Faut-il dissoudre la commission Cahuzac? #Simplification…

Le-rapporteur-PS-de-la-commission-d-enquete-parlementaire-sur-l-affaire-Cahuzac-Alain-Claeys-le-16-juillet-2013_univers-grandeFaut-il dissoudre la Commission Cahuzac?, La question se pose. Cette commission  devait faire toute la lumière sur l’Affaire Cahuzac, mais elle a fini par se contredire, c’est un comble. Explications.

Après l’audition des ministres proches du dossier (Taubira, Valls, Moscovici), Le Président de la Commission Cahuzac, Charles de Courson (UDI, Centriste, de droite) a fait la tournée des bistrots pour distiller des allégations sur l’implication supposée de François Hollande. Sir de Curson, parlementaire de Droite, a affirmé détenir « les preuves » que François Hollande était « parfaitement informé » du comportement fiscal du ministre incriminé.

20130717-212404.jpg
source

Ce soir, nouveau son de cloche de la même commission. Alain Claeys [photo1], Rapporteur de la commission Cahuzac désapprouve Charles de Courson, et affirme que la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire Cahuzac ne dispose d' »aucun élément » pour justifier l’affirmation selon laquelle François Hollande était informé de l’existence d’un compte caché en Suisse de Jérôme Cahuzac. Précision: Il est de Gauche, c’est lui le rapporteur, c’est son boulot et, c’est de bonne guerre.

20130717-212218.jpg
source

Après l’affaire Cahuzac, l’affaire de Courson? se demande jegoun.net. Le Parlement, nouvelle victime de l’affaire Cahuzac? s’interroge Elie Arié sur Marianne.fr. Charles de Courson, Président de la Commission ou bras armé de la droite parlementaire? A t-il  enfreint les règles de fonctionnement de la commission?

En Conclusion, quand dans une « Commission« , le Président et le Rapporteur n’arrivent pas à s’accorder sur un sujet aussi grave, la seule issue possible, c’est la dissolution! C’est mon avis car à l’heure du choc simplification, on ne va quand même pas faire une commission sur la commission Cahuzac….

BdG.

Publicités

Je répète, le PCF donne 1€ à l’UMP, solidarité…

Le Parti Communiste français (Rhône, section PCF d’Oullins) ne déroge pas à la règle de la solidarité républicaine et s’explique…

20130717-124900.jpg

Pendant ce temps à l’UMP, Après François Fillon Jean François Copé, le Président par défaut s’est inscrit lui aussi dans la rubrique « Moi aussi je peux taper sur Nicolas Sarkozy » en déclarant: « C’est quand même lui (Sarkozy) qui nous a mis sur la paille avec une campagne qui a couté  les yeux de la tête, et c’est moi qui doit gérer la faillite« . [JF Copé, Canard Enchainé, 17 juillet].

Solidaire.

[Billet en mode feignasse].