De Montauban à Toulouse > Le poids des mots…

Non, ce n’est pas la faute aux jeux vidéo comme le pense Laure Manaudou. Le Mal est plus profond. Panser les maux de la société, penser les mots justes pour les familles endeuillées, les mots pour expliquer ce qui ne doit pas être.

Se taire, respecter le silence
La mettre en veilleuse, se recueillir
Puis, dénoncer le Mal
Chercher les coupables
Le dire.

C’est la faute à personne? Je ne pense pas non…

1. D’abord à Montauban, trois militaires lâchement assassinés. Leur particularité? Maréchal des Logis Chef Imad Ibn Ziatem, Caporal Abel Chennouf, Le Para Mohamed Legouad, tous trois d’origine musulmane, …
2. Le quatrième militaire, blessé, Loic Liber d’origine antillaise.
3. Aujourd’hui, ce matin, devant cette école de Toulouse, l’innommable: des enfants tués (Areyh 3 ans, Gabriel 5 ans, Myriam 7 ans, un jeune adulte (Rabbi Jonathan Sandler, le père de Areyh et Gabriel) dans son devoir de père au nombre des victimes. Particularité? De confession israélite. (source).

Des victimes, avec une particularité commune en plus de la nationalité. Pas besoin de faire un dessin, ni de mot pour le dire…

Les coupables? Semble t-il d’anciens militaires, des « branquignols » proches des mouvements « néonazis« , de l’extrême droite selon lepoint.fr. La similitude des origines des victimes devrait nous pousser à réfléchir sur la société, sur notre modèle de société. Insinuations à répétitions, invectives affichées contre certaines catégories de la population, allusions affichées sur les rites et coutumes des uns des autres etc… Tel devient le flot d’un certain langage dit décomplexé. La faute à personne? Peut être pas…

Certains pèseront le poids de leurs mots, ils réfléchiront sur les conséquences implicites de leur récréation verbale et, sur la responsabilité de leurs mots sur les maux de notre société. Tout n’est plus possible...

Éprouvons.

Pechiney-Alcan > Une raison à la con pour fermer l’usine…

En Savoie, prendre un café au pied de la montagne, ce n’est pas toujours un bonheur surtout lorsqu’on sait que les jours à venir seront sombres. C’est ce qu’affirme Cyril, Youssef et Adam à Saint-Jean-de-Maurienne, dans les colonnes du  »Dauphiné Libéré », rubrique Présidentielle2012, la campagne vue du bistrot.

450 suppressions d’emploi au programme dans  cette vallée qui a pourtant voté Sarkozy en 2007 (33, 50% au premier tour contre 23,36% pour Ségolène Royal). Dans cette usine d’aluminium Pechiney Rio-Tinto-Alcan, spécialisée dans la métallurgie comme Arcelor Mittal, centenaire depuis 2007, les élections ne sauveront pas les emplois, c’est trop tard pensent-ils.

Pour Cyril 24 ans

Le sauvetage de Lejaby, Sarkozy ne va pas le refaire ici: il n’a pas d’ami à placer. On a bien compris que c’est sa pub qu’il faisait. J’attends d’avoir les programmes, mais je pense qu’un vote de plus ou de moins, ça ne change rien.

Cet avis est partagé par Adam. Ils ont raison sur  »le programme de Sarkozy‘ que tout le monde. Cependant, je conseille de lire celui de François Hollande déjà disponible.  Relancer l’emploi, la productivité et la croissance, c’est  la 1ere des ses 60 propositions

<<Je veux relancer la production, l’emploi et la croissance. Je créerai une Banque publique d’investissement. À travers ses fonds régionaux, je favori- serai le développement des PME, le soutien aux filières d’avenir et la conversion écologique et énergétique de l’industrie. Je permettrai aux régions, pivots de l’animation économique, de prendre des participations dans les entreprises stratégiques pour le développement local et la compétitivité de la France.>>

Pour Youssef (49 ans), Pechiney Alcan..

Les jeunes ne se battent plus, c’est grave. Rien ne les fait réagir. Cette semaine, les ouvriers d’Arcelor Mittal se sont fait gazer, on aurait dit que c’était les flics de Vichy face à eux! Pendant quatre ans, il est resté dans son terrier. Là, il sort partout d’un seul coup. C’est ridicule!

La situation est ridicule en effet. Le 14 mars à Voreppe, Rio Tinto Alcan avait annoncé le lancement d’une étude destinée à évaluer les options de cession de son site de Saint-Jean-de-Maurienne. Motif de cession: Des coûts énergétiques peu compétitifs au niveau mondial.

Le président de la Région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne se dit dubitatif sur le motif (contrat de fourniture d’électricité par EDF) invoqué par Rio Tinto Alcan pour se retirer du bassin. Fermer une usine parce que l’électricité de EDF est trop chère, c’est un comble!

Une certitude, Sarkozy n’ira pas à Saint-Jean-de-Maurienne et, ces ouvriers n’iront pas manifester devant son QG de campagne comme Les Arcelor Mittal. A défaut d »emploi, ils tiennent à leur santé…

Source: Le Dauphiné Libéré, Édition Tarentaise du 18  Mars 2012.