Tiens, un noir à la tête du New York Times (Dean Baquet)…

Ils ont mis le Baquet avec Dean! Dean Baquet, issu d’un milieu modeste de La Nouvelle Orleans, prix Pulitzer (au Chicago Tribune), renvoyé du Los Angeles Times pour avoir refusé de supprimer des emplois, (c’est un mec bien, il avait fait un trou dans un mur du journal après avoir appris qu’une histoire ne ferait pas la Une), Dean (Baquet) 57 ans, est devenu le premier journaliste noir nommé à la tête du prestigieux New York Times, 1.200 personnes, une des plus importantes aux États-Unis.

20140516-083345.jpg

«C’est un honneur pour moi que d’être invité à diriger la seule rédaction du pays qui est meilleure aujourd’hui qu’elle ne l’était il y a encore une génération, c’est un journal papier très puissant avec un lectorat très reconnaissant, on doit protéger cela quand on arrive là».

20140516-083439.jpg

Il a du boulot dans ce monde de l’édition menacé par le numérique. Et, ce nom très français chez un noir de la nouvelle Orléans, hum, bizarre 🙂 Question: « Quelle est la proportion de journalistes issus des minorités dans la presse française? ». Je ne sais pas s’il existe des journalistes noirs au Figaro, si quelqu’un a des infos…

Sinon, on l’appelle Dean, Dean Baquet, le Boss…

[source]

Publicités