F. Hollande et l’outrage fait à la République [Déclaration]…

François  Hollande a précisé sa vision de la « République exemplaire« …

Trois décisions:

1. Renforcer l’indépendance de la Justice: réforme du Conseil Supérieur de la Magistrature dès cet été. Donner aux magistrats les moyens d’agir en toute liberté, en toute indépendance, contre tous les pouvoirs. 

2 Lutter contre les conflits d’intérêts. Instaurer la publication et le contrôle du patrimoine des ministres et de tous les parlementaires.

3. les élus condamnés pénalement pour fraude fiscale ou pour corruption seront interdits de tout mandat public..

Un ton martial, une colère, un mal pour un bien…

Publicités

6 réflexions au sujet de « F. Hollande et l’outrage fait à la République [Déclaration]… »

  1. Salut Bembelly,
    Comme disait la chanson, « voila! C’est fini… »La lecture de ton blog m’a toujours amusé, un plaisir malsain et masochiste. Un peu comme se prommener en short dans un champ d’ortie.
    On est arrivé en haut de la pyramide, Bembelly. Toi, ton blog (100% enrichi en mauvaise foi et analyses lourdingues), et les derniers 15% de SYMPATHISANT de Francois Hollande qui pensent qu’il peut encore changer les choses.
    Il est temp que vous tournier la page.
    Ferme ta feuille de choux numerique, en signe de deuil pour cette gOche morale que tu aimes tant, mais qui -il faut le reconnaitre- t’enfile profond depuis des lustres.
    Je sais, c’est dur.
    prend un nouveau depart, remet toi toi en question, et demarre un nouveau blog. pour quoi ne pas l appeller « Ceque je pensais », ou « Ce que je crois penser, parce que je suis un cretin »
    aller, salut Bembelly, et bon vent
    crétin.

    J'aime

  2. ahaha, je trouvais ta reponse un peu courte, mais je comprend. tu as pris soin d’editer mon commentaire.
    Et tu es donc un faussaire avec tout ça. Je comprend finalement pourquoi tu es de gOche, ta malhonneteté intellectuelle t’y confere.

    J'aime

  3. Si je ne me trompe pas, notre cher président avait lancé d’un ton vigoureux : « notre plus grand ennemi est la finance… ».
    Ou en sommes-nous avec leurs balbutiements d’hommes de faux pouvoirs?
    On continue à renflouer ses amis les banquiers qui le rémunère lui ainsi que ses amis qui prônent un socialisme qui parfois me fait affreusement penser au communisme meurtrier du siècle dernier : une élite insolente et un peuple soumis.
    Le clivage nous donne l’illusion du choix mais les jeux sont faits et l’ont toujours été.
    J’ai énormément de mal à concevoir qu’on puisse encore croire que les politiques œuvrent pour le peuple.
    Dans toute l’Histoire moderne, cela n’a jamais été le cas, alors je ne vois pas pourquoi maintenant nous aurions de nouveaux bougres de bonne volonté.
    Tout est devenu marchandise, la politique y compris.
    Je suis triste de ne plus trouver de réelle subjectivité dans les débats, d’entendre de vraies idées et non des récitations bien formatées.
    La liberté d’expression n’existe plus en France et la politique de gauche en est malheureusement en parti responsable.

    Le vrai débat consiste a écouter, argumenter, se remettre en question et partager.

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s