Elysée 2012: Le PS en mode GPS.[Récit]…

Route 2012, Direction l’Élysée, le Parti socialiste roule en mode GPS. Les voyants du tableau de bord semblent n’indiquer aucune anomalie. Le ciel est dégagé, il y a un vent frais dans l’habitacle. Les passagers ont pourtant l’air inquiet. Les 12 kilomètres restants sont interminables. C’est long et les tensions sont perceptibles.

Martine, François, Ségolène et Dominique se disputent pour savoir qui va prendre le volant après l’aire de repos ’les primaires. Ségolène avait eu cet honneur en 2007 et les autres pensent qu’il serait juste qu’elle s’abstienne dans cette dernière ligne droite. Dominique et Martine semblent bien s’entendre, il y a comme une idylle naissante entre les deux.

Ce qui n’est plus le cas entre Ségolène et François qui s’évitent même du regard. Ségolène a toujours des désirs.. d’avenir avec (les) Français. Ils traversent la France chacun perdu dans ses ambitions. Les amis restés à la’Villa Solférino s’activent sur Internet pour trouver des indications météo, des info de bison futé, afin de mieux les orienter à distance. Ils ont établi pour eux une feuille de route qui ne convient pas à toute l’équipe de Élysée 2012.

La voiture rose s’avance lentement,  le ciel s’assombrit par endroit. L’auto radio diffuse marche à l’ombre de Renaud entre autres tubes nostalgiques des années 80. Personne n’a pensé remplacer les cassettes hérités de Tonton dans la boite à gants. Ils ont cependant installé un GPS.

Sur la route, ils traversent  la vallée de l’emploi, les grottes du chômage, les terres ouvrières désormais sous l’influence de Marine, la ville des jeunes où le chômage est très élevé. Sereins, ils affûtent les arguments sur les points suivants : Le retour des emplois jeunes, la grande réforme fiscale, La transition écologique, La régulation dans l’entreprise, L’encadrement des loyers, la médecine en zone rurale, le renforcement de la justice, la priorité à l’école primaire et à l’université, la relance de l’investissement, l’Europe etc.…

A quelques encablures de l’aire de repos ‘’les primaires‘, Dominique et Martine se tiennent la main discrètement. Elle semble ne plus vouloir prendre le volant en dépit des incitations téléphonique de Benoît resté à Solférino. Ségolène, confiante, jette des regards furtifs à François imperturbable dans son nouveau costume taillé sur mesure. Hésitations et silences sont perturbés par la voix du GPS : ‘’Arrivée prévue dans 12 km’’.

Le problème du conducteur de la voiture semble secondaire par rapport à celui de l’actualisation de la carte GPS. Ont-ils synchronisé le GPS avant de quitter la ‘’Villa Solférino ? Les cartes routières ont-elles été mises à jour? Faut dire que la dernière fois qu’ils sont arrivés à bon port, c’était en 1981 et en 1988. En 2002, Jospin avait raté la sortie!

Depuis, beaucoup de choses ont changé. De nouvelles routes, de nouvelles villes etc.. le pays(age) a changé. Pas sûr de s’y retrouver même avec le dernier GPS sans actualisation de la carte routière. Plus simple serait peut être de prendre le bon vieux guide Michelin

(A suivre)

Publicités