Chirac condamné: un avant-tweet de Karachi?…

C’est une première sous la 5ème République, l’ancien chef de l’État Jacques Chirac a été condamné à 2 ans de prison avec sursis dans le long procès des emplois fictifs de la Mairie de Paris.

20 ans après les faits, le couperet est donc tombé: Tous justiciables quels que soient les services rendus à la Nation. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour tout le monde…

Dans les faits, Jacques Chirac a été déclaré coupable de « détournement de fonds publics » et d’ »abus de confiance » dans le volet parisien de l’affaire – qui porte sur 21 emplois rémunérés par la municipalité au début des années 1990 alors que Jacques Chirac était maire de la ville – et de « prise illégale d’intérêt » dans le deuxième volet de l’affaire, qui avait été instruit à Nanterre – qui porte, lui, sur sept emplois fictifs.

Il devient de facto le premier ancien président sous la Ve République condamné par la justice. L’actuel locataire de l’Elysée, Nicolas Sarkozy a réagit mollement à cette nouvelle via Twitter

Et de commenter…

Simple et précis. Essayons de l’être.

Deux points:

1- La condamnation avec sursis veut dire, pas de prison. En clair, c’est une condamnation morale et non coercitive. Vu l’âge avancé de Chirac en plus de ses ennuis de santé, c’est une décision qui devrait satisfaire les uns et les autres. J’apprends à l’instant qu’il ne fera pas appel de ce jugement…

2- Le deuxième point est une courte réflexion sur les incidences de cette décision. Les acteurs du film Intouchables étaient hier les convives de l’hôte de l’Élysée qui, aujourd’hui ne doit plus se sentir … intouchable!.

En effet, on ne peut pas  ne pas penser à la pléiade des affaires autour de Nicolas Sarkozy. S’il fallait un exemple et un seul, on retiendra L’affaire Karachi qui est en soi une bombe à fragmentation avec déjà des effets collatéraux.

A suivre.

Édit: 16 Déc. via baromètre  eBuzzing – Merci-

😉

Publicités