Non, ma fille n’est pas adoptée!…

VueVaut mieux en rire, c’est une histoire Belge (Boulevard des …) à Lyon. C’est une chose à laquelle je n’avais jamais pensé. Ma fille chérie du haut de ses 14 ans est en classe de seconde dans un Lycée privé de Lyon, dans le Vieux-Lyon. Elle le vaut bien.

Ma fille est à l’image de son père, normale, métisse, noire. Il me faut vous préciser que dans son Lycée, une grande partie des élèves habite le « 6ème » arrondissement de la ville, aux alentours du Parc de la tête d’Or. C’est le constat de ma dernière réunion Parent-Prof (en remplissant la feuille de présence). Vendredi dernier, dans la cour de son Lycée, elle a eu une conversation avec un garçon de sa classe, un jeune homme normal, « blanc »– comme on dit-. Ma fille adorée parlait de son frère, puis cette question …

– Il est comment ton frère?
– Comment? Il est au Lycée et…
– Il est comme toi, pareil que toi?
– Pareil que moi? je ne comprends pas.
– Enfin, je veux dire, les mêmes origines…
– Évidemment, C’est mon frère, ?!? Mais !???!…
– Ah bon? Donc tes parents ont adopté les deux mêmes?
– Adopté? Qu’est ce que… Mais, je ne suis pas … Qu’est ce que tu …
– Euh, je croyais que…

Bon. Pauvre bichette. Elle a fini par m’en parler, dimanche soir, 48 heures après, énervée. Puis, on s’est laissé emporter par un fou rire général sans retenue. Les nerfs…

Lyon Lycée

Je connais l’établissement, j’y vais souvent. La dernière fois, c’était pour un point administratif avec le « préfet des secondes« . Et si ça se trouve, ce jour là, certains élèves m’avaient pris pour le Majordome de  (….) ma propre fille. Possible.

./…

Publicités

Profil de Valérie Trierweiller sur Élysée.fr…

20121218-073022.jpgLe site web du Président de la république, Élysée.fr fait peau neuve et, Valérie Trierweiller son retour.

La nouvelle équipe web de l’Élysée (Romain Pigenel, co-responsable avec Frédéric Giudicelli de la cellule Internet de l’Elysée, Claudine Ripert-Lander, chargée de la communication du Château, web compris) parle «hiérarchie de l’information», «ligne éditoriale», «site d’information» et «journaliste» pour évoquer la nouvelle version du site Élysée.fr.

Quelques points nouveaux (résumé par Slate.fr).

1. La ligne éditoriale mise toujours sur l’agenda du Président. L’objectif, explique Romain Pigenel, était de créer le média présidentiel, en ligne, et en temps réel, qui permettrait de suivre «heure par heure l’action du Président».

2. Toujours le temps réel, Twitter en plus. Objectif: systématiser le streaming en direct des annonces ou participations de François Hollande autant que possible, et les live-tweeter (le site est d’ailleurs modulable pour permettre au fil Twitter de l’Elysée de remonter en une). Le but est également de pouvoir poster l’ensemble des photos et/ou du texte d’un événement en ligne au plus vite.

3. Technologie Made in France. Mettre en valeur l’innovation technologique… française. Plutôt qu’une Google Maps sous Nicolas Sarkozy, la carte des voyages présidentiels est donc signée IGN (Institut géographique national). Exit YouTube (américain), place à l’INA (Institut National de l’Audiovisuel) et à Dailymotion, les plates-formes frenchy de vidéos. J’approuve. Élysée.fr est lisible sur tous les supports –c’est ce qu’on appelle le «responsive design»–, ordinateurs, tablettes ou smartphones. Le site a été développé sur un logiciel open source.

Ah! Vous êtes venus pour Valérie Trierweiller? J’avais oublié, emporté par  les détails l’excellent boulot de Romain (Pigenel). V. Trierweiller fait son come back sur Elysee.fr, tout en bas de la page, avec la mention « l’actualité de Valérie Trierweiller ». La découvrir, via son profil…

20121218-071745.jpg

Site web: Élysée.fr