Et si Hollande était en train de réussir? Désintox…

Effet positif de la hausse des impôts = réduction des inégalités. (le Figaro).

20131114-194503.jpg

Source: , résumé d’une info visible sur le Figaro qui titre:

20131114-195103.jpg.

Et c’est le Figaro qui le dit! « La hausse des impôts a réduit les écarts entre riches et pauvres en 2012 »(Selon le Figaro). Précision: le bilan 2012 intègre les correctifs de l’actuel gouvernement à savoir 1. Loi de finances rectificative pour 2012 : les principales mesures et 2. LOI n° 2012-958 du 16 août 2012 de finances rectificative pour 2012 ). Ah! On comprend mieux pourquoi certains hurlent au m*tr*qu*ge fiscal!.

Donc, Et si Hollande était en train de réussir? je pose la question…

Édit: Najat (Vallaud Belkacam) qui souvent passe par ici, confirme l’info et donne plus de détails sur ce bon résultat: En 2012, les impôts ont, plus que par le passé, contribué à réduire les inégalités en France (NajatVB)

Bien.

22 réflexions au sujet de « Et si Hollande était en train de réussir? Désintox… »

  1. Dans les 20% les « plus modestes » ne sont pas pris en compte les laissés pour…compte ! Ce n’est pas imputables à Hollande (bien que j’espère qu’il se penchera sur ce problème) mais à Hirsch sous Sarkozy et son RSA qui a remplacé le RMI qui pour beaucoup se réduit à peau de chagrin. Je sais de quoi je parle !

    Mais ça fait du bien d’entendre un bon son cloche.
    Merci Bem’ !

    Cordialement,

    J'aime

  2. Hollande en train de réussir ? A faire encore plus exploser le chômage, faute d’offres d’emploi, grâce à une augmentation des entreprises qui chutent ? Là, nous sommes d’accord. Comme il ne veut pas quitter cette Union Européenne qui nous tue, c’est sûr qu’il réussit manifestement ce qu’il a voulu faire. Pas ce qu’il a dit qu’il voulait faire, parce que çà, comme d’habitude c’est du baratin. Plus d’économies, c’est moins d’emplois, mais ainsi les marges des grandes entreprises sont préservées. CQFD.

    J'aime

    1. Je vois que ta connaissance du code des impôts présente quelques lacunes, je vais t’aider

      Tu savais qu’il existe ce qu’on appelle la « Loi de finances rectificative? » ça permet à une majorité élue de corriger ce qui a été voté par les sortants.
      Pour faire simple, je t’invite à lire, celui voté par le parlement le 31 juillet 2012 (après Sarkozy), Prêt?

      ————————————

      Loi de finances rectificative pour 2012 : les principales mesures

      Le Parlement a définitivement adopté, le 31 juillet, le projet de loi de finances rectificative pour 2012. Ce texte constitue la première étape de la réforme fiscale et du redressement des comptes publics.

      La loi de finances rectificative pour 2012 constitue la première étape de mise en œuvre de la stratégie de redressement des comptes publics. Elle repose sur une hypothèse de croissance de l’activité économique de 0,3 % en 2012, révisée à la baisse par rapport à la précédente loi de finances rectificative qui tablait sur une croissance de 0,5 %.

      Les mesures fiscales adoptées porteront essentiellement sur les contribuables les plus aisés et les plus grandes entreprises.

      Parmi les principales mesures figurent :

      l’abrogation du dispositif de TVA dite « sociale » qui devait entrer en vigueur le 1er octobre prochain ;

      la suppression de l’exonération et de la défiscalisation des heures supplémentaires, sauf pour les cotisations patronales des PME de moins de 20 salariés (voir les détails dans encadré ci-dessous) ;

      l’abaissement des abattements consentis lors des successions et donations. Un abaissement à 100 000 euros de l’abattement sur les successions est prévu ainsi que l’allongement du délai de 10 à 15 ans entre deux donations. 88 % des successions continuent toutefois d’être exonérées ;

      la contribution exceptionnelle sur la fortune pour les patrimoines de plus de 1,3 million d’euros ;

      le rétablissement du taux réduit de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) à 5,5 % dans le secteur des livres quel que soit leur support ;

      le doublement de la taxe sur les transactions financières (0,2 %). Le présent article vise (dans l’attente d’une révision plus profonde en phase avec les négociations communautaires en cours) à accroître le rendement de la taxe. Le taux retenu sera ainsi identique à celui de la proposition de directive qui envisage de taxer chaque partie à la transaction à hauteur de 0,1 % ;

      l’instauration d’une contribution exceptionnelle (4 %) sur la valeur des stocks de produits pétroliers. D’un montant prévisionnel de 550 millions d’euros, cette taxe vise à faire contribuer les entreprises du secteur pétrolier à l’effort de redressement des finances publiques ;

      l’augmentation de 14 à 30 % de la taxe sur les “stock-options” pour les entreprises, et de 8 à 10 % pour les bénéficiaires ;

      l’augmentation de 8 % à 20 % du taux du “forfait social” sur l’épargne salariale, à la charge de l’employeur ;

      la diminution du traitement du président de la République et de celui du Premier ministre. Conformément aux engagements du président de la République pris pendant la campagne présidentielle, la rémunération des membres du Gouvernement a été réduite de 30 % à compter du 15 mai 2012. Cette mesure vise à diminuer dans les mêmes proportions la rémunération versée au président de la République et au Premier ministre. Leur rémunération brute mensuelle est ainsi abaissée de 21 300 euros à 14 910 euros ;

      la suppression du droit de timbre de 30 euros exigé des bénéficiaires de l’aide médicale d’Etat ;

      la suppression de la prise en charge des frais de scolarité des enfants français scolarisés dans un établissement d’enseignement français à l’étranger.

      Prochaine étape : le projet de loi de finances pour 2013, qui portera réforme fiscale, sera présenté en Conseil des ministres et au Parlement fin septembre.
      ————————————-
      Sources:
      1. Loi de finances rectificative pour 2012 : les principales mesures
      2. LOI n° 2012-958 du 16 août 2012 de finances rectificative pour 2012 (1)

      ça te va?
      (De rien).

      J'aime

  3. Hollande est en train de réussir. Les riches (comme tu les appeles, ceux qui gagnent plus que toi) sont en train de gagner moins Grace a toutes les taxes et nouveaux impôts. Et bientôt en France il n y aura que des pauvres, et le combat sera gagné.
    Tes potes et toi, les mexclalex,blogger de gôche et consors, BRAVO. Grace a vous, qui n avait en fait rien a voir avec HOLLANDE mais qui le défendais bec et ongles, Grace a vous, bientôt la France sera au même niveau que les pays émergeant et même pire…

    J'aime

  4. Les blaireaux qui n’ont jamais accepté leur défaite en 2012 et ont matraqué comme des malades qu’ils sont sur la faillite que provoque le gouvernement de F. Hollande se prennent en pleine poire la réalité incontournable des faits.
    Ils disent: « P….. , ça fait mal. » Ils oublient juste que ce n’est que le début.
    Merci à toi d’avoir relayé cette joyeuse nouvelle.

    J'aime

  5. Couper la tête des plus grands va inévitablement les rapprocher des plus petits ou ce que l’on appelle en d’autres termes le nivellement par le bas. Ce constat semble frappé du coin du bon sens mais ne constitue par un argument validant la stratégie du gouvernement. Cela fait-il baisser le chômage et gonfler le PIB ? Je ne crois pas… En tout cas, verdict ce soir.
    PS. J’avais quitté ce blog pendant quelques mois et je le retrouve, avec joie, tel qu’en lui-même : aveugle et suffisant. Pendant ce temps-là, la France est dégradée, détruit des emplois, les ministres se tirent la bourre, Valls fait du Sarkozy, Mosco s’étrangle face à un Ayrault voulant révolutionner la fiscalité mais aussitôt tempéré par un Hollande qui continue de faire du Hollande. Les médias s’en amusent tout en soutenant le fait du prince. Et le FN lui continue sa progression. Certes, l’opposition n’est pas à la hauteur. Pour l’instant. Bref, 18 mois après, la seule promesse tenue est celle de ceux qui avaient voté contre Hollande et qui avaient ainsi anticipé la catastrophe. Qui est là. Avec quand même une crise bien moins violente qu’en 2009, année affichant un PIB à -2,7% et un taux de chômage ad hoc, à 9,1% selon l’INSEE. Aujourd’hui avec une croissance proche de 0, on dépasse les 10% de taux de chômage !!!! Et vous titrez « Et si H était en train de réussir ? »…

    J'aime

Répondre à ervé Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s