Désintox: Sarkozy détient toujours le record d’impopularité, pas F. Hollande…

Il y a des jours comme ça où l’envie de tordre le coup aux idées reçues devient un plaisir, car très facile. Dans LeMonde.fr on peut lire: Record d’impopularité pour Hollande dans l’histoire des sondages BVA … Ok, Pépère n’est pas « populaire », c’est mal, et la Presse l’aide beaucoup. Vous avez dit record d’impopularité? Une info qui tourne en boucle sur les chaines d’info…

Hollande impopulaire

« En ce mois d’octobre 2013, François Hollande chute de 6 points, à 26 % de bonnes opinions (…) franchissant ce seuil mythique des 30 % et pulvérisant par la même occasion le record historique d’impopularité pour un président de la République ». FAUX!

Dans le même journal (Le Monde), j’ai trouvé ce papier du 04 mars 2011: « Nicolas Sarkozy a atteint la cote de popularité la plus basse depuis son élection, avec seulement 22% d’opinions favorables, en recul de deux points, selon une enquête TNS Sofres à paraître dans le Figaro Magazine de samedi 2 mars [voir dans les commentaires] »…

Sondage Sarkozy Impopularité record

Conclusion: Sauf preuve contraire, 26% est toujours supérieur à 22% non? Nicolas Sarkozy reste donc le plus impopulaire des Présidents la 5ème République contrairement à ce qui se dit à la télé et dans la presse. C’est malhonnête de le déposséder de son titre sans vérifier, ce n’est pas juste vis à vis de Nicolas Sarkozy.

Jegoun.net me fait remarquer (dans les commentaires) que la presse se réfère à l’impopularité «dans l’histoire des sondages BVA» (screen 1). Oui, mais la presse n’apporte pas la précision«BVA», et l’info devient: «François Hollande, Président le plus impopulaire de toute la 5ème République»! Une connerie.  Que les journalistes fassent leur boulot de vérif’, cela nous évitera de le faire à leur place, on a l’écotaxe de Sarkozy à gérer, nous.

(De rien).

Écotaxe: Encore une brillante idée de Sarkozy à gérer…

Légèrement déconnecté, j’ai suivi à reculons l’actualité politique et économique de ces derniers jours avant de tomber sur un tweet de @Slovar qui rappelle que: l’écotaxe qui rend furibard nos amis les bretons est une géniale invention de Nicolas Sarkozy et de Jean Louis Borloo son ex-ministre de l’Écologie, Père du Grenelle de l’environnement.

2cotaxe Sarkozy Tweet @slovar

Ah! C’était donc eux et ils veulent l’abroger? Pas de doute, ils sont mal, même le Figaro l’avoue ce matin dans un papier titré: Écotaxe: le jeu compliqué de l’opposition…

Eco taxe UMP se déchire

Oui, c’est très compliqué car les inventeurs de l’écotaxe sont dans un délicat exercice d’équilibrisme. Pour une fois que le Figaro ne raconte pas des conneries, je résume pour vous. D’abord une chose:

1. le principe de l’écotaxe est une transposition française de la directive européenne de 1999 sur l’«eurovignette», voté avec un bel enthousiasme dix ans plus tard par l’UMP, en 2009 (hier donc), avec le concours sans faille de parlementaires de droite, président du groupe, JF Copé, 1er Ministre Fillon…

2. Signature du décret d’application relatif à l’écotaxe  dans le Journal officiel du 6 mai 2012, le jour de l’élection présidentielle, la dernière décision de Sarkozy-Président, les salauds…

Decret 06 Mai 2012 Application de l'écotaxe

1. Jean Louis Borloo (Ce matin sur Europe 1): «À l’époque, cela avait fait l’unanimité chez les agriculteurs, le patronat, les syndicats et les régions. L’idée était de faire comme en Allemagne, de financer le fret ferroviaire, qui est dans un mauvais état, et de taxer les grands transports de camions internationaux. Les Français sont taxés en Allemagne, mais l’inverse n’était pas vrai.» Ah! On y est! Faire comme l’Allemagne, encore et toujours? Certaines personnes devraient peut être se souvenir qu’ils sont français! Oui de France bordel! c’est juste lamentable. Le Figaro a trouvé quelqu’un qui veut «assumer». Non, pas Jean François Copé.

2. Hervé Mariton: «Assumons le principe, ne nous déconsidérons pas au point d’oublier ce que nous avons voté»,. Oui assumer et dire aux élus UMP Bretons de se rendre à Paris pour en discuter avec le 1er Ministre au lieu de faire le con, du vent.

3. Jean-François Copé: Il a déclaré que «l’écotaxe était la goutte d’eau qui fait déborder le vase fiscal (…) elle avait été imaginée il y a six ans dans un contexte économique et fiscal totalement différent». Décret d’application le 06 mai 2012,  c’était il y a six ans?…

4. Bruno Le Maire: lui, ne s’est pas embarrassé d’excuses, il a renvoyé l’écotaxe à «une vision rétrograde et punitive de l’écologie». Nicolas Sarkozy appréciera…

En conclusion. Je ne sais pas ce que le Gouvernement va décider sur cet écotaxe. Pour continuer d’emmerder l’UMP et l’UDI, je propose qu’on garde l’écotaxe. Il n’ y a pas de raison de se fâcher avec les écologistes. Renoncer c’est perdre des milliards, ce qui obligerait le gouvernement à inventer une nouvelle taxe, à éviter. Cette fois la reculade n’est pas admise, non. On ne peut reculer que sur ce qu’on a décidé, n’est ce pas ?

[Concept vidéo]: notre quotidien numérique en 2020…

Billet «Minority Report» sur les technologies de demain. La technologie existe déjà dans notre quotidien, elle n’est tout simplement pas encore disponible pour des raisons de coût de fabrication (je suppose). N’empêche, Corning, une société New-yorkaise a conceptualisé notre journée type en 2020...

Quelques remarques s’imposent:

1. L’iPhone d’Apple, précurseur du tout tactile traversera l’actuelle décennie, et on coupera toujours nos légumes avec un couteau de cuisine.

2. Le cycle de vie des tablettes numériques sera de courte durée. Place aux feuilles écrans-flexibles, en plus, toutes les surfaces dispo seront autant de supports tactiles pour afficher les tweets, l’info, les données pratiques Etc…

3. L’assurance «empreinte digitale» est à prévoir dans le budget famille, ça va peser lourd, c’est une évidence. Aussi, se couper un doigt deviendra un luxe et, les condamnations pour «atteinte à l’empreinte digitale» seront tendances.

Je vous propose d’attendre 2020 avant de me contredire, sauf si vous avez d’autres remarques..