Pas d’ouragan Mélenchon, juste un vent faible…

Jean-Luc-Melenchon_pics_809Tel un Ducros, Jean Luc Mélenchon se décarcasse depuis des mois, il a oublié la droite, Henin-beaumont et le Peuple pour se focaliser sur la critique du gouvernement.

Il rêve d’une 6eme République, de Matignon avec Eva Joly à la Justice, François Delapierre, son bras gauche pour remplacer Pierre Moscovici à Bercy, il pense à Gérard Filoche dans un grand ministère des affaires sociales et du travail, à Marie-Noëlle Lienemann au Ministre des affaires étrangères. Mélenchon rêve surtout d’un grand coup de balai en gardant Benoît Hamon au Budget, et Cécile Duflot à l’Intérieur. Mettre Jean-Yves Le Drian aux anciens combattants, Michel Sapin à la culture, une fiction politique (Rue89) de sa marche sur la Bastille etc. En vain, les français n’adhèrent pas à son discours

20130505-125925.jpg

Non, ce n’est pas suffisant pour Matignon. Depuis l’arrivée de François Hollande à l’Élysée, L’évolution de l’image de Jean Luc Mélenchon baisse. Malgré ses critiques à répétition, il n’avance pas. Il n’ y a pas d’ouragan Melenchon, juste un vent faible… Il faut l’aider. On vient de nommer David Martinon « Représentant spécial de la France pour les négociations sur le numérique », on peut bien nommer Jean Luc Mélenchon « Ambassadeur de France au Vénézuela », chez Chavez non?

Il faut l’aider Jean Luc, pour qu’il serve à quelque chose…

SourceGraphique.

Publicités

21 réflexions au sujet de « Pas d’ouragan Mélenchon, juste un vent faible… »

  1. Je rentre du marché Bld Richard Lenoir et j’ai fait mon tour sur la Place de la Bastille pour voir de quoi il retourne.
    J’ai ressenti une très vive colère contre Méluche qui finalement n’a fait qu’une OPA sur la CGT et a contribué à ce qu’elle ne négocie pas pied à pied pour améliorer l’accord national interprofessionnel, mais claque la porte.
    De mes yeux, je viens de voir que le Front de Gauche, c’est juste « peanuts » ! J’ai vu par contre les véhicules des « gros bras » de la CGT, le Syndical Général du Livre, des UL d’IDF, mais pas beaucoup … pas de cheminots, pas de metallos … et puis, quand j’ai repris la rue du Faubourg St Antoine, j’ai vu arriver, par vaguelettes, toutes les qui cellules du PCF …
    Trop facile de grossir les rangs en faisant défiler la fois la CGT et le PCF qui défilent le plus souvent séparément : alors là, c’est une manif syndicale contre l’ANI ou c’est une manif politique et en ce cas, les syndicats n’ont rien à faire là !
    Oser dire, c’est la manif’ de Méluche … dire que c’est le Parti de Gauche … Il n’y a guère qu’un berard lhermite pour prétendre faire défiler son parti en se servant de la capacité de mobilisation et des moyens matériels et humains d’un autre parti et d’un grand syndicat !
    Il y avait des jeunes avec un bonnet phrygien vert anis … Je ne sais pas qui est le communiquant qui a inventé ça … mais s’arroger un symbole républicain pour se transformer en petit homme vert, genre grain de maïs, ça m’a fait rire !
    Bises

    J'aime

    1. Il veut faire une OPA sur les cocos et autres syndicats. D’ici qu’ils s’étripent comme des chiffonniers, ça nous fera des vacances.

      J’ai piscine, je peux pas.
      (Merci pour ce compte rendu).

      J'aime

  2. Il est magique de mauvaise foi ce billet. Mélenchon n’est pas le Front de Gauche, il en est le représentant. Et notre représentant essuie toutes les attaques et boules puantes de la partie libérale du PS.

    Pour l’apprécier il faut voir la différence de traitement entre DPDA et médiapart live. Mais continuez amis soces, je vous connait, je faisais partie de votre famille.

    Vous faites une politique patronale indigne et qui va jeter des centaines de milliers de travailleurs dans la précarité. Mais ce qui compte pour vous, c’est de personnaliser votre ennemi (plus adversaire mais ennemi) afin de ne pas parler du fond des idées.

    Il est beau le PS tiens ! Je ne suis pas mécontent de vous avoir quittés !

    J'aime

  3. Bembelly, votre anti mélenchnnisme vous fait confondre le Parti de Gauche où Mélenchon est secrétaire adjoint derrière Martine Billard et le front de gauche qui regroupe 11 formations dont les communistes. Je ne vois pas ce que ses détracteurs sur ce blog trouvent de scandaleux à ce que ces forces se regroupent… Et vous le PS fricotant en loucedé avec l’UMP qui, lui, fait du pied sous la table au FN, vous ne croyez pas que nous trouvons çà scandaleux ? ARAMIS

    J'aime

    1. Et votre « anti-gouvernement-de-Gauche », vous y pensez?
      Occupez-vous de Marine Le Pen qui profite de vos hurlements.
      Réveillez-vous Bordel! Ou, attendez les prochaines élections.
      « On veut gouverner, on veut Matignon » et pas fichu de battre le FN dans une élection locale..
      C’est con.

      J'aime

  4. Alerte enlèvement ! Les militants PS semblent avoir disparu en un an.
    Si vous êtes si certains de la popularité du gouvernement auprès des classes populaires, pourquoi est-ce qu’on ne vous voit plus dans les usines en grève, dans les gares de RER, dans les marchés populaire du dimanche matin ? Vous craignez de voir des hordes de chômeurs, précaires, travailleurs immigrés venir vous noyer sous les pétales de roses et vous assourdir d’acclamations louangeuses et enthousiastes ? Tant de modestie vous fera du tort…

    J'aime

  5. À ce titre, il déclarait le lundi 22 août 2005 : « Il n’y a pas cinquante candidats pour l’élection présidentielle de 2007 au PS, au point où nous en sommes, il n’en reste que deux : Laurent Fabius et Dominique Strauss-Kahn . Ce sont deux hommes intelligents, qui ont bonne mine, mais il faut bien les démarquer sur quelque chose donc sur leurs idées et leurs engagements. […] Je souhaite que le PS ne fasse pas l’erreur d’aller présenter un candidat qui aurait été partisan du oui [à la Constitution européenne , ce qui est le cas de Dominique Strauss-Kahn]. Par raisonnement, je déduis que c’est Laurent Fabius qui doit être candidat. […] Fabius a été ministre, il est capable de diriger le pays. Je vais le soutenir, mais pas de chèque en blanc ». Le surlendemain de l’investiture de Ségolène Royal par le Parti socialiste, il assistait à un meeting de la gauche antilibérale , laissant planer le doute sur son éventuel soutien à sa candidature à l’élection présidentielle.

    J'aime

Répondre à Zap Pow Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s