Tournures idiomatiques> Ne pas en parler…

Ne pas en parler? Ok. 
Faire vœux de silence, 
Pour ne pas en parler…

Au fait, ne pas parler de quoi? 

De ces mots, adroitement juxtaposés qui ont fait mouche! Piqués au vif, ils ont décrété de ne pas en parler. J’ai pensé que…

Non! On ne veut pas! 
Vulgate! Ok, je ne vais pas en parler. 

On veut parler des ‘’vrais’’ problèmes. 

Ah bon? Les vrais problèmes? Lesquels? 

Chômage, pouvoir d’achat, Délocalisation, Justice, Droits de l’homme etc… Nicolas1er ne veut pas en parler. C’est dans son forfait-chef-du-village. Sylvie,Yann, MehdiYanniis, Romain, Isaboux, Dada, Gildan, Marie, Nicolas, Juju, Juan, CyCee, MelclalexMarco, Jean, Gaël , MrPoireau et tous les autres copains et copines, n’arrêtent pourtant pas d’en parler…

Mais non. Nicolas1er, il a dit : Nous n’avons pas les mêmes valeurs. Senteurs rillettes. Immigration, chômage, identité, que des sujets de société! Il les partage avec JeanMarine,  mi-homme, mi-femme.

Fini les sujets économiques:

La crise? y’a plus.

Le pouvoir d’achat? Quel pouvoir d’achat?

La mise en examen d’Eric Woert? C’est qui lui déjà?

L’éducation nationale? Pourquoi faire?  Y a plus de boulot

Même Renault se barre au Maroc

Fini.

Il a gardé le chômage, il veut en parler Nicolas1er. Bien! Mais en cherchant les pseudos coupables, les autres! Même qu’il fera un référendum. Corto va être très content. Didier l’affreux réact’ aussi, peut être, enfin je crois. Je ne sais pas pourquoi, j’ai la sensation que ça va encore être ma fête. Je vais a-d-o-r-e-r…

Oui, la Nation  reprend ses bonnes vieilles habitudes et, l’on s’enferme dans des bornes étroites d’un laxisme moral qui rappel de très mauvais souvenirs. Certains s’en félicitent…

Éternelle ritournelle. Mais chut.
Ne pas en parler. Motus.

Alors, j’ai rendu visite à Nkolo-Mboka, Mamad’ et Ramatoulaye au Café-Makambo, rue de la Guillotière à Lyon7. Romainblachier n’a pas répondu à mon coup de fil. Très occupé. Tant pis, il a raté nos agapes. Poulets braisés, tête de mouton sauce-piment, sur un lit de semoule, le tout accompagné d’un bon vin de palme. Dégustation sur fond de Rumba africaine.

On a pu en parler.

Du chômage, de l’identité lyonnaise toussa. Ils ont porté un toast en l’honneur du Nouveau Aimé Césaire, Serge Lecthimy! Non, ce n’est pas un russe, mais un noir de Martinique. C’est devenu un symbole. Très grosse … côte de popularité! Sa parole a soulagé le subconscient collectif de ces français entièrement à part dans ces périodes troubles où les valeurs qui fondent leur désir de République sont entrain de voler en éclats.

Certains s’en inquiètent, d’autres s’en tapent. Ils sont passé du statut de ‘’problème latent’’ à celui de ‘’la cause ultime’’ de tous les maux…

Ce n’est pas un  »vrai » sujet.

Puis, on a rigolé, beaucoup. C’était bien. Il y avait le foot à la télé. C’est la fête là bas. Tout le monde en parle. … Mais pas ici. Pourquoi ? Là aussi, on m’a dit :

Chut, Ne pas en parler,

c’est pas le moment…

Ah ! Si on pouvait déduire ‘’la coupe d’Afrique’’ de la redevance télé! a lancé Mamad’, il est sympa et con Mamad’. Pareil…

Dans la salle de ce Pub Afro-antillais (On dit Nganda ou, Maquis), les conversations allaient bon train, la bière aussi. Mieux qu’à la Comète, on boit à même la bouteille, pas de verre ! Santé! Selon un sondage africain, 1/3 de cette assemblée va aller voter, le 2ème tiers s’en tamponne et, il y a le dernier tiers: Ceux qui aimeraient aller voter mais ne peuvent pas….

Soumaré, Etudiant ‘’victime’’ de la circulaire Guéant, s’en est prit violement aux laxistes qui ne votent pas, les accusant de faire le jeu des extrêmes, de la droite. Vive polémique alimentée par les Dieudonistes et autres Allainjulistes  très actifs sur des thèses blacks extrêmes. C’est glaçant, inquiétant, très inquiétant…

L’arbitre du Match a sonné la fin de cette récréation verbale avec la victoire des ivoiriens, qualifiés pour la finale de la CAN. Ouf! C’est bien pour eux, vu ce qu’ils ont traversé avec Laurent Gbagbo. Si cette coupe d’Afrique pouvait sceller l’unité de la Côte d’Ivoire…

Les vrais problèmes des uns ne le sont pas forcement pour les autres. Et, s’il ne fallait s’occuper que des problèmes qui nous touchent directement, alors les SDF n’auraient jamais pu répondre à Nora-Berra… 😉

Faut des fois en parler.

A l’entrée de ma résidence, j’ai été survolé par une joyeuse famille d’étourneaux chantant gaiement malgré ce froid glacial. Ce sont mes voisins de la petite forêt au fond de la voie sans issue de ma rue.

Un signe, une bonne nouvelle?

A la Télé, Nicolas1er, via le Figaro a promis d’EN parler à nouveau. Wahooo! Quel bonheur!  A nouveau au cœur  de la grande joute quinquennale. ça va saigner! Un vrai sujet! Le référendum aura bien lieu, le 06 mai 2012.

Chut. Silence
Ne pas en parler, ce n’est pas officiel
Enfin, pas encore

On en reparlera.

14 réflexions au sujet de « Tournures idiomatiques> Ne pas en parler… »

    1. I am honored to count you among my friends. You and leftblogs. The France is not in the image of certain statements. It is large and generous. Come on, get to work!
      (Tournure idiomatique)

      J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s