» De rien, c’était un plaisir  » Réponse à Valérie Trierweiler….

Si le Président de la République pouvait répondre à Valérie Trierweiler (après la sortie de son livre  » Merci pour ce moment « ), je pense qu’il dirait (ou qu’il se dit):  » De rien, c’était un plaisir... »

Réponse à Merci pour ce moment de Valerie trierweiler

Elle n’était pas obligée, mauvais timing pour des « Mémoires de chambre » après un bref passage à l’Élysée. Tenez, il y a un an (12 septembre 2013) j’étais à l’Élysée et j’avais rencontré le Président de la République François Hollande, je n’ai jamais dévoilé le contenu de notre conversation, ni ressenti le besoin d’en faire tout un livre sur ce blog, malgré quelques grosses déceptions (politiques).

Le « privé », disons « l’intime » doit le rester…

(De rien, c’était un plaisir)

(…)

Publicités

26 réflexions au sujet de «  » De rien, c’était un plaisir  » Réponse à Valérie Trierweiler…. »

  1. Ce que je reproche le plus à ce livre ce n’est pas son contenu car on peut écrire sur tous les sujets ; non , ce que je lui reproche le plus c’est son style ou plutôt son absence de style car ce livre est nul , très mal écrit , chiant à lire …
    Bon , moi j’écris mal , mais je ne suis ni journaliste ni écrivaine ……
    Ce livre n’a pas de style . Il est médiocre et fatigant à lire et cela , pour moi qui suis limite illétrée mais qui aime les bons livres , c’est rédhibitoire ……
    Le fond de l’histoire importe moins à mon sens que le style narratif ……
    Tous les sujets sont bons s’ils sont bien traités …….
    Ce livre n’est pas un livre …..
    Dans six mois on le trouvera dans les solderies pour 50 centimes d’euro …..
    Alors , si vous avez tout comme moi acheté ce livre et que vous voulez vous en débarrasser recyclez le pour épargner les arbres innocents injustement massacrés pour imprimer de la mauvaise littérature …….
    Merci pour les arbres ! ……

    J'aime

          1. Lorsqu’on travaille pendant deux ans sur un sujet aussi important que « le logement » et qu’on arrive à des des solutions (Loi Duflot), conformément aux engagements du Président de la République et, sur la base de la mauvaise foi d’un gars (Mr 5.6%), on efface votre travail pour faire « genre c’est moi qui décide« , Oui, on peut gueuler et écrire un livre. C’est le sens même du combat politique. Trierweiler elle, règle des comptes de couche sur la place publique, c’est pas pareil…

            Sinon, t’as raison, « quelqu’un a craché dans la soupe », devine qui…

            J'aime

    1. Et bien, vous l’avez acheté!!!
      Perso, je boycotte parce que c’est leur vie privée, point-barre.
      Ce libre(quand je pense à tous les bons auteurs qui ne seront jamais édité!!) vient à point pour noyer le poisson de la baisse du smic!!!
      Cette femme va gagnerer de sous, elle en a déjà bien fait dépenser à la république et il y a des gens pour acheter ce livre!!
      Le cul de Valérie plus important que votre destin???
      Tant que des gens achéteront la literrature des cons……..les cons feront des affaires!et cela vaut pour toutes les merdes que nous achetons , itruc et autre superficiel qui n’apportent rien à la collectivité mais enrichit les 0,1% de malades qui n’en ont jamais assez!
      Excusez moi cette verve mais enfin, acheter ce torchon pour ensuite se plaindre, ben…..

      J'aime

  2. Stéphanie (…) a dit et cé cool; elle fait bien comme elle veut, aussi zéro doute, comme nous tous, sait comment on fait des n’enfants.
    Stéphanie a dit, alors (aussi) son avis
    perso ? même ligne éditorial (no grattage) que Valery: rien d’intéressant
    entendu hier « je ne pensais pas à ces réactions » dit-elle, ça situe un gros chouia le niveau (le machin avec une p’tite bulle, donc vérifier l’horizontalité du plan)

    traduction rapidos: être journaliste (oui-oui) et sortir (se faire ?) avec un prèz, pas de n’importe quel pays (suffisance ? de ma part.. nenni de l’affection) ça n’empêche pas.. du verbe: enrayer, prohiber, inhiber, sevrer !.. la pensée, la réflexion
    /’ah bon’ répondit l’écho.. hélas, il est épuisé, comme les vacances

    2 p’tits dictons pour la route (sorry: elle est longue..)
    – l’amour rend aveugle.. pas que
    – chercher la femme (rien à voir avec des champignons par ex; on se comprend)

    ps, rien à voir (ça dépend pour qui) y a un clic-clac, qui ne prend pas de foto, dans le bureau

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s