Clash à l’Assemblée: Guéant, Nazisme & Civilisation…

C’est le fait du jour au Palais Bourbon. Lors des questions au gouvernement, Serge Letchimy, député apparenté socialiste, Président de la Région Martinique a interpellé vivement le ministre de l’Intérieur sur ses propos sur la « valeur des civilisations« . Il a évoqué les camps de concentration. Le gouvernement a quitté l’hémicycle.

Ce billet se fera dans les commentaires. Votre avis m’intéresse.

Edit. A la sortie de l’hémicycle, Serge Letchmy  s’explique

Martinique? On pense tout de suite à Aimé Césaire (Député de la Martique), aujourd’hui au Panthéon, dans la Place des Grands Hommes de la République. Nazisme? Qu’en pense Aimé Césaire? J’ai retrouvé un extrait de sa pensée sur le sujet.

Aimé Césaire | Les origines du Nazisme

    » Il faudrait d’abord dire comment la colonisation travaille à déciviliser le colonisateur, à l’abrutir au sens propre du mot, à le dégrader, à le réveiller au instincts enfouis, à la convoitise, à la violence, à la haine raciale, au relativisme moral, et montrer que chaque fois qu’il y a au Vietnam une tête coupée ou un œil crevé et qu’en France on accepte, une fillette violée et qu’en France on accepte, ou un malgache supplicié et qu’en France on accepte, il y a un acquis de la civilisation qui pèse de son poids mort, une régression universelle qui s’opère, une gangrène qui s’installe, un foyer d’infection qui s’étend et qu’au bout de tous ces traités de violés, de tous ces mensonges propagés, de toutes ces expéditions punitives tolérées, de tous ces prisonniers ficelés et  »interrogés », de tous ces patriotes torturés, au bout de cet orgueil racial encouragé, de cette jactance étalée, il y a le poison instillé dans les veines de l’Europe et le progrès lent, mais sur, de l’ensauvagement du continent …

Et Alors, un beau jour, on est réveillé par un formidable choc en retour : les gestapos s’affairent, les prisons s’emplissent, les tortionnaires inventent, raffinent, discutent autour des chevalets. On s’indigne, on s’étonne.

On dit :  » … Bah. C’est le nazisme, ça passe  » , et on attend et on espère et on se tait à soi-même la vérité, que c’est une barbarie, mais la barbarie suprême , celle qui couronne, celle qui résume la quotidienneté des barbaries , que c’est du nazisme, oui mais qu’avant d’en être la victime , on a été le complice ; que ce Nazisme-là, on l’a supporté, avant de le subir, on l’a absous, on a fermé l’œil là-dessus, on l’a légitimé, parce que jusque-là, il ne s’était appliqué qu’a des peuples non européens; que ce Nazisme-là, on l’a cultivé; on en est responsable, et qu’il sourd, qu’il perce, qu’il goutte avant de s’engloutir dans ses eaux rougies de toutes les fissures de la civilisation occidentale et chrétienne …  »

Extraits de  »Discours sur le colonialisme ». Éditions Présence africaine, 1950

Open.

Publicités

28 réflexions au sujet de « Clash à l’Assemblée: Guéant, Nazisme & Civilisation… »

  1. Avant le nazisme, on n’avait pas d’exemple aussi fort pour mettre en garde contre les risques d’escalade vers les racisme et la xénophobie. Maintenant qu’on a cet exemple il faudrait qu’il soit tabou et qu’on ne l’utilise jamais quand certains (et surtout lorsqu’il s’agit de Ministres de la République) dépassent les bornes ?

    J'aime

  2. Mon avis est partagé. La lettre qu’il a envoyée à Guéant est très bien mais on en a peu parlé. Par contre, je trouve la comparaison avec les nazis trop forte.

    Mais il a raison de rappeler comment la droite considère les différentes minorités comme étant inférieures…

    J'aime

  3. Mais vous êtes tous bons à enfermer ou je rêve ? Guéant s’en est-il pris à une civilisation précise ? A-t-il parler de telle ou telle minorité ? Ça ne ressemble à rien, ces indignations dans le vide ! Que ce monsieur Letchimy se mette à trépigner pour tenter d’exister, soit ; mais que tout le monde lui fasse chorus pour le tirer du néant politique où il est appelé à retourner, là franchement ça me ferait presque peur…

    J'aime

      1. Mais non ! il oppose terme à terme des notions générales (barbarie/tolérance, démocratie/dictature, etc.). Il ne désigne aucune civilisation en particulier – et même pas la nôtre, du reste.

        En fait, on a l’impression que Claude Guéant est coupable de ce qu’il n’a pas dit mais que Modernœud a cru entendre.

        J'aime

  4. Réaction dans ma Revue d’hier, puis, dans celle à venir ce soir. La gauche et la droite font le lit de Marine ; l’une comme l’autre. Tu es, des maintenant, bienvenue à donner ton avis chez moi …

    J'aime

  5. Oui, très utile citation de Césaire ! Sa lucidité dévoile le lien entre colonialisme et nazisme : « le colonisateur est déshumanisé par sa folle entreprise » en somme. Une preuve évidente et très souvent oubliée en « doulce France » : A peine 40 ans après le début de la conquête de l’Algérie, l’armée française était « auréolée » de ses victoires, obtenues par des moyens très sauvages, atroces, comme l' »enfumage » des grottes où se réfugiaient des populations tribales, etc. Et en 1871 des généraux et cadres de cette « glorieuse Armée d’Afrique » (sic!) vinrent appliquer ce type de barbarie contre les Communards de Paris… avec des soldats de province (Bretons entre autres) enrôlés pour, soi-disant, se battre contre les Prussiens !
    (voir le magnifique livre de F.Maspéro « L’Honneur de Saint-Arnauld »)… Oui, le racisme de la « Haute civilisation Française » de l’époque a forcément glissé de ses « justes conquêtes coloniales » (dixit Jules Ferry) à ses ‘justes conquêtes contre le peuple’, insurgé… De même la « Haute Culture Humaniste Allemande » a engendré, dans les circonstances dramatiques de l’après guerre 14-18 (par ex. les spartakistes menaçant le système) le pire de la bête féroce, le nazisme triomphant…!
    Et cela reste toujours d’actualité, puisque comme disait Brecht en pensant au système capitaliste : « Le ventre de la Bête est encore fécond… »
    Dernière preuve : cette arrogance (au racisme sous-jacent) de ce Claude Guéant que le député Martiniquais a fort bien fait de « moucher »! Le plus digne des deux d’être Français n’est pas le ministre, mais ce fils spirituel de Voltaire, Victor Hugo ou Aimé Césaire !

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s