Sarkozy et le Référendum > La preuve par l’image…

Faire simple. Victoire du NON lors du référendum sur le traité Européen le 29 mai 2005

Nicolas Sarkozy, l’actuel chantre de l’arme référendaire l’avait tout simplement annulé dès son arrivée au pouvoir en 2007, il déclarait le 19 octobre…

Ratification parlementaire! Exit le vote des Français, Explications de FranceTélé

Plus récemment. Le cas de la Grèce, souvenez vous…

Le 1er Ministre grecque Georges Papandréou, contraint d’appliquer les accords drastiques du sommet européen du 27 Octobre 2011 avait proposé un référendum au peuple grec (pour ou contre de nouvelles mesures d’austérité ?).

Sarkozy consterné par l’annonce de ce référendum avait exprimé son courroux depuis le perron de l’Elysée. Sous le crépitement des flashs de la presse… (Alerte référendum!)…

La suite de la tragédie grecque? vous la connaissez. Aussi. Depuis le 31 janvier dernier, sur proposition Sarkozy et Angela Merkel, le Conseil européen, a décidé de confirmer deux nouveaux traités européens:

1- traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans l’Union économique et monétaire (TSCG).,

2- traité établissant un mécanisme européen de stabilité (MES), lié au précédent.

Ces deux traités portent sur le transfert des compétences budgétaires vers les instances européennes et, vont au delà de ce que prévoyait le traité de Maastricht et de Lisbonne.  Aucun référendum n’est prévu

Publicités

13 réflexions au sujet de « Sarkozy et le Référendum > La preuve par l’image… »

  1. Bien vu Bembelly. Mais faut voir au-delà du cas Sarkozy, il n’est qu’un pantin qui privilégie l’Europe à la nation, lui ou un autre ce sera pareil. C’est de l’Europe qu’il faut se débarrasser.

    J'aime

    1. Alors, t’es d’accord, #SarkoCaSuffit
      On commence par le virer tous ensemble, et on reparlera de l’Europe, OK?

      Parce que la violation du référendum de 2005 ne passe pas…
      .

      J'aime

  2. Et un déni de démocratie de plus !…
    Au fait, si on peut s’asseoir sur le traité de Lisbonne, pourquoi ne pas emprunter directement à la banque centrale européenne en se torchant le cul de l’article 123.
    sa suffit de payer les intérets aux banques commerciales.
    le temps est venu de mettre à la tête de l’état des vrais politiques ayant les compétences de pratiquer une politique capable de contenir l’inflation et ne pas reléguer cette tâche aux banques commerciales. En bref revenir à la situation d’avant 1973.

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s