«Non-Crisis France», Paul Krugman persiste et signe…

Désintox. Après sa sortie contre la dégradation de la France par Standards & Poors qu’il qualifie de «dégradation purement idéologique», l’économiste Paul Kurgman persiste et signe: «Non-Crisis France» sur NYTimes.

Paul Krigman No Crisis

Pour répondre à ceux qui s’étonnent de son affirmation «la France n’est pas trop mal », Paul Krugman répond: la France n’est pas l’Espagne. Il base son analyse sur les ajustements entre les pays de la zone euro. L’Euro a crée des déficits sur sa périphérie (Espagne, Grèce), la zone euro a souffert de très grands chocs asymétriques – mais la France, n’était pas soumise à ces chocs car elle n’était ni un gros prêteur, ni un grand emprunteur. Donc, elle n’a pas le problème d’ajustement spécifique comme le pense Standard&Poors. Et, il insiste...

POur dégrader la France?

Donc, Paul Krugman maintient son appréciation et pense que S&P nous tape dessus tout simplement parce qu’on refuse de démanteler notre modèle (État-providence).

Krugman 2

On attend toujours l’interview de Paul Krugman sur BFMTV ou iTélé, voire une tribune dans le Figaro Économie. Ils ont mis les moyens pour Léonarda au Kosovo, alors… Pour une fois qu’un Nobel d’économie parle de la France (deux billets en 24heures), il n’y a personne. Nicolas Doze est en arrêt maladie?

Lire: Non-Crisis France (Paul Krugman, NYTimes)

Publicités

Une dégradation purement «idéologique» de la France pour P. Krugman…

Paul KrugmanLe prix Nobel d’économie Paul Krugman vole au secours de la France dans une tribune libre dans le NYTimes.

L’économiste américain pense que la «dégradation de la France» par Standars&Poors est une «dégradation purement idéologique» fondée sur rien. Il parle de volonté de «tuer l’État providence». Les mots sont forts. Quelques extraits….

«Donc, S & P a abaissé la France. Qu’est-ce que cela nous apprend?» écrit Paul Krugman, sa réponse est: pas grand chose de la France. Il pense qu’il ne faut pas insister sur cet avis car les agences de notation n’ont aucune information particulière sur la solvabilité nationale — surtout pour de grands pays comme la France.

«Est-ce que S & P a connaissance de l’état réel des finances françaises?» Non dit-il,  S&P a t-il un meilleur modèle macroéconomique? Pour lui, il est utile de comparer les projections du FMI pour la France avec ceux d’un autre pays bien côté par Standard & Poors, il prend l’exemple du Royaume-Uni pour un comparatif basé sur les projections du FMI jusqu’en 2018 .

110813krugman1-blog480

 1. Ainsi, la France fait mieux que le Royaume-Uni sur le PIB à ce jour, et le FMI s’attend à ce que cet avantage persiste. 2. La France est légèrement moins endettée, et le FMI s’attend à ce que cette différence s’élargisse un peu.

«Alors pourquoi la France est-elle déclassée?» (So why is France getting downgraded?)  s’interroge Paul Krugman. Parce que pour S&Poor la France n’a pas réalisé les réformes qui permettront d’améliorer ses perspectives de croissance à moyen terme.

«Comment savoir quelles sont les réformes économiques qui vont générer la croissance? (…) Les discours de la Commission européenne sur les réformes structurelles et ses bienfaits ne s’appuient sur rien». Personne ne sait avec certitude quel sera le taux de croissance à terme de la politique menée par François Hollande: «Does anyone really know that Hollande’s policies will mean growth that is x.x percent — or more likely, 0.x percent — slower than it would be if Olli Rehn were put in control? No.»

So, again, where is this coming from? Et de poursuivre (je résume): «Je suis désolé, mais je pense que quand S & P se plaint de l’absence de réforme, il s’agit principalement de démanteler l’État-providence (…) il se plaint en fait de ce que Hollande augmente, plutôt que baisse, les impôts sur les plus hauts revenus, et qu’il n’est pas assez favorable, de façon générale, au libre-marché pour satisfaire les principes de Davos..(…) Mais ne prenez pas cette décote comme une démonstration que quelque chose est vraiment pourri dans le royaume de France. ».

Conclusion de Paul Krugman: «Cela tient davantage de l’idéologie que d’une analyse économique défendable» (It’s much more about ideology than about defensible economic analysis). Pas mieux. Lire en anglais  sur le NYTimes :

PAul Krugman NYTimes

Ideological Ratings (Paul Krugman, Économiste de Gouvernement, n’en déplaise à MarcVasseur)

Ici #RadioLondres, les français parlent aux Bretons, « arrêtez vos conneries », je répète…

C’est le message entendu ce matin sur les ondes de #RadioLondres, 60% de français s’opposent à la poursuite du mouvement des RougesBonnets infiltrés par l’extrême droite et quelques  manifpourtous exilés en Bretagne.

20131109-075346.jpg

Le message de la France aux bretons est simple: « Je vous ai compris!« .

De Gaulle, Je vous ai compris

Oui, on arrête avec cette «logique des cons» qui consiste à manifester pour payer moins d’impôts et pour recevoir plus de subventions. Une logique qui consiste aussi à applaudir les exilés fiscaux, ces malins qui refusent de payer pour ces mêmes personnes qui applaudissent leur départ. On arrête, c’est désormais le temps de la rénovation de la Bretagne par la concertation.

Partageons l’avis des Français.