Embêtations (politiques): les niçoiseries africaines…

photo 2Embêtation? Ne cherchez pas, même pas chez Bernard Pivot, c’est nouveau. C’est une variante d’ »embêtement« , se réfère aux contrariétés, aux choses qui fâchent. Faire preuve de retenu malgré la frustration. Hésitation, ne rien dire par politesse…

Entre le poisson salé sauce piquante et le délicieux plat de « Makosso (pieds de cochon) » sur la terrasse intérieure de ce restaurant africain de Nice, l’esprit torturé de mon ami JM Brosset le niçois, excédé par certaines choses, m’a lâché: « je ne m’intéresse plus à toutes ces embêtations politiques basées sur des sondages non significatives. Oui, ça m’embête… ». Attablés dans l’arrière cour du resto-black, on pouvait entendre le son de la télé accrochée au mur qui diffusait en boucle « 72% des français sont pour la réforme du droit du sol »

photo 3

1. l’embêtation de JM Brosset Kokolo. Après le plateau de beignets de banane qui accompagnait notre délicieux sakasaka sauce huile de palme, il est revenu sur ce sondage à résultat prévisible dans ce contexte très décomplexé: « Ils s’attendaient à quoi comme réponse? Que les gens disent « oui, ouvrons grand les frontières, accueillons toute la misère de Lampedusa »? Qu’ils arrêtent de nous importuner avec leurs embêtations sondagières...«  le mot était lâché, Embêtation. Oui, sur la base d’un sondage (encore?), le reflet de l’avis de 756 personnes à qui on n’a pas laissé la possibilité de dire «ça ne m’intéresse pas». les «sans avis»  ne comptent plus, on est Pour ou Contre.

2. L’embêtation Christian Estrosi. Non, le Député Maire de Nice, le très certainement content du résultat de ce sondage « droit du sol » n’a rien dit d’anormal, pour une fois, il m’a plutôt rendu service, indirectement, en accélérant un processus administratif très mal enclenché sur le rapatriement vers le Congo de la dépouille de mon ami Yves Nkodia, pour qui j’ai fait le déplacement de Nice.

photo 1

Un Like. Désormais, j’observerai le silence sur les finesses politiques de C. Estrosi, par respect pour son acte d’humanité, c’est pénible. Une embêtation personnelle, d’une durée de 40 jours, c’est la tradition.  Il faut espérer que Nadine Morano ne fasse pas œuvre d’humanité dans les semaines à venir. Consolation, Charles Emmanuel Debeauvau remplace C. Estrosi dans mon stand de tir

photo 4

Une embêtation pour le Gauche. On ne parlera pas du « Point arabe de Patrick Menucci«  sur Samia Ghali à Marseille, c’est gênant.

Embetare, humanum est

Publicités

4 réflexions au sujet de « Embêtations (politiques): les niçoiseries africaines… »

  1. Nice… j’y étais l’an dernier, en septembre. Un ami (décédé depuis), le regretté Jef du Blogajef, m’avait invité à déguster des huîtres de l’étang de Thau, place Garibaldi, au Café de Turin. Moment magique, dont je savoure encore le souvenir.

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s