Promesse-Menteur: N. Sarkozy déclare ouverte la chasse aux pigeons!

Promesses: Erreur 404

Sa Majesté Nicolas 1er est reparti à la chasse dans les Ardennes. Il n’a pas trouvé de sangliers, il semble s’être rabattu sur les ouvriers qu’il veut a nouveau prendre pour des pigeons

Attention: Ces images sont pénibles et peuvent susciter des troubles de comportement chez les citoyens en quête de pouvoir d’achat… Pour 2012, je propose   qu’on le félicite pour l’ensemble de ses promesses non tenues. Il mérite un repos à durée indéterminée (RDI)… (A gauche toute!).

Nicolas Sarkozy est donc reparti à la chasse aux ouvriers dans les Ardennes, étape One dans la course au Graal pour 2012. Pourquoi les ardennes? Yann Savidan, dans ses carnets de notes pense que:  » Historiquement, la Champagne-Ardenne est fortement ancrée à droite et ce n’est donc pas un hasard si le chef de l’État a préféré cette région pour faire ses annonces sur le pouvoir d’achat. Il est évident qu’il n’allait opter pour la Bretagne, pour faire son numéro. »

C’est là une stratégie d’approche typique du candidat Nicolas Sarkozy: Sa stratégie est identique à celles des stars du show-business. Il vient d’abord en province pour roder le spectacle puis il analyse, ce qui a fonctionné et ce qui a moins séduit. Ensuite, il présentera une mouture bien affinée à la France entière  lors d’une très grande représentation nationale, nous apprend Yann Savidan.Cette sortie du candidat Sarkozy (on peut le dire) s’inscrit dans une logique électorale de promesses à ne pas tenir. Pour Juan de SarkoFrance  qui inscrit ce déplacement dans les promesses sociales, le Monarque Nicolas a feint d’oublier ses promesses de pouvoir d’achat de 2006. Et le candidat Sarkozy a promis une prime, facultative et sous conditions. Cette prime de 1000 € qu’il qualifie de gadget social pour amuser la sphère médiatique, est une fausse bonne idée selon l’express.

«L’idée de redistribuer une partie des bénéfices aux salariés est une bonne idée», a concédé François Chérèque sur France Info. Avant d’ajouter: «L’annonce du gouvernement va faire beaucoup de déçus, il y aura très peu d’élus». C’est fort probable comme pour les promesses précédentes.

François Baroin, Christine Lagarde, Xavier Bertrand etc… ne sont pas d’accord les uns avec les autres sur les contours de cette nouvelle superfétation politique. D’ici qu’ils accordent leurs violons (s’ils y arrivent), on sera déjà en 2050!… On nous invente là un nouveau jeu intitulé: Qui veut gagner 1000€?, bientôt en prime-time sur TF1.

Ne plus être dupe, telle est la consigne. La gauche doit réagir et reprendre l’initiative…

Publicités