Droit d’inventaire: Rendre à Sarkozy ce qui est à Sarkozy…

1182625«Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.» disait mon grand père (proverbe africain). La France va mal et certains éditorialistes laissent entendre que nous naviguons à vue. Le proverbe africain appliqué à la politique s’appelle «le droit d’inventaire». Regardons d’où nous venons…

Les amis de Sarkozy évitent d’aborder le précieux et nécessaire «droit d’inventaire». Sur leur site, pas de bilan du quinquennat à l’exception d’une vidéo sur le thème «Le quinquennat de Nicolas Sarkozy: la France forte dans le monde». Dommage de ne pas aborder le thème: « Le quinquennat de Sarkozy vu par les français»

Bilan Sarkozy

Deux anciens Premiers ministres dérogent à la règle: D’abord Jean Pierre Raffarin. Il veut passer à autre chose, pour construise l’avenir. Pour lui, Nicolas Sarkozy appartient au passé. Ensuite, François Fillon. L’ancien collaborateur de Sarkozy veut tirer les leçons du passé, « avec ses réussites et ses revers », pour tracer le « chemin du rassemblement et de la reconquête » d’une droite en proie au doute. Pour aider Raffarin-Fillon et l’UMP dans ce gigantesque «droit d’inventaire», énumérons quelques «revers»: L’identité Nationale, La réforme territoriale, Le Grand Paris, Les traités européens, La réintégration du commandement intégré de l’Otan etc

Des sujets abordés par Jegoun.net dans le premier volet de son billet «Nicolas Sarkozy et le droit d’inventaire(1)». Il n’oublie pas le volet politique économique(2): les réductions d’impôts aux plus riches, La défiscalisation des heures supplémentaires, La réforme des retraites, L’absence de négociations, Le Grenelle de l’environnement, Le libéralisme de pacotille, Hadopi, La politique fiscale, L’omniprésence. Des sujets encore aujourd’hui sous les tapis au siège de l’UMP.

«Le droit d’inventaire» ne peut faire l’économie des affaires: Karachi, Woerth-Bettencourt, Mon fils à L’Epad, l’espionnage du Monde et de Médiapart, etc. Melclalex, dans un excellent billet de septembre 2012 dressait avec précision L’héritage: Le vrai bilan complet de Nicolas Sarkozy  que je vous recommande.

Pour savoir d’où l’on viens, lire:

1. Nicolas Sarkozy et le droit d’inventaire (suite)  par Jegoun
2. L’héritage: Le vrai bilan complet de Sarkozy par Melclalex
3. Chômage, heures sup, le bilan de Sarkozy par SarkoFrance
4. François Hollande dresse le bilan de N. Sarkozy… (CQjepense)
5. Rigueur budgétaire: N. Sarkozy trahi par un graphique…(Cqjepense)

 Ensuite, on pourra dire: Indignez-vous!

Édit. On me signale, dans les commentaires, une grosse omission: L’Union pour la Méditerranée. Oui, Kadhafi, Bachar Al Assad, Moubarack, Ben Ali etc. D’illustres invités du 14 juillet de Nicolas Sarkozy. J’en parle dans ce billet: #Tunisie: le Médiator de l’Union pour la Méditerranée

A suivre…

[illustration]

Publicités

24 réflexions au sujet de « Droit d’inventaire: Rendre à Sarkozy ce qui est à Sarkozy… »

    1. Mon cher corto
      Laissez les donc ou ils sont . Ils regrettent d’avoir voté pour l’idiot premier . Ils leur faut un bouc émissaire .
      Ils ne peuvent que regretter les années Sarko . La ils pouvaient cracher leurs haines . Ils sont si primaires.. Pardonnez les…

      J'aime

        1. @bempetit oups bembelly
          C’est marrant quant je lis vos commentaires je pense au fou du roi. (Vous devez être mignon avec votre capuche sur la tête )
          Bon courage .. Plus que 2 ans)

          J'aime

    1. Ah oui! L’union pour la Méditerranée avec réception en grande pompe de: Bachar EL Assad, Kadhafi, Ben Ali, Moubarak … à Paris, un 14 juillet sur les Champs Elysées!

      Sans oublier la « tente » de Kadhafi…

      J'aime

  1. Droit d’inventaire ou devoir d’inventaire ? Le citoyen a un droit d’inventaire. Et le politique un devoir d’inventaire. Surtout après une défaite.

    J'aime

  2. Voici l’article de l’express.fr


    L’ancien chef de l’Etat dit aujourd’hui regretter de ne pas s’être davantage attaqué à la réduction du temps de travail instaurée par la gauche. De quoi surprendre son entourage politique.

    Nicolas Sarkozy a pris le temps de recevoir, à la mi-janvier, le député UMP de l’Hérault, Elie Aboud, élu à la suite d’une partielle en décembre 2012.

    Celui-ci a raconté son rendez-vous dans Midi libre, confirmant l’envie de l’ancien président de revenir et ajoutant qu’il avait admis « un regret, celui de ne pas être revenu sur les 35 heures plus en profondeur ».

    Il s’est battu jusqu’au bout contre leur suppression

    De quoi surprendre la dernière ministre du Budget du quinquennat, Valérie Pécresse: « Il s’est battu jusqu’au bout contre leur suppression, y compris à la fin de 2011, quand François Fillon et moi lui suggérions de le faire. Il disait que la campagne pour sa réélection serait alors polluée par la déformation de son slogan de 2007 en ‘Travailler plus pour gagner moins’. »

    De rien.

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s