#Sarkothon la suite: On leur tend la main et ils vous arrachent le bras!…

#Sarkothon: (+)11millions pour l’UMP, (-)7,2millions pour le contribuable. L’UMP a donc bouclé son Sarkothon. Montant de la quête populaire 11 millions d’euros. Comme je l’avais signalé le 06 juillet dernier, « Tout don à un parti politique ouvre le droit à une réduction d’impôt de 66% ».

VSD-Les-stars-vont-elles-trop-loin-Drogue--alcool--exhibiti 2

Avec ces 11 millions d’euros, l’État va perdre (par déduction fiscale) un peu plus de 7millions d’euros. Un manque à percevoir pour les finances publiques, un cadeau fiscal. Nous savons que les caisses de l’état ont horreur du vide, une petite contribution sera (donc) de mise (hausse d’impôt?) pour faire face à cette dépense supplémentaire. Nous l’appellerons l’impôt-UMP si vous voulez bien.

Mieux que le Sidaction, ce braquage fiscal donne des idées à JF Copé…

JF Copé veut continuer de solliciter notre soutien financier! Ben voyons.. Avec l’UMP, On leur tend la main et ils vous arrachent le bras!!!...

13 réflexions au sujet de « #Sarkothon la suite: On leur tend la main et ils vous arrachent le bras!… »

  1. Copé-mendiant va-t-il donner au fisc la liste et le montant des dons individuels pour croiser avec les déclarations ?
    sinon, je déclare que j’ai donné 7500 euros (le maximum) au Sarkothon et à moi près de 5000 euros d’impôts économisé !

    J'aime

  2. Les sommes gagnées par l’UMP au Sarkothon, ne sont pas des dons, mais des contributions au paiement de sommes résultant de condamnations et de pénalités, tombant sous le coup de l’article 39-2 du Code Général des Impôts.
    En effet, il ne faut pas oublier que la Commission Nationale de Contrôle des
    Comptes de Campagne et des Financements Politiques a prononcé des condamnations confirmées par une juridiction : le Conseil Constitutionnel.
    Bercy devrait donc refuser la déductibilité des sommes versées par des contribuables au titre du Sarkothon, en vérifiant les justificatifs et transmettant éventuellement le dossier à la même CNCCFP.
    L’ensemble des contribuables ne va quand même pas payer, sous la forme d’une perte de recette fiscale, les sommes que Sarkozy doit d’une part payer et pour une autre part, restituer au Trésor Public (pour les avances sur frais de campagne déboursées par le Trésor).
    Sinon, où va-t-on : vive la fraude ?
    Bz

    J'aime

  3. Oui, c’est affiché ! Mais la déduction, c’est le centre des Impôts qui l’arbitre !
    Je serais Bercy, il n’y en aurait pas ! Bercy a les moyens de le faire, si tu regardes bien la combinaison du Code Général des Impôts, de la loi de 1901 sur les associations et les règles relatives aux montants recueillis et à leur destination, des règles de financement des partis politiques (qui sont des associations loi 1901 particulières, mais le socle est commun avec les autres) et de celles de l’appel à la générosité publique, tu verras que Bercy a une grande marge de manoeuvre pour refuser de faire payer aux contribuables, les condamnations proononcées contre Sarkozy.
    Bz

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s