N. Sarkozy- JF. Copé et le nouveau concept du con-vaincu…

Jean François Copé s’est lancé dans l’éloge emphatique et exagéré de Nicolas Sarkozy dans sa quête du Graal: La Présidence de L’UMP. Essayons ensemble de trouver des éléments constitutifs de ce nouveau concept politique du con-vaincu.

D’abord, le con-vaincu (en deux mots) excelle dans le discours d’apparat, son lyrisme loue et célèbre avec faste les actions et vertus du «vaincu», son modèle. Il en exalte les valeurs avec onction pour que la gloire de ce dernier rejaillisse sur lui.

En se référant à la définition de Panégyrisme (notre «référence» théorique), on peut affirmer que le con-vaincu est adepte de la brosse à reluire, il peut, sans difficulté, se glisser dans les habits de sa référence spirituelle non sans rappeler  tout ce qu’il a pu accomplir de louable (selon lui), au cours de sa carrière. C’est l’exercice délicat auquel s’est prêté Jean François Copé,  notre désigné-volontaire dans son clip de campagne

Dans l’exercice de l’éloge, le con-vaincu flatte le sujet-vaincu (par F. Hollande), amplifie la caricature, ne cultive plus ses  »réflexes d’impertinences », pourtant sa marque de fabrique. Au risque de paraître comme une pâle copie de son modèle (V.Pecresse), il arbore sans complexe les oripeaux du vaincu (Drapeaux, Discours –Villepinte TrocadéroConcorde) dans l’espoir de réussir à nouveau un bon coup: «Sarkozy me voulait beaucoup de mal, mais il m’a donné un réseau de parlementaires, alors que je n’en avais pas. Maintenant, il me donne un réseau de militants, alors que je n’en avais pas non plus»[JF Copé, Novembre 2010, Prise de l’UMP].

C’est une filiation qu’on pourrait qualifier d’incestueuse (même famille politique), fait de haut et des bas. L’un redoutant l’autre sur l’air d’un «je t’aime moi non plus». Fayotage  réciproque, Modus vivendi car con-vaincu l’un et l’autre…

Le con-vaincu ne s’embarrasse donc pas de la morale. C’est le prototype même de la personne qui, avec trois fois rien, peut transformer un hectare de forêt en véritable jardin potager. Non, il n’est pas écologiste. Lorsqu’il fait preuve d’humour, la référence à sa propre personne s’inscrit toujours en filigrane: « Tu as prévu de filer les clés de l’UMP à Xavier Bertrand; tu devrais en garder un double ». Prix de l’humour politique, 2009. Excellent…

A son image, le con-vaincu n’existe que par le prisme d’une référence tutélaire. Ils sont miroirs l’un de l’autre. La surexposition des actes, images, éléments de langage, posture etc,  cache en réalité une sordide volonté de filiation-dénonciation. Plagiat, détroussage…

«Présenter les échecs de son modèle en simulant l’éloge, c’est pour mieux «tuer le père» . Échecs qu’il promet d’éviter. C’est toujours lui le meilleur, il en est con-vaincu convaincu».

Il n’est donc que reflet d’un autre con-vaincu (Chirac-Sarkozy, VGE-Chirac, Le Pen-Bruno Megret etc) et peut se définir comme un troll politique à droite de l’échiquier politique, adepte du  »détroussage politique‘. Il n’a pas les facultés d’un bon collaborateur. Pour finir, Le seul défaut du con-vaincu, c’est qu’il l’est et s’en félicite. Heureusement pour la société, le dernier mot revient au militant-électeur…

Le con-vaincra t-il?

Publicités

17 réflexions au sujet de « N. Sarkozy- JF. Copé et le nouveau concept du con-vaincu… »

  1. Il me font marrer à vouloir refaire le coup de la « primaire » avec meetings au grand air, autobus et tout le touin-touin, l’association genre Désir d’avenir qui est en fait une machine à perdre … et qui est un outil de financement des campagnes ou des parties, alors que tout le monde sait que rien n’est plus difficile légalement, que de contrôler la comptabilité des associations.
    Alors, ils font leur cuisine … mais les gens ne sont pas dupes …
    Quoi qu’il en soit, le con-vaincu s’affronte au con-valescent … tout en appellant à l’unité, à être con-fondus !

    J'aime

  2. Vous êtes vraiment mignons à défendre normal 1 er.
    Ça vas bien se passer … Et au fait avez vous été livrés de votre tube de vaseline?
    Ça doit vraiment faire mal .. Et pendant se temps la … Je rigole … Merci encore..

    J'aime

      1. J’imagine au bout de dix ans d’opposition dans quels états ils doivent êtres les vôtres .
        Mon avantage est que ne suis pas dans l’opposition . Allez courage petit … Donnes moi ton adresse je te ferais livrer….

        J'aime

Répondre à ladyapolline Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s