Depardieu : Nous t’avons tant détesté…

Gérard, les Français ne te pardonnent pas ton exil fiscal en Russie chez Poutine. La controverse n’est pas finie Gérard, non. L’amnésie, c’est pas maintenant! Nous sommes majoritairement contre la honte que tu nous as infligé. Malgré tes vaines tentatives, tes passages télés « en direct d’exil », nous avons réaffirmé notre désamour dans une récente enquête BVA, ce dimanche 30 juin dans Le Parisien-Aujourd’hui en France

Depardieu  les français désapprouvent

Oui Gérard, nous sommes plus de 61% à avoir une « mauvaise opinion » de toi. Ça t’étonnes? Je sais, t’as encore gardé quelques « bonnes opinions »  à Châteauroux ta ville de jeunesse, chez les électeurs de droite, chez les nostalgiques de Cyrano de Bergerac, des Valseuses, de Jean de Florette, et auprès des nostalgiques de Nicolas Sarkozy.

Gérard, malgré les efforts du Figaro et quelques médias de droite, ces adeptes des clivages politiques sur ta désertion fiscale, nous désapprouvons aujourd’hui encore, et très largement d’ailleurs, ton départ. Tu incarneras très prochainement DSK au cinéma, j’espère pour toi que la Russie a de bons réseaux de distribution et de grands-complexes-cinémas, parce que nous  ne payerons pas un seul kopeck pour te voir sur Grand-Écran. Ton (mauvais) film sera très vite sur le net en téléchargement gratuit sur Mega, on va se gêner. Ah! J’oubliais, j’espère que tu fais attention aux femmes de ménages dans les hôtels pendant tes voyages, parce que François-Xavier Demaison sera parfait dans « le déserteur« , le film sur ta vie. Dans l’attente, on se contentera du feuilleton que t’as tourné récemment sur les plateaux télés de France et de Navarre.

Gérard, t’as déclaré vendredi chez Denisot (Grand Journal Canal+), « Il fait 34 degrés, c’est beau ». Et ben… restes-y! J’espère que les russes t’offrent aussi une bonne couverture sociale. Payer pour tes soins de santé en France, ça nous embêterait beaucoup, on a des impôts à payer, pour éponger les déficits-Sarkozy…

Gérard, on te déteste nous non plus..

Laisse béton.

13 réflexions au sujet de « Depardieu : Nous t’avons tant détesté… »

  1. Il est aussi entré dans mon placard personnel des gens qui m’ont trop déçus ! Oh miel, dis donc, y’a des anthrènes dans ce placard ! Tu sais, ces fausses coccinelles dont les bébés bouffent toutes les pièces de musées ! …

    J'aime

  2. À part ça, Depardieu, que je salue au passage, est de Châteauroux et non de Châtellerault.

    Sinon, qu’il n’y ait que 61 % de bas envieux dans ce pays, voilà qui me paraît assez rassurant, finalement.

    J'aime

    1. 1. Corrigé! Tu sais, moi et les villes (des) russes…
      2. Envieux? C’est une blague? Comme Djamel, je serai le dernier à partir, pour éteindre la lumière…

      J’attends le 1er con qui va nous dire: « Gérard Depardieu est un exilé politique ». Vous avez déjà votre « prisonnier politique ».

      J'aime

  3. L’ami Gauche de Combat lance une charge contre « les Hollandais » qui feraient le jeu de l’extrême droite. C’est un « jeu » récurrent, entre nous, de se renvoyer les responsabilités. indépendamment, hier, je papotais avec deux copains socialistes, Jules Praxis et Marc Vasseur, pas spécialement favorables à la politique du Gouvernement (c’est un euphémisme), et on se demandait (rapidement, j’ai coupé court à la conversion : 140 caractères de Twitter, très peu pour moi) comment allaient réagir les électeurs.

    J'aime

Répondre à Bembelly Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s