Tiens, l’Afrique (de l’Est) adopte la monnaie unique…

Un titre racoleur pour une info qui l’est beaucoup moins. Pendant que l’Europe (certains pays) boude(nt) la monnaie unique, la cause de tous nos maux quand cela nous arrange, d’autres zones économiques l’adoptent, du moins, essayent de construire une « union monétaire« , préalable à l’édification d’un « Marché unique » sur le modèle de l’Union européenne…

Le projet d’union monétaire des ces cinq pays de l’Afrique de l’Est (Burundi, Kenya, Ouganda, Tanzanie et Rwanda), qui comptent 135 millions d’habitants (UE, 505 millions d’habitants), vise en outre à attirer les investissements étrangers (les asiatiques rôdent). Bonne ou mauvaise idée? Remarque: la France seule (65,7 millions) pèse moins (population) que cette union en devenir. S’inquiéter (ou pas)?

D’autres zones monétaires existent en Afrique: 1. Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) [Bénin, Burkina-Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo], 2. La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) [Cameroun, Centrafrique, Congo brazzaville, Gabon, Guinée équatoriale, Tchad]. On peut ajouter la zone monétaire ouest-africaine [Gambie, Ghana, Guinée, Sierra Léone, Nigeria], un pendant à l’Union monétaire Ouest africaine (1.)…

Avec cette nouvelle zone monétaire, on peut rêver d’une grande union monétaire africaine qui passera (une obligation) par la gestion préalable des conflits qui secouent le continent, comme actuellement en Centrafrique. C’est dans cette optique que se déroulera à Paris, le 06 et le 07 décembre à l’Élysée, un sommet France-Afrique sur le thème «la paix et la sécurité en Afrique». A suivre.

Conclusion de Marion Scappaticci, dans les commentaires, « L’union monétaire peut être un préalable à la paix… ». J’approuve.

LIRE. France: Le client africain et la diplomatie économique

En savoir+

7 réflexions au sujet de « Tiens, l’Afrique (de l’Est) adopte la monnaie unique… »

  1. C’est un espoir, c’est encore une fois une illustration du temps d’avance de l’Afrique de l’est sur  » les autres Afrique » (de l’ouest, centrale, australe). Nos questions d’aujourd’hui sont les même que celles posées lors de la création de l’union monétaire européenne. L’union monétaire peut être un préalable à la paix, au social. Seuls les eurosceptiques peuvent être « inquiets » de l’union monétaire africaine. Ou encore une fois, ceux qui mettent l’Afrique dans une case à part…

    J'aime

    1. … je partage votre point de vue, mais n’oublions pas non plus, qu’ils n’en sont qu’au début de beaucoup de difficultés à l’image européenne !!
      Gageons qu’ils s’entendrons pour que l’Afrique, toute entière, trouve le chemin de la prospérité, de la paix en ses frontières !

      J'aime

  2. Bien sûr que l’accès à la prospérité des pays africains qui sont, pour la plupart,immensément riches, passe par leur union monétaire et des politiques économiques communes. C’est en marche.
    Nos soucis relatifs à l’immigration de masse …etc, nous paraitrons, dans 10 ans, des élucubrations ! … Les gens ne quittent pas leur pays s’ils peuvent y vivre dans la dignité et la liberté.
    Nous devons favoriser leur développement : c’est la clé de la sauvegarde de nos démocraties respectives.
    C’est bien que la Conférence se tienne à Paris.
    Amitiés

    J'aime

Répondre à waroutcho Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s