Saint-Valentin: cet article de Slate-Afrique qui  »dérange »…

J’ai lu un papier dans Slate-Afrique qui commence par un très beau proverbe africain, tout en nuance…

La femme (noire) est une eau fraîche qui tue, une eau peu profonde qui noie.

Ce proverbe toucouleur montre à quel point l’Africain se méfie de la gente féminine tout autant qu’il la valorise au cœur de nombreuses structures sociales traditionnelles, écrit l’auteur.

Vrai.

Le titre du papier de Slate-Afrique est trompeur(?). Il est vrai que La Saint-Valentin est ancrée dans la logique féminine africaine. Via la publicité, les chaines d’informations internationales, Internet, la femme africaine a adopté elle aussi, les codes universels des amoureux du 14-février.

Face à ces «Black-Valentines», certains cadeaux sont désormais à proscrire. Puis, surprise…

C’est un papier dur, très critique de la blackgalanterie…. Mise en lumière de la difficile condition de la femme?. Tout y passe. L’auteur Damien Glez dessinateur burkinabé dresse via la Saint-Valentin, un portrait satirique de l’Afrique. Une façon de pointer du doigt stylo clavier le difficile pour mieux cherir la femme en cette journée de la Saint-Valentin?

La liste des 10 cadeaux est surprenante…

En ma qualité de spécialiste-es-mélanine, avec une vraie connaissance du terrain,  je propose de répondre à toutes vos questions après lecture du papier de Slate-Afrique . Est ce un thème pour la Saint-Valentin? J’ai un doute.

Je ne sais pas ce que ma frangine Djeine en pense…

[Sculpture bronze]

Publicités

Une réflexion au sujet de « Saint-Valentin: cet article de Slate-Afrique qui  »dérange »… »

Répondre à minijupe69 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s