Discours de politique générale: Qui se souvient de celui de JM Ayrault?…

Les-discours-de-politique-generale_scalewidth_630

Ce mardi, Manuel Valls détaillera devant l’Assemblée nationale les orientations de son gouvernement. L’ami Jeff (en commentaire chez Sarkofrance) nous conseille d’attendre le Discours de politique générale de Manuel Valls: » Il me semble qu’attendre le discours de politique générale serait le bienvenu et une sage décision car mon petit doigt me dit que beaucoup de commentateurs, journalistes, personnalités politiques devraient être surpris ». Il a raison, il faut attendre, n’empêche, j’ai une question: Qui se souvient de celui de Jean Marc Ayrault? Je l’ai trouvé et je vous le livre in extenso (1h30), si vous avez le temps, on ne tousse pas…

Mon avis: Manuel Valls dira certainement des choses bien, probablement un discours de gauche, pour calmer la gronde des députés PS, des écologistes et du Front de gauche pour obtenir le vote de confiance. Il parlera positivement des réductions d’impôts, de l’Égalité et du respects des valeurs de la République, de la lutte contre le chômage, de la réduction des déficits, de la croissance, la compétitivité, la gestion des flux migratoires, l’insécurité, l’Europe, l’écologie, du retour de Léonarda, etc, comme l’avait si bien réussi Jean Marc Ayrault. Mais au final, cela reste un catalogue de bonnes intentions sans obligation de résultats. Je préfère attendre les résultats du Discours de politique générale de Manuel Valls, on connait ceux de JM Ayrault…

J’attends depuis 2 ans, en silence, dans le dernier carré. Alors, j’approuverais ce « Discours du Bourget II« , après sa mise en œuvre et une fois ses résultats connus (et s’ils sont bons)…

(…).

Publicités

F. Hollande, pourquoi tant de haine? le Figaro s’inquiète, presque…

C’est drôle, le Figaro se lance dans une réflexion à la jacques Lacan, l’horloge parlante des droites s’interroge sur la haine des internautes du Figaro contre la personne du Président de la République

 F Hollande Haine Figaro 2

La haine serait (d’après (Mélanie Klein, psychanalyste du Figaro, presque une justification), «la réponse du nourrisson à l’angoisse d’une union fusionnelle avec la mère. (-Je résume : la peur d’être représenté par cette affection car je veux exister tout seul, t’es pas mon Président donc je garde mon identité, etc.-). (…). Dans cette perspective, la haine correspond à une ébauche d’identité séparatrice (je te hais donc j’existe) qui sera relayée, lorsque l’enfant sera plus grand et disposera du langage, par le «non». Le «non» permet de se poser en s’opposant de façon moins destructrice: il est une affirmation de soi qui ne passe pas par un déni de l’autre».

Haïr F. Hollande pour exister? Dans le reste du papier, on psychanalyse sur la «féminisation» d’un chef de l’État (sic), qui serait l’inverse de son prédécesseur Nicolas Sarkozy, excessivement masculin, presque «bodybuildé (re sic). Pour justifier le titre de son papier, le Figarovox s’attarde sur le rôle d’amplificateur que joue Internet dans ce courant de haine avec vociférations virtuelles et anonymes, tout en ignorant le grand rôle que joue le Figaro himself. Pour aider le Figaro, j’ai une explication toute simple: Les gens détestent François Hollande parce que c’est un Président « de gauche », tout simplement et, les gens qui le détestent sont majoritairement de droite. A gauche, je parlerais de déception de son électorat pour « sa politique de droite »,  qu’il confirme avec la nomination de Manuel Valls (ni de droite, ni de gauche, clivant) au poste de 1er Ministre.

 Figaro(vox): Hollande et nos internautes: pourquoi tant de haine?

«L’ambiguïté déroute, et cette forme de «féminisation» du chef peut faire enrager certains hommes». (Le Figaro)

Lire (ou pas).