_Bayrou_François vote François_Hollande_ …

Une première sous la 5ème République: Le leader du Centre va voter pour le candidat du Parti socialiste. #SarkoCestFini. Il a peut être lu ce billet:  »Aux ex-RPR, Gaullistes et Centristes> Le remboursement, C’est Maintenant‘…

Après l’appel de quelques leaders centristes (Douste Blazy et le collectif d’élus du Centre au nom des valeurs de la République etc…), François Bayrou, candidat du Modem à la Présidentielle 2012 (9,13% de voix au 1er tour) va voter pour François Hollande.

Listes des élus centristes qui votent Hollande

Olivier Henno, maire de Saint André, conseiller général du Nord, premier vice-président de la communauté urbaine de Lille Métropole (LMCU) ; Marc Dufour, adjoint au maire de Montpellier, conseiller d’agglomération ; Michel Aslanian, conseiller municipal de Montpellier, vice-président de Montpellier agglomération ; Alexis Blanc, vice président conseil régional de Poitou-Charente ; Morad Bacher-Cherif, vice-président d’agglomération de Grenoble ; Thomas Rudigoz, conseiller municipal, conseiller communautaire du Grand Lyon, conseiller général du Rhône ; Eric Desbos, conseiller d’arrondissement à Lyon, conseiller communautaire du Grand Lyon, président du groupe démocrate du Grand Lyon ; Philippe Lescure, adjoint au maire de Brive ; Pierre Yana, conseiller municipal de Dunkerque, conseiller communautaire de Dunkerque communauté urbaine ; Christian Delom, conseiller municipal de Clamart (92), président du groupe MoDem ; Valérie Marmin, conseillère régionale Poitou-Charentes ; Marie-Laure Tissandier, conseillère régionale Poitou-Charentes ; Jean-Pierre Dufès, maire de Terves (Deux-Sèvres) ; Stéphane Robin, vice-président agglomération de Saumur en charges des politiques sociales ; Danièle Gomez, élue MoDem municipale de Saint-Jean de Védas ; Jacques Richir, adjoint au maire de Lille ; Jaël Lannoy, conseillère municipale à Lille ; Denis Vinckier, conseiller municipal de Lille ; Bertrand Jabouley, adjoint au maire du 5e arrondissement de Lyon ; Catherine Panassier, adjointe au maire du 3e arrondissement de Lyon ; Eric Firoud, MoDem de Nîmes ; Céline Faurie-Gauthier, conseillère municipale de Lyon ; Frédéric Tsitsonis, adjoint au maire de Montpellier, conseiller communautaire ; Yves Baumuller, conseil national du MoDem, conseiller municipal délégué et conseiller communautaire de Colmar ; Bernard Bouillon, conseiller municipal à Ardres (62) ; Dimitri Tchoreloff, conseiller municipal à Gif-sur-Yvette (91) ; Michel Van Tichelen, adjoint au maire de Tourcoing ; Arnaud Verspieren, adjoint au maire de Roubaix ; Frédéric Lefebvre, délégué départemental du MoDem (59) ; Philippe Rochou, vice-président du conseil général de Lozère ; Nadia Belgacem, adjointe au maire de Roubaix ; Saty Olla, adjointe au maire ; Youssef Chouaf, adjoint au maire ; Jean-François Boudailliez, adjoint au maire ; Anne-Marie Gilman, adjoint au maire ; Francine Ballenghien, adjointe au maire ; Jacqueline Deschamps, adjointe au maire ; André Delville, conseiller municipal délégué ; Christel Lacomblez, conseillère municipale déléguée ; Mébarek Sehrani, conseiller municipal délégué, conseiller communautaire de Lille Métropole ; Mikael Wood, conseiller municipal délégué, conseiller communautaire de Lille Métropole.
Source

Reste plus que l’appel de Nicolas Sarkozy à voter François Hollande. Enfin, les Français le feront pour lui. François lui, 06mai

Publicités

Retour sur l’ironie de Sarkozy d’avant débat…

Nicolas Sarkozy a longtemps ironisé sur le  »refus » de François Hollande  de participer à 3 débats de l’entre-deux tours, en plus du débat matinal proposé par quatre radios. Il voulait, une dérogation à la convention sur le débat. Il n’a pas arreté de le chercher, François…

Le débat a eu lieu. 3heures de débat au lieu de 3débats d’une heure. c’est fait. Revoir un best of est moins intéressant que le florilège ironique de Nicolas Sarkozy d’avant ce débat.

Nicolas Sarkozy en meeting…

‘’Lorsqu’il débattait tranquillement entre camarades socialistes, il proposait trois débats (…) Maintenant, il s’agit de débattre devant les Français, projet contre projet, personnalité contre personnalité, expérience contre expérience. Les Français ont le droit de savoir, M. Hollande ne doit pas fuir’’.

‘’Il doit assumer ses responsabilités comme j’assumerai les miennes et je suis prêt à débattre – j’ai proposé trois débats – sur le thème que l’on voudra, c’est un moment crucial, les Français doivent avoir les éléments du choix et je ne fuirai pas, je ne me déroberai pas et si M. Hollande se dérobe, ce sera sa responsabilité’’.

 Il a duré trois heures. Il a eu son débat Nicolas ! Pas sûr qu’il en redemande….

Fallait pas le chercher François…