Le #11Novembre (1918), ils prirent place dans le wagon de l’Armistice, puis…

Dans la forêt de Compiègne ce 11 novembre 1918 à l’aube, les belligérants de la 1ère guerre mondiale prirent place dans le wagon de l’Armistice aux côtés du Maréchal Foch, dans la clairière de Rethondes, pour un paisible voyage.

Puis, on connait la suite

(…)

Publicités

Réaction de JF_Copé : « Oh oh! … » #JouyetFillon style

3500285Beaucoup d’avis depuis quelques jours sur l’affaire #FillonSarkozy et particulièrement sur le chapitre sur le #Jouyet de L’Élysée (Jean-Pierre), touché de plein fouet dans ce qui était à l’origine une affaire #Sarkozy. Beaucoup d’avis, sauf un

A Droite, seul JF Copé a gardé le silence malgré l’utilisation abusive de sa spécialité(politique): l’appel à la démission. C’est la stratégie au coeur de l’enfumage en bande organisée mené avec brio par ses acolytes de l’UMP, lancés dans l’exercice théorème de Pasqua (susciter une affaire-dans-l’affaire, etc, jusqu’à ce que personne n’y comprenne plus rien). Non, JF_Copé ne demande pas la démission de Christine Taubira de Jean-Pierre Jouyet, il ne savait pas

Simple « Oh oh! … » ? Oui car, JF_Copé ne savait rien, et pour cause! Il n’était pas là (je confirme). L’histoire de ce déjeuner Fillon-Jouyet ne répond pas à l’importante question que se posent les français: Qui a réglé l’addition lors de ce déjeuner de con au restaurant le Doyen? . Tant qu’à faire, posons-nous quelques questions (à la con comme à la télé): François Fillon y était-il en sa qualité de Triumvirat de l’UMP? A t-il réglé son addition avec remboursement en frais de bouche par l’UMP? Alain Juppé et Jean-Claude Raffarrin savaient-ils? etc.. A L’UMP la question ne se pose pas car la « cible », celui qui doit payer l’addition c’est F. Hollande!. Jean-Pierre Jouyet, l’ex-ministre de Sarkozy, donc « ex » et peut être « toujours » collègue de travail n’est qu’un simple fusible…

nicolas-sarkozy-et-jean-pierre-jouyet-accompagnes-de-brice_2198047_800x400

Dans cette affaire tirée à quatre épingles par l’UMP qui parle déjà « d’affaire d’Etat », on observe le silence du « Chef de la majorité présidentielle », de celui qui toujours appelle à la « solidarité de la gauche » quand sa politique est contestée par les députés de sa famille politique j’ai nommé Manuel Valls, 1er Ministre. Qu’il s’exprime et s’interpose face à la droite en furie, c’est son boulot…

Lire: Au revoir Monsieur Jouyet (by Captainhaka)

Il serait en effet temps que F. Hollande fasse l’ouverture vers les Hollandistes!, enfin, vers la Gauche, parce que l’ouverture à droite

(…)