Rachida Dati et la tentation de la Gauche: Et si …

Éric Besson et Sarkozy en 2007

C’est un bruit sourd, à peine perceptible qui circule déjà dans les artères de Lutece, dans certaines officines politiques, dans les rédactions entres autres couloirs de bus de la Capitale: Et si Rachida Dati passait à gauche?

La Presse attend confirmation, les politiques désamorcent l’information par le silence. Le débat est cependant animé dans les groupes de discussion sur le Net. L’UMP tremble, refuse d’exclure l’effrontée…

Les difficultés récurrentes de l’égérie du sarkozysme annoncent la fin d’un cycle.  Le parachutage parisien de François Fillon dans la circonscription de Rachida Dati n’en finit pas de sceller son divorce avec l’UMP.

Dans sa ‘’Lettre à François Fillon’’, elle axe sa diatribe sur deux points : 1- un appel du pied au ‘’courage’’ de Nicolas Sarkozy sur l’ouverture et, 2- une première, son appartenance au cercle des enfants issus de l’immigration.

Comprenez, Monsieur le Premier Ministre, quand il en est encore temps, que l’enjeu n’est pas la circonscription. L’enjeu, maintenant, c’est l’honneur de ceux que je représente, ceux qui croyant en moi ont cru en vous.

Et d’ajouter

Vous m’avez placée, vous-même, face à mon devoir de résistance.

Décortiquons.

1. L’enjeu, maintenant, c’est l’honneur de ceux que je représente: Il est difficile de croire que Rachida Dati fasse allusion aux électeurs de sa circonscription parisienne, acquise à la droite…

2. Résistance. Cette relation d’appartenance évoquée est le signe d’un repli sur soi, pas courant chez Rachida Dati. Elle transgresse tous les codes, captive la critique et les attaques comme rarement en politique. Dynamique, populaire et capricieuse, elle est et reste, un symbole.

A l’UMP, l’ouverture de 2007 a laissé la place à la tentation de l’extrême droite. Les thèses de la droite dite populaire structurent l’axe politique, avec l’amplification du fantasme de l’écran plat. La rupture est inéluctable. Comme Rama Yade, Rachida Dati est en passe de quitter le navire UMP. Vers quelle destination ?

Vraisemblablement, de nombreux électeurs de gauche, particulièrement ceux issus de l’immigration que Rachida Dati ‘’évoque‘’ dans sa lettre à Fillon, ne verraient pas d’un mauvais œil le ‘’retour’’ de l’enfant perdu vers le cercle de la famille politique la plus proche de leurs idées: La Gauche

Cette dimension n’est pas fondamentale bien que non négligeable. La vraie  »valeur » de Rachida Dati, ce n’est pas ce  »poids’ électoral » de circonstance, mais Rachida Dati elle-même. Pour 2012, en pleine compagne présidentielle, la ‘’prise’’ Dati serait un coup de tonnerre politique de grande ampleur. Le passage d’Eric Besson chez le candidat Sarkozy avait affaibli considérablement Ségolène Royal dans un PS déja très divisé. Rachida Dati reste la meilleure ennemie de l’UMP.  Alors, imaginons…

Fin de cycle: Et si...

Et si, à la Besson..

4 réflexions au sujet de « Rachida Dati et la tentation de la Gauche: Et si … »

    1. Les prises de guerre ont pour avantage d’affaiblir psychologiquement l’adversaire. Eric Besson avait fait beaucoup de mal au PS en dépit de son faible poids politique. Cela avait achevé la crédibilité de Ségo.

       »Désavoué par ses amis=>désavoué par le peuple » =>>
       »Si ses propres amis ne lui font pas confiance, alors… » etc…

      Après la Bastille, la Dati? 😉

      J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s