Jasmin: Petit rappel de la Révolution française…

Révolution: Senteur jasmin...

Liberté, Égalité, Fraternité : Vivre libre ou mourir… dans le monde arabe

Révolution: Senteur jasmin...
Révolution: Senteur jasmin...

La Révolution constitue l’un des moments les plus marquants de l’histoire d’une Nation. En fait, elle établit la fin de l’«ancien régime» et inaugure une nouvelle ère pour tous. Ce mot revêt une senteur toute particulière pour le monde arabe en ces temps d’incertitudes… Senteur Jasmin, Révolution par ici, contestation par là etc…

Pour une lecture apaisée de ces évènements du monde arabe, je pense qu’une piqûre de rappel sur la « Révolution Française » s’impose.. (cc à Alain-Gilles et Angélique)..

En France, après l’abolition de l’arbitraire royal et de l’absolutisme, la Révolution a engagé la Nation dans la voie d’un système politique parlementaire, représentatif et plus juste, en passant par la Monarchie Constitutionnelle, puis par la République.

La «Prise de la Bastille» demeure, sans doute, l’un des épisodes les plus frappants. La «Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen», puis la «Déclaration des Devoirs», l’abolition du «droit d’aînesse», des «droits seigneuriaux», des «corvées» et de la «dîme»..

La rédaction de la première «Constitution», les successives réorganisations administrative, judiciaire et fiscale, la «Constitution Civile du Clergé», la nationalisation des biens du clergé (de l’Eglise), l’adoption et la généralisation du système métrique, la création des «assignats» (le premier papier-monnaie)

La création du «Calendrier Révolutionnaire», la laïcisation de l’État Civil, puis l’instauration de la liberté des cultes, le suffrage universel (assez éphémère), la réorganisation de l’enseignement primaire, la fondation des «grandes écoles» et la création des «écoles centrales» (École Normale, Conservatoire des Arts et Métiers, École Centrale des Travaux Publics, Institut de France…)

L’adoption du Franc en tant qu’unité monétaire du pays, la suppression des corporations et l’instauration de la liberté économique, ce sont des mesures et des œuvres considérables réalisées pendant la période dite révolutionnaire (1789-1799); qui plus est, la plupart de ces réalisations constituent un héritage important pour la France Moderne.

Le tunnel de la Révolution…

En outre, c’est de cette même période que datent l’hymne national («La Marseillaise») et le drapeau tricolore français (bleu_blanc_rouge). Néanmoins, la Révolution se caractérisa également par des actes sanglants, des manifestations extrêmes de pouvoir et de violence, dictées par l’intolérance et la terreur, le désespoir et la soif de justice, la famine et la peur… En bref, les troubles et les menaces se multiplièrent, sous la bannière tantôt des royalistes, tantôt de la «commune», tantôt des alliances étrangères et des «émigrés», voire des Montagnards ou de plusieurs autres factions, issues du petit peuple ou de la bourgeoisie.

La «guillotine» devint alors paradoxalement l’instrument de la violence montagnarde et symbole d’égalité: Le roi en fut l’une des premières victimes; cependant, parmi les nombreuses victimes du «rasoir national» et du Tribunal Révolutionnaire, se trouvent quelques-uns des députés sous la Convention Montagnarde, tels Danton, Camille Desmoulins, Saint-Just et Robespierre lui-même.

Le coup d’état du 18 brumaire an VIII (le 9 novembre 1799), par lequel Napoléon Bonaparte s’empara du pouvoir, marquera la fin du rêve de la Révolution: le Directoire sera d’abord remplacé par le Consulat, dont Napoléon sera le premier consul et, ensuite, l’unique consul; cinq ans plus tard (1804), Napoléon se fera nommer Empereur et règnera sans partage près de quinze ans. Avec lui, la France retournera à un régime dictatorial, comme au temps de la monarchie absolue. C’est le retour au conservatisme (1799-1815) sous Napoléon..

Le Serment du Jeu de paume par David, Musée du Château de Versailles. Le serment du Jeu de paume est un engagement d’union pris le 20 juin 1789 à la salle du Jeu de paume, à Versailles, par les 578 députés du Tiers état lors des Etats généraux de 1789. Face aux pressions du roi de France Louis XVI, ils firent serment de ne pas se séparer avant l’élaboration d’une Constitution. Si ce serment n’a pas de portée juridique, son impact symbolique est très fort puisqu’il fut le prélude de la souveraineté nationale et de la séparation des pouvoirs. Il amènera la réunion des trois ordres (Noblesse, Clergé, Tiers-États) en une « Assemblée nationale constituante », dont sera issu l’abolition de la féodalité (4 août 1789), la déclaration des droits de l’homme et du citoyen (26 août 1789), et les grands principes de la Constitution (fin 1791). Parmi les personnages on note: Barère qui rédige son journal « le point du jour », Le moine Dom Gerle, L’abbé Grégoire et le Pasteur protestant Rabaut Saint Etienne, Bailly, Robespière, Le « Père Gérard » seul paysan de l’Assemblé, Mirabeau et Barnave,  Martin d’Auch, Député de Castelnaudry qui a refusé de prêter le serment..

Cependant, à partir de 1840, le régime devint de plus en plus conservateur, alors que les mouvements réformistes apparurent comme plus agressifs; Guizot, le chef du gouvernement, peu sensibilisé aux idées libérales et socialistes, pratiqua une politique autoritaire qui déclencha le mouvement insurrectionnel populaire de 1848. Ce fut la proclamation de la IIe République.

Louis-Napoléon Bonaparte (neveu de Napoléon 1er), réussit un coup d’État (1851), et se fit élire Empereur des Français (1851) sous le nom de Napoléon III; ce fut le Second Empire. Napoléon III se transforma rapidement en véritable dictateur: il supprima la liberté de presse, exclut les opposants régime, exerça une politique extérieure belliqueuse, suscitant ainsi partout la révolte. Entraîné dans une guerre avec la Prusse, il fut fait prisonnier à Sedan (1870) et dut abdiquer, tandis que les forces ennemies marchèrent sur Paris, qui se rendit en 1871. Ce fut la fin du Second Empire et le début de la IIIe République, qui stabilisa enfin la France. (…) La Quatrième République est le régime politique de la France d’octobre 1946 à octobre 1958.

Et en 1958, enfin nouvelle Constitution sous les hospices de Général De Gaulle (Vème République) etc…..

Pour finir, voici Ce Que Je pense: la Révolution c’est long et douloureux comme une naissance, mais, aussi beau qu’elle… . Keep quiet.

Sources : En savoir plus

9 réflexions au sujet de « Jasmin: Petit rappel de la Révolution française… »

  1. Je partage ton avis.. Avec Twitter et autres réseaux sociaux, ils auraient gagné du temps en 1789 !!!
    Ps: le « téléphone arabe » marche tout aussi bien…

    J'aime

  2. Oh toi, tu regardes trop Canal+ 2oh00..
    Trop vieux? Mais non.. Regarde Olivier Besancenot, il est.. Jeune !!!
    Allez, Rendez-vous  » Place El Tarhir » ou, de la République…
    Ça va être long…

    J'aime

Répondre à Nicolas Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s