Ce sexe vaut bien que nous le regrettions…

Je ne suis pas de ceux qui disent:  » Ce n’est rien, c’est une femme qui se noie« 

20130101-170112.jpg

Comme Jean de la Fontaine:  » Je dis que c’est beaucoup…« . Pour la suite « et ce sexe vaut bien que nous le regrettions, puisqu’il fait notre joie« , je botte en touche.

Besoin de votre avis. Désolé de solliciter vos méninges en ce lendemain de cuite

9 réflexions au sujet de « Ce sexe vaut bien que nous le regrettions… »

  1. Quel aigle cet époux …
    Mélanie Klein t’éclairerait en t’expliquant qu’un nourrisson ne conçoit pas sa mère comme une « personne », comme un objet total et indivisible, mais qu’il a avec elle une relation d’objet « partiel » : sa mère est une « main » ou lors de la tétée, « un sein » …
    Beaucoup d’hommes ne voit en leur femme qu’un sexe … Ce me semble bien être le cas de cet époux décrit par La Fontaine … et par conséquent probablement, de La Fontaine lui-même ! 😀
    On rit, mais c’est pas rigolo ! 😀

    J'aime

    1. Non, ce n’est pas drôle du tout, d’où ma réserve sur la fin de la citation.

      « Beaucoup d’hommes ne voit en leur femme qu’un sexe… » Et beaucoup de femmes ne dérogent pas à la règle…

      Ceci étant, cet extrait nous éclaire sur l’affectio homme-femme du temps de Jean de la Fontaine. Je ne pense pas que ce soit son avis. Enfin, je n’en sais rien. Par ce texte, je dirais qu’il dénonce la « chosification » de la femme par l’homme, enfin, je crois…

      J'aime

    2. Étrange jugement que le vôtre sur cet époux, qui dans la fable ne fait que chercher le corps de sa femme pour lui offrir une digne sépulture, sans faire la moindre allusion aux défauts, qualités ou parties de la dame. Et singulière interprétation du mot sexe dans l’œuvre de La Fontaine, qui n’est pas ici l’appareil génital, le con aurait-on dit à l’époque, mais la gent féminine toute entière, comme dans le expressions beau sexe ou sexe faible, ou pour l’humoriste Ambrose Bierce, sexe ferme.

      J'aime

  2. Le sexe était assimilé au genre, à cette époque, il y avait un jeu de mots, un trait d’esprit, mais rien d’autres.
    En fait, il vaut mieux honorer les femmes plutôt que les regretter (honorer sans jeu de mots quoi que)…
    Rien de sexiste ici, surtout dans le contexte de l’époque. Il y eut bien pire

    J'aime

  3. Oui mauvaise compréhension du mot sexe : il s’agit ici du genre féminin, dit aussi le « beau sexe ». Et pas des parties génitales !!

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s