Impôts: Le racisme anti-hollande…

La trouvaille-FN de Jean François Copé (racisme anti-blanc) a enclenché un nouveau phénomène d’édition. Sans retenue et souvent avec maladresse, des articles de presse et billets de blog ont tenté de re-articuler le sens du mot «racisme», dans lequel le racisme dirigé contre les blancs serait vu comme un phénomène distinct du racisme général. On attend avec impatience le 1er raciste anti-blanc

Puisque le racisme peut se décliner dorénavant avec différentes extensions (anti-machin, anti-truc etc..), permettez qu’on l’utilise aussi pour la presse, celle qui roule à l’extrême et n’amasse pas mousse. A la UNE de Figaro de ce jour…

Défaitiste le Figaro? Faire peur aux français?  C’était le sens de la réponse de Jean Marc Ayrault à l’ami David Pujadas lors de l’émission «Des Paroles et des actes» de jeudi soir sur France2. Il faut dire qu’en la matière, le Figaro a une longueur d’avance et l’habitude d’afficher son «Racisme Anti-Hollande» en grand format…

J’entends déjà certains me dire:  »Mais, vous faites du racisme Anti-Figaro!’’. Peut être bien que oui, peut être bien que non. Je m’explique: Si, parler du racisme Anti-Hollande du Figaro, c’est faire du racisme Anti-Figaro, alors, s’exprimer sur le racisme anti-blanc (Copé et FN), c’est faire du racisme anti-quelque-chose. (vous suivez?). Donc, le racisme anti-blanc serait, dans cette hypothèse, une simple expression d’un racisme qui ne dit pas son nom. C’est.. un coming-Out.

Le «racisme anti-blanc» vise l’inversion de la victimisation. En France, les personnes qui souffrent de discriminations sont d’abord les personnes issues de l’immigration et des Dom-Tom, les Juifs, les femmes, les homosexuels.  Je vois bien une victime du racisme se faire accuser de  »raciste anti-blanc ». ça peut être drôle!

Reprendre à son compte toutes les excuses à la con pour se justifier. Exemple: «Je ne suis pas raciste car ma femme est blanche!» ou encore,«Je ne suis pas raciste, j’ai des amis blancs, dont ma meilleure amie qui est savoyarde, et donc plus blanche qu’une Arabe!»… Y a mieux, «raciste moi? ben voyons! Tiens, mon petit frère est blanc, adopté lors du tremblement de terre au Kosovo»… A l’infini…

Et les impôts? Trop c’est trop? en 4 mois seulement? Et dans 5 ans, le Figaro sera t-il édité sur montgolfière pour faire plus grand? J’imagine… Ce que le Figaro ne dit pas, c’est le fait que la situation actuelle de la France est la conséquence de 5 ans d’approximations et d’échecs. Ne pas rendre à César la paternité de ce bel héritage, c’est comme se mettre dans la peau d’un partisan du racisme anti-blanc

Mon avis: Le racisme est un nom de domaine, il n’a pas d’extension. Non.

Publicités