Effet pervers: Finalement, Trierweiler rend F. Hollande sympathique…

En vérité et en dignité, F. Hollande a réagit à la parution du livre de la Valtrier. « Je suis au service des plus pauvres, c’est ma raison d’être. » a déclaré le Président de la République, qui finalement redevient sympa..

Oui, « La fonction présidentielle doit être respectée »! sauf lorsqu’on la remet en cause soi-même comme ce fut le cas dans un passé récent (avant 2012). Valérie Trierweiler pensait tenir sa vengeance, mais au final, elle a fini par rendre « sympa » le Président de la République.

Effet pervers d’une attaque ad hominem. 

(…)

 » De rien, c’était un plaisir  » Réponse à Valérie Trierweiler….

Si le Président de la République pouvait répondre à Valérie Trierweiler (après la sortie de son livre  » Merci pour ce moment « ), je pense qu’il dirait (ou qu’il se dit):  » De rien, c’était un plaisir... »

Réponse à Merci pour ce moment de Valerie trierweiler

Elle n’était pas obligée, mauvais timing pour des « Mémoires de chambre » après un bref passage à l’Élysée. Tenez, il y a un an (12 septembre 2013) j’étais à l’Élysée et j’avais rencontré le Président de la République François Hollande, je n’ai jamais dévoilé le contenu de notre conversation, ni ressenti le besoin d’en faire tout un livre sur ce blog, malgré quelques grosses déceptions (politiques).

Le « privé », disons « l’intime » doit le rester…

(De rien, c’était un plaisir)

(…)