Quand la ville de Nantes fait danser son « Géant nègre »…

Cet après midi, quand j’ai vu cette image d’un « géant nègre ligoté » dans les rues de Nantes, le souvenir du passé esclavagiste de Nantes a refait surface: Un noir enchainé, trainé à travers champs rues, objet de divertissement…

Négre de Nantes

C’est supposé être un après-midi festif, une fête populaire qui a droit de cité, d’ailleurs, le NouvelObs titre: « Les « Géants » de Royal de Luxe débarquent à Nantes avec tendresse et poésie ». Sauf que, l’exotisme de cette image est incompatible avec le passé de Nantes. Il faut savoir que Nantes fut le principal port négrier français avec une très grande activité dans la sombre période de la traite négrière, un commerce « Royal » très codifié par l’Édit (du Roy), ce n’était pas un « luxe » pour des millions d’esclaves.

« La traite négrière à Nantes est à l’origine de la déportation, à la toute fin du XVIIe, au XVIIIe et au début du XIXe siècles, de plus de 500 000 esclaves noirs d’Afrique vers les possessions françaises en Amérique, principalement aux Antilles. Avec 1 744 expéditions négrières, Nantes se place en première position des ports négriers français pour l’ensemble de la période concernée. La ville de Nantes était la dernière place forte du commerce des esclaves en France, puisqu’il y est pratiqué jusqu’en 1831, année de la promulgation la loi interdisant la traite négrière » (Wikipédia, La Traite Négrière à Nantes). Aussi, Si Nantes est encore aujourd’hui la place forte de nos archives nationales (Carte nationale d’identité), je vous laisse imaginer pourquoi…

Encore une « maladresse » qui pousse la caricature jusqu’à faire danser le « géant nègre » en public, avec ce titre osé de PresseOcéan: Le petit géant a le « Groove » « dans la peau » (Ils viennent de changer le titre, encore visible dans le lien et sur Maville.com). Dans le peau…

Le petit géant a le Groove dans la peauGroove dans la peau
Lire:Le p’tit Négrito à l’école-des-champs (billet coton)...

Réclamations et demande d’explications à la Ville de Nantes.

Courrier à Mme Madame le Maire,
Mairie de Nantes, 2 rue de l’Hôtel de Ville
44094 Nantes cedex 1

C’est une honte.

 

F. Hollande débarque sur le Medef (Opération « La sulfateuse »)…

Après la réussite de son débarquement en Normandie, François Hollande veut en finir avec les Gattazeries du Medef, et lance l’opération « la sulfateuse »..

20140608-130705-47225697.jpg
20140608-130735-47255263.jpg

Il était temps! Malgré les câlins du gouvernement (la niche Valls, les 50 milliards d’euros, la politique de l’offre), le Président de la République exige désormais  une nouvelle méthode face aux «rechigneux» du Medef et leurs «petits jeux contraires à l’intérêt général». L’objectif: les sommer de cesser «de geindre et pleurnicher» selon François Rebsamen (Ministre du travail). Autorité et fermeté, pas besoin de consulter un marabout pour s’occuper des pleureuses..

Le Président de la République pense que le patronat n’a jamais été si bien servi, (vrai), alors, il sort les crocs face aux jérémiades du Medef, c’est bien. Maintenant, on veut des actes, et pourquoi pas le retour vers une politique de la demande?, enfin, vers une politique de Gauche puisque les patronscopains-Medef de Sarkozy ne veulent pas coopérer, ces feignasses….

Le cap à Gauche, c’est Maintenant?

(Source)