Cotation verbale: Il y a comme une phobie passagère…

Phobie?...

Phobe! C’est un suffixe très tendance dans le lexique politique de ces dernières semaines. Il permet de qualifier notre haine, de quantifier nos craintes infondées et surtout, de soulager nos angoisses suggérées. C’est devenu, dans le langage courant un signe distinctif de maîtrise de la langue. Nos peurs se cristallisent en phobe. C’est dans l’air du temps, on communique en phobe ou en phone. Éléments de langage…

D’abord, Il y a les grands classiques: Xénophobe qui tient le haut du pavé. Très couru dans la Merkozie, il compte beaucoup d’adeptes à droite de l’échiquier politique. On peut sans se tromper y joindre son cousin germain : Islamophobe.

Ce dernier connaît une croissance vertigineuse depuis l’éclosion du printemps arabe selon l’agence de cotation méditerranéenne Sandale’s & Barbe. C’est une valeur sûre. C’est Guéant. Valeur refuge par temps de crise ou, en période électorale, investissez maintenant! Les conditions sont réunies. Attention! chute de l’indice prévue en juillet 2012. les investisseurs du FN (Found National) veillent, prudence.

Ensuite, les vieilles valeurs. Claustrophobe par exemple est en déclin. La faute à la crise disent certains spécialistes. Sur les marchés, on note une relative stabilité de Homophobe. Un récent mariage a re-booster cette valeur sûre du portefeuille courant.

La campagne électorale est comme le fumier nécessaire à l’éclosion d’expressions nouvelles. Facile à inventer, ces mots occultent l’essentiel. La dernière récréation verbale des politiques fait ressurgir l’ancien et Ô combien charismatique vocable de Germanaphobe. C’est ancien, nouveau et permanent. Une valeur perpétuelle diront les spécialistes de la Bismark investment

Attention, leur utilisation peut entrainer de bien curieuses pathologies…

  1. Graphobie: peur
  2. Gynecophobie: peur des femmes
  3. Nyctalophobie: peur de la nuit
  4. Oicophobie: peur des maisons
  5. Pornophobie: peur des rapports sexuels
  6. Logophobie: peur de parler

Ah ! N’oublions pas que le contraire de phobe, c’est Phile. Et, c’est très tendance d’être contre toutes les phobies. Et vous, quel genre de phobe êtes vous ? Phobe or not phobie?

Bof…

11 réflexions au sujet de « Cotation verbale: Il y a comme une phobie passagère… »

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s