Le bout de chemin de Jean-Louis Fraysse [@LeCoucou]…

Jean Louis (@LeCoucou)

C’est dur de perdre un ami qu’on connaissait à peine. C’est difficile d’exprimer des condoléances en de pareilles circonstances. C’est frustrant de se dire que l’éphémère le restera.

C’est dur de partager la peine de ceux qui l’ont connu et aimé. Pas facile de s’insérer dans le cercle des amis de toujours. Cependant, amis nous l’étions sur twitter, ami il le restera.Et, le bonheur de l’amitié se noie dans le chagrin

Écrivain sous le pseudo de Michel Grimaud*, amoureux de la langue française, Jean-Louis Fraysse nous a laissé en souvenir, un texte que je vous propose de découvrir. Dans ce texte écrit pour sa femme Marcelle, en souvenir d’une vie heureuse et partagée  avant que le destin ne les sépare il y a quelques mois, il fait l’éloge de l’amour, de la vie

Le bout de chemin…

J’ai refait le chemin de nos amours et coupé trois brins secs en passant.
Le printemps avait donné un baiser à Paris, la ville s’éveillait fiévreuse d’un rêve communard.

Nous courrions changer la vie, de rouges convictions aux lèvres comme les scouts chantaient la fleur au chapeau dans leurs chimères d’un autre temps.

Les heures étaient graves, et si jolis tes pieds rapides chaussés de ballerines. Nous nous serrions dans l’intimité de nos cœurs portés par des foules fraternelles, la nuit craquait, les rues fumaient, la chaîne des pavés remontait entre nos mains, les tiennes en gants de soirée étirés jusqu’aux coudes —tu les avais trouvés dépareillés d’une trentaine de mètres sur un trottoir où quelqu’une, découvrant la perte du premier, avait jeté l’autre de dépit.

C’était la révolution, je crois avoir gardé un peu de ses élans dans la malle aux reliques; aucune barricade n’empêchera ta grâce d’ange noir de régner sur mes souvenirs. Qu’importe s’il manque les ailes diaphanes du Ciel jouant sur le velours moiré de ton harnois, tu fus mon seul ange de ces jours lointains au dernier soir.

J’ai refait le chemin de nos amours et ramassé trois cailloux polis par les regrets…

[lire la suite]

Pages retrouvées, Paroles croisées de Marcelle & Jean Louis Fraysse dit (@lecoucou) sur Twitter

Monsieur Fraysse, Merci !

…………

(*) Michel Grimaud: C’est Marcelle et Jean-Louis Fraysse. (Lire Fiche Wikipedia), Œuvres complètes.

…………

Publicités