Ici #RadioLondres, « Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone », je répète…

À la radio, en ce début de juin 1944, les quelques vers de Verlaine prononcés sur #RadioLondres avaient retenu toute l’attention de la Résistance:« Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone », je répète...

RadioLondres Vers Verlaine

Le signal. D’autres messages ont suivi pour donner le vrai signal:  » les enfants s’ennuient le dimanche », « Ouvrez l’œil et le bon », « Tout le monde sur le pont », « les carottes son cuites », « les dés sont sur le tapis, Messieurs faites vos jeux ».

carte-decc81barquement

Et, ils ont fait le Job. Aujourd’hui encore (06 juin), 70 ans après, dans cette Grande Normandie qu’est la France, on pouvait entendre…

« Les sanglots longs des violons de l’automne blessent nos cœurs d’une langueur monotone, (…) Tout suffocant et blême, quand sonne l’heure, je me souviens des jours anciens et je pleure. ». .

#Dday70.

7 réflexions au sujet de « Ici #RadioLondres, « Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone », je répète… »

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s