Une pensée ombilicale …

Pensées

Ma’ Mouendo ‘est une femme belle, une femme africaine. C’est ma mère.

A guidé mes pas, Elle m’a donné la vie, Il y a des années de cela…

Pensée ombilicale en ce jour où nos corps se séparèrent. Jour de mon premier cri de joie. J’entrais dans le monde des hommes sur fond de sa douleur, puis de son sourire:  »c’est un garçon! ». Le premier d’une fratrie. Je pense à elle.

Le cordon coupé se reconstruit par la vie partagée. Des fois, des distances de circonstance, des divergences de vue, des obligations. Mais toujours de tendres pensées maternelles…

Le temps passe, le cercle de la famille s’agrandit, les enfants deviennent parents et redécouvrent les leurs. Confluence…

C’est une femme simple, une maman, ma mère..

C’est un jour anniversaire…

Merci Maâa’ma.