi, il a le droit, et c’est la durée légale pour ce genre de contrat. C’est la preuve d’une cohérence tirée du rallongement de l’âge de la retraite. Oui, ‘’On peut travailler plus longtemps !! 65 ans, c’est rien’’. Prenons en de la graine. La question de l’héritière, fille unique (désormais) n’est pas non plus à l’ordre du jour….. Circulez, il n’y a rien à voir.

J’ai juste une pensée pour ses deux enfants et pour sa femme en Egypte. Voila. Moi je dis ça, je ne dis rien.

Jasmin: Petit rappel de la Révolution française…

Liberté, Égalité, Fraternité : Vivre libre ou mourir… dans le monde arabe

Révolution: Senteur jasmin...
Révolution: Senteur jasmin...

La Révolution constitue l’un des moments les plus marquants de l’histoire d’une Nation. En fait, elle établit la fin de l’«ancien régime» et inaugure une nouvelle ère pour tous. Ce mot revêt une senteur toute particulière pour le monde arabe en ces temps d’incertitudes… Senteur Jasmin, Révolution par ici, contestation par là etc…

Pour une lecture apaisée de ces évènements du monde arabe, je pense qu’une piqûre de rappel sur la « Révolution Française » s’impose.. (cc à Alain-Gilles et Angélique)..

En France, après l’abolition de l’arbitraire royal et de l’absolutisme, la Révolution a engagé la Nation dans la voie d’un système politique parlementaire, représentatif et plus juste, en passant par la Monarchie Constitutionnelle, puis par la République.

La «Prise de la Bastille» demeure, sans doute, l’un des épisodes les plus frappants. La «Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen», puis la «Déclaration des Devoirs», l’abolition du «droit d’aînesse», des «droits seigneuriaux», des «corvées» et de la «dîme»..

La rédaction de la première «Constitution», les successives réorganisations administrative, judiciaire et fiscale, la «Constitution Civile du Clergé», la nationalisation des biens du clergé (de l’Eglise), l’adoption et la généralisation du système métrique, la création des «assignats» (le premier papier-monnaie)

La création du «Calendrier Révolutionnaire», la laïcisation de l’État Civil, puis l’instauration de la liberté des cultes, le suffrage universel (assez éphémère), la réorganisation de l’enseignement primaire, la fondation des «grandes écoles» et la création des «écoles centrales» (École Normale, Conservatoire des Arts et Métiers, École Centrale des Travaux Publics, Institut de France…)

L’adoption du Franc en tant qu’unité monétaire du pays, la suppression des corporations et l’instauration de la liberté économique, ce sont des mesures et des œuvres considérables réalisées pendant la période dite révolutionnaire (1789-1799); qui plus est, la plupart de ces réalisations constituent un héritage important pour la France Moderne.

Le tunnel de la Révolution…

En outre, c’est de cette même période que datent l’hymne national («La Marseillaise») et le drapeau tricolore français (bleu_blanc_rouge). Néanmoins, la Révolution se caractérisa également par des actes sanglants, des manifestations extrêmes de pouvoir et de violence, dictées par l’intolérance et la terreur, le désespoir et la soif de justice, la famine et la peur… En bref, les troubles et les menaces se multiplièrent, sous la bannière tantôt des royalistes, tantôt de la «commune», tantôt des alliances étrangères et des «émigrés», voire des Montagnards ou de plusieurs autres factions, issues du petit peuple ou de la bourgeoisie.

La «guillotine» devint alors paradoxalement l’instrument de la violence montagnarde et symbole d’égalité: Le roi en fut l’une des premières victimes; cependant, parmi les nombreuses victimes du «rasoir national» et du Tribunal Révolutionnaire, se trouvent quelques-uns des députés sous la Convention Montagnarde, tels Danton, Camille Desmoulins, Saint-Just et Robespierre lui-même.

Le coup d’état du 18 brumaire an VIII (le 9 novembre 1799), par lequel Napoléon Bonaparte s’empara du pouvoir, marquera la fin du rêve de la Révolution: le Directoire sera d’abord remplacé par le Consulat, dont Napoléon sera le premier consul et, ensuite, l’unique consul; cinq ans plus tard (1804), Napoléon se fera nommer Empereur et règnera sans partage près de quinze ans. Avec lui, la France retournera à un régime dictatorial, comme au temps de la monarchie absolue. C’est le retour au conservatisme (1799-1815) sous Napoléon..

Le Serment du Jeu de paume par David, Musée du Château de Versailles. Le serment du Jeu de paume est un engagement d’union pris le 20 juin 1789 à la salle du Jeu de paume, à Versailles, par les 578 députés du Tiers état lors des Etats généraux de 1789. Face aux pressions du roi de France Louis XVI, ils firent serment de ne pas se séparer avant l’élaboration d’une Constitution. Si ce serment n’a pas de portée juridique, son impact symbolique est très fort puisqu’il fut le prélude de la souveraineté nationale et de la séparation des pouvoirs. Il amènera la réunion des trois ordres (Noblesse, Clergé, Tiers-États) en une « Assemblée nationale constituante », dont sera issu l’abolition de la féodalité (4 août 1789), la déclaration des droits de l’homme et du citoyen (26 août 1789), et les grands principes de la Constitution (fin 1791). Parmi les personnages on note: Barère qui rédige son journal « le point du jour », Le moine Dom Gerle, L’abbé Grégoire et le Pasteur protestant Rabaut Saint Etienne, Bailly, Robespière, Le « Père Gérard » seul paysan de l’Assemblé, Mirabeau et Barnave,  Martin d’Auch, Député de Castelnaudry qui a refusé de prêter le serment..

Cependant, à partir de 1840, le régime devint de plus en plus conservateur, alors que les mouvements réformistes apparurent comme plus agressifs; Guizot, le chef du gouvernement, peu sensibilisé aux idées libérales et socialistes, pratiqua une politique autoritaire qui déclencha le mouvement insurrectionnel populaire de 1848. Ce fut la proclamation de la IIe République.

Louis-Napoléon Bonaparte (neveu de Napoléon 1er), réussit un coup d’État (1851), et se fit élire Empereur des Français (1851) sous le nom de Napoléon III; ce fut le Second Empire. Napoléon III se transforma rapidement en véritable dictateur: il supprima la liberté de presse, exclut les opposants régime, exerça une politique extérieure belliqueuse, suscitant ainsi partout la révolte. Entraîné dans une guerre avec la Prusse, il fut fait prisonnier à Sedan (1870) et dut abdiquer, tandis que les forces ennemies marchèrent sur Paris, qui se rendit en 1871. Ce fut la fin du Second Empire et le début de la IIIe République, qui stabilisa enfin la France. (…) La Quatrième République est le régime politique de la France d’octobre 1946 à octobre 1958.

Et en 1958, enfin nouvelle Constitution sous les hospices de Général De Gaulle (Vème République) etc…..

Pour finir, voici Ce Que Je pense: la Révolution c’est long et douloureux comme une naissance, mais, aussi beau qu’elle… . Keep quiet.

Sources : En savoir plus