C’est bien d’être célib’ …

Natacha a écrit un très beau papier sur « les choses qu’on rêverait de faire si on avait pas d’enfant« . Et pour un célibataire de fraîche date?

20140131-233648.jpg

Idée: Se taper une bonne bière au bistro avec un pote, comme François Hollande et David Cameron dans un Pub anglais, en marge du sommet franco-britannique (lire).

Pépère au bistro, Célib´Air Thé.. (en un mot).

Publicités

 » Play Off  » de Nicolas Sarkozy: le pacte d’irresponsabilité…

Depuis son discours de la Mutaulité au soir de sa défaite face à l’actuel célib de l’Élysée, on ne compte plus les allées et venues de Nicolas Sarkozy. Il revient, puis revient dans un mouvement électrique désormais régulier, rythmé par l’interrupteur social. Dans le Figaro, l’ex-résident de la République occupe toute une colonne de confidences pour un nouveau « play off politique », son genre…

20140131-082143.jpg

Dans le train qui l’emmenait à La Rochelle pour la légion d’honneur de Jean-Louis Léonard (UMP), il a organisé un « off », une conversation avec des journalistes, qu’on peut traduire par: ne-le-dis-à-personne-sauf-à-tout-le-monde.

1. Sur la situation de Pépère le Célib’, il refuse (d’abord) de conceptualiser à partir d’une épreuve personnelle, puis lâche: «Un président a des devoirs, être président, c’est un devoir.». Bon, Nicolas, c’est en classe, à l’Élysée qu’on fait ses devoirs de président, pas à la maison, encore moins dans un train. J’ajoute, Divorcer, se remarier puis nous faire un gosse à l’Élysée tout en laissant filer les  déficits publics, c’était un Devoir?

2. Sur le «pacte de responsabilité» de François Hollande:. « Je ne suis pas beaucoup l’actualité… Vous me dites qu’il y a une baisse des charges? Où? En fait, vous voudriez que je réagisse aux annonces? Rien d’important n’est arrivé je crois». Bon, après cinq années de hausse continue du taux de chômage, on va dire que le mandat présidentiel de Nicolas Sarkozy (2007-2012), c’était un simple pacte d’irresponsabilité...

3. Sur le déplacement en Afrique du Sud (hommage Nelson Mandela), et son caprice d’avoir un avion pour lui tout seul: «J’étais prêt à monter dans l’avion avec lui (François Hollande). Nous lui avons fait savoir qu’on s’adapterait à ce qui l’arrangeait.». Il me faut vous rappeler que François Hollande avait écourté le voyage chinois de JM Ayrault, son premier Ministre, pour récupérer l’avion présidentiel afin de prendre Sarkozy en stop, direction l’Afrique du Sud. Alors, cracher sur un service rendu (au frais du contribuable), c’est vraiment très irresponsable.

4. Nicolas Sarkozy n’a pas «changé», c’est lui qui le dit, il nous propose une nouvelle formule: «Je me suis amélioré, je suis moins anguleux, moins immédiat, j’ai plus de recul.». On va le croire. En 2017, il va revenir, c’est un off, l’occasion de prendre du recul encore une fois. Il n’a pas changé, nous non plus.

On s’est même amélioré.