Crise de l’élégance en politique: Le rituel du thé…

Entrez…

Être élégant, c’est faire l’économie du signe, vouloir paraitre. Ce principe est devenu une denrée rare dans les joutes verbales de notre hémicycle politique. Des mots et des maux qui entachent la noblesse et l’élégance de la chose publique. Et, les blogueurs ne sont pas en reste.

L’élégance, c’est l’agrément qui résulte de la manière d’être. Un mot, distinction:  Distinction dans le langage, dans le style. L’infect, l’abject et l’incorrect deviennent malheureusement les céments de la chose publique.

Parler alors d’élégance en politique devient inapproprié: Effraction, Pédalo, Babar etc. Ces récents qualificatifs (on peut y ajouter Joe Dalton pour qui vous savez) mesurent la distance entre ceux là même qui sont censés nous ramener à la vertu. Je ne parlerai pas du doigté (dans l’hémicycle), de grâce, encore moins d’habillement. Le relooking serait difficile. Restons sur le verbe…

L’élégance c’est n’est pas une révérence parler. L’élégant est courtois, distingué,  poli et fait montre de savoir-vivre. Dans l’adversité, on reste élégant, habile, adroit. Tact, rectitude, honnêteté sont autant de qualités qui font défaut de nos jours. Souvenir. Un homme politique, traité d’andouille! lors d’une campagne électorale, a eu cette élégante réponse…

Enchanté! Moi c’est Chirac, Jacques Chirac…

S’en souvenir. Nul besoin d’être un parangon de vertu dans l’élégance. Entrer en politique ne confère pas seulement le droit de porter un costume de chez Caltelbajac et des Berlucci. C’est une noble responsabilité. Et, l’élégance n’est pas  incompatible avec le débat d’idées.

Comme dans les duels à l’Épée ou au pistolet, la tenue correcte est exigée. A défaut d’emprunter à nos voisins britanniques certaines vertus, commençant par nous inspirer de leur rituel du thé

Ce rituel adapté à la politique actuelle, donne le texte suivant…

Messieurs, adoptons le rituel du thé, cette reconduction précise des mêmes gestes et de la même dégustation, cette accession à des sensations simples, authentiques et raffinées, cette licence donnée à  chacun, à peu de frais, de devenir un aristocrate du goût parce que le thé est la boisson des riches comme elle est celle des pauvres, le rituel du thé, donc, a cette vertu extraordinaire d’introduire dans l’absurdité de nos vies une brèche d’harmonie sereine. Oui, l’univers conspire alors à la vacuité, et nos âmes perdues sortiront de l’insignifiance qui nous encercle.

Alors, Messieurs buvons une tasse de thé. Le silence se fera, Ensemble, nous entendrons le vent du peuple qui souffle au-dehors, les feuilles d’automne qui bruissent et s’envolent dans la douce France…

Adapté de L’élégance du hérisson: Le rituel du thé

Morale: L’élégance à la Française c’est comme une paire de Weston:  Ne jamais  marcher dessus, mais avec.

(illustration)

Chaussure Weston, Fabrication Française (Limoges)…

 

Publicités

8 réflexions au sujet de « Crise de l’élégance en politique: Le rituel du thé… »

  1. @Bembelly : euhhh… on a le droit de préférer les pataugas ou les trippen ? Parceque hein, là, les weston, ça fait pas très gauchiste, plutôt habitant de Neuilly, non ? (je rigooole, on s ‘en fout !)

    J'aime

    1. Être élégant en pataugas ou en trippen?
      J’ai un doute 😉

      L’élégance n’est ni de droite ni de gauche. Elle est de France!
      Buvons!

      J'aime

Répondre à Minijupe Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s