Quand la ville de Nantes fait danser son « Géant nègre »…

Cet après midi, quand j’ai vu cette image d’un « géant nègre ligoté » dans les rues de Nantes, le souvenir du passé esclavagiste de Nantes a refait surface: Un noir enchainé, trainé à travers champs rues, objet de divertissement…

Négre de Nantes

C’est supposé être un après-midi festif, une fête populaire qui a droit de cité, d’ailleurs, le NouvelObs titre: « Les « Géants » de Royal de Luxe débarquent à Nantes avec tendresse et poésie ». Sauf que, l’exotisme de cette image est incompatible avec le passé de Nantes. Il faut savoir que Nantes fut le principal port négrier français avec une très grande activité dans la sombre période de la traite négrière, un commerce « Royal » très codifié par l’Édit (du Roy), ce n’était pas un « luxe » pour des millions d’esclaves.

« La traite négrière à Nantes est à l’origine de la déportation, à la toute fin du XVIIe, au XVIIIe et au début du XIXe siècles, de plus de 500 000 esclaves noirs d’Afrique vers les possessions françaises en Amérique, principalement aux Antilles. Avec 1 744 expéditions négrières, Nantes se place en première position des ports négriers français pour l’ensemble de la période concernée. La ville de Nantes était la dernière place forte du commerce des esclaves en France, puisqu’il y est pratiqué jusqu’en 1831, année de la promulgation la loi interdisant la traite négrière » (Wikipédia, La Traite Négrière à Nantes). Aussi, Si Nantes est encore aujourd’hui la place forte de nos archives nationales (Carte nationale d’identité), je vous laisse imaginer pourquoi…

Encore une « maladresse » qui pousse la caricature jusqu’à faire danser le « géant nègre » en public, avec ce titre osé de PresseOcéan: Le petit géant a le « Groove » « dans la peau » (Ils viennent de changer le titre, encore visible dans le lien et sur Maville.com). Dans le peau…

Le petit géant a le Groove dans la peauGroove dans la peau
Lire:Le p’tit Négrito à l’école-des-champs (billet coton)...

Réclamations et demande d’explications à la Ville de Nantes.

Courrier à Mme Madame le Maire,
Mairie de Nantes, 2 rue de l’Hôtel de Ville
44094 Nantes cedex 1

C’est une honte.

 

Publicités

28 réflexions au sujet de « Quand la ville de Nantes fait danser son « Géant nègre »… »

  1. De l’autre côté du miroir, je l’aurais plutôt vu comme un hommage rendu à tous ceux qui ont subi cette traite. Mais bon, je suis sans doute naïf.
    Par ailleurs, après 2 siècles, il faudrait peut être qu’on arrive à sortir de cette histoire si on veut arriver à créer une communauté. Quoique quand j’entends les bretons nous parler des chouans, j’ai des doutes.

    J'aime

    1. 1. Hommage? Possible, mais il y a d’autres façon pour ça non? Pourquoi reproduire de tels schémas?. C’est un raté en communication phénoménal, une offense pour ceux qui connaissent l’Histoire de Nantes et de l’Esclavage, c’est…
      2. Oublier? Ça arrangerait beaucoup de gens je sais, mais, Peut-on oublier un crime contre l’humanité?…

      J'aime

  2. Désolé, mais tu parles sans connaitre : ce petit Géant est le fils de tous les nantais, comme la petite Géante, ses oncles Géants et leur grand mère.
    Ce petit Géant noir est déjà venu, il y a plusieurs années, célébrer l’Afrique, et faire oublier le passé.
    A te lire, ça me donne exactement la même impression que ceux qui conspuent Bertrand Cantat, qui ose remonter sur scène, après ce qu’il a fait – et pourtant « payer » : une fois les excuses passées, on leur rebalance leur passé à la face.
    Nantes fait beaucoup pour que son Histoire ne soit pas oubliée (mémorial de l’abolition, un navire négrier reproduit dans le musée du château, des événements tous les ans pour se rappeler, pour communier…)
    Quant à la troupe Royal de Luxe, elle n’a aucun rapport avec Nantes et son Histoire à sa création – cette troupe n’est pas nantaise, même si elle l’est devenue par adoption. Pourquoi ne pas continuer dans les rapprochements à la con : Royal de Luxe = Mc Deluxe = Mc Do ? Ils seraient à la solde de Ségolène Royale et des américains ? oui, c’est très con, mais franchement, tes rapprochements ne sont pas mieux.

    Tu peux être choqués, mais viens vivre l’événement pour te rendre compte de tes yeux que tu as tout faux.

    A bon entendeur

    J'aime

    1. Un noir fils de tous les Nantais? Oui, l’esclave de tous les Nantais serait plus juste si je veux vexer les Canaris, évitons…. La « repentance » n’efface rien et surtout, ne légitime pas cette nouvelle forme « d’exposition universelle »… Pour le reste, ce passé restera Nantais, Ad vitam æternam, n’en déplaise…
      Trouvez autre chose pour amuser les foules, on a assez « groové », vous ne pensez pas?

      J'aime

      1. Mais il n’est absolument pas question de repentance, c’est vous qui en faite une interprétation.
        Sinon quoi, tous les nantais sont des racistes qui ne pensent qu’à mettre les noirs dans des bateaux ?
        Venez donc à Nantes pour en discuter, plutôt que prendre quelques mots et vidéos de ci de là, vous comprendrez à quel point votre billet est hors propos.

        J'aime

        1. On parle de Nantes, il faut arrêter avec cette facile imbécilité dans l’interprétation des écrits. Oui, Nantes a construit sa richesse sur le commerce des « êtres humains », il suffit de lever les yeux dans les artères de la ville pour s’en rendre compte, sur les frontons des bâtisses, des ornements de gloire, c’est un fait, point.

          Que ce passé dérange les Nantais, je peux le comprendre, c’est aussi ça l’Histoire de Nantes. C’est l’héritage avec sa grosse part d’ombre. Change de ville si t’as du mal à assumer. Un conseil: évite Bordeaux, ou la Rochelle, c’est pas mieux).

          Bon weekend de Pentecôte

          J'aime

          1. Mais je ne renie pas ma ville, ni son passé !
            par contre, votre billet est totalement hors propos : il n’y a aucune mise en spectacle d’un passé négrier

            J'aime

      2. Et regardez de plus prêt : il n’y a aucune chaîne.
        Ce sont des cordes, qui permettent aux lilliputiens de faire bouger le géant, le faire avancer, danser, courir, dormir…
        Ce qui est assez étrange, c’est que lors de leur dernière venue à Nantes, avec le grand Géant mexicain, vous n’avez pas réagi

        J'aime

        1. Oui, mais l’image de ces 400 ans de chaînes est bien présente. Alors, mon conseil (pour finir) , évite de tenter de « justifier » ce qui ne peut l’être.

          Nantes, ce n’est pas ton héritage, c’est le mien. Et, je ne te demande pas de le partager, ok?

          Amitiés.

          J'aime

          1. Non, tu as raison, ce n’est pas mon héritage, même si je suis un pur nantais.
            Mais je ne cherche pas à voir ce qui n’existe pas : ce ne sont que des cordes, qui permettent d’actionner le Géant.
            Tout comme lorsque le Mexique était à l’honneur, tu n’as rien dit : il y avait là aussi des cordes.
            Qu’il soit noir ou pas ne change strictement rien, hormis ce que tu veux y voir comme symbole.

            Sur ce, bon lundi.

            J'aime

          2. Tiens Didier Goux! Ça va le reac? La canicule toussa? Faut croire que non, tu m’avais habitué à des commentaires plus réfléchis (t’as perdu ta capacité d’analyse?)..
            C’est dramatiquement con

            J'aime

  3. Bonjour Bembelly.
    Je suis assez d’accord avec vous. On se sert d’un souvenir dur et cruel pour faire la fête, et finalement ce qui devrait nous émouvoir revêt l’aparrence d’un épouvantail à carnaval.
    Je suis contre les cérémonies de repentance, mais le suis encore plus quand la douleur sert à faire la fête. Le message est ambigu et je peux comprendre votre position.

    J'aime

  4. Nantes est une ville qui est restée commerciale, la culture est une culture de masse , ce n’est pas péjoratif mais pour moi elle restera toujours liée au « payant.
    Je comprends cette réaction,je n’aime pas non plus lorsque l’on ressort Bécassine,la petite bonne bretonne ,un peu simplette qui symbolise l’émigration bretonne à Paris …
    Les »très vieilles » familles nantaises existent et résistent , je ressens cette même ambiance à Bordeaux .
    Bref ce week end, j’étais » aux Étonnants Voyageurs » à Saint Malo………

    J'aime

  5. Ce qui me fascine vraiment , c’est tous ces gens, fiers de leur héritage, ces gens qui revendiquent un bel héritage, mais qui refusent de payer les droits de succession (Ah non! C’est trop cher! Hé ho, j’étais pas là moi, c’est même pas vrai! Si? Ah bon?, t’es sûr? Oui mais ça compte pas, toussa )…

    Les gens.

    J'aime

  6. :-),pas de quoi être fier mais pensons au Futur, ……..bien que le futur se construit aussi sur les fondations du passé .

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s