« L’Ordre du Bleuet de France »: Revue des troupes coloniales… #11Novembre

8038311Pour ce 11 novembre [2014], j’avais prévu deux choses: 1. un billet signature de la paix dans la clairière de Rethondes en souvenir de ce lieu symbolique où fut signé la fin de la 1ère guerre, 2. Un papier sur l’Affaire FillonSarkozy. Finalement, ni l’un ni l’autre pour ne pas en rajouter.

Finalement, après un bon café avec un singulier @bougnoulosophe, je découvre sur le fil, des images oubliées de la grande armée des colonies, des clichés des engagés « désignés volontaires » de la 1ère guerre mondiale. En parler c’est courir les risque de voir débarquer la cavalerie des «Ah non pas la repentance!». Mais puisque ça les emmerde tant que ça,  alors j’en parle.

Aussi, très symboliquement et en toute modestie pour ce 11 novembre, merci de vous joindre à moi pour attribuer « la Médaille de l’Ordre du Bleuet de France » aux troupes coloniales de la Grande guerre (l’Ordre n’existe pas, c’est nouveau, je viens de l’inventer).

Ami-e-s et chers tous, compagnons de la MémoireGarde à vous!

14-18 - Tirailleurs annamites... [Troupes coloniales]
14-18 - Tirailleurs kanak... [Troupes coloniales]
14-18 - Soldats bretons (baragouinant le français)... [Troupes coloniales (de l'intérieur)]
14-18 - Goumiers marocains... [Troupes coloniales]
14-18 - Combattants congolais (Belgique)
14-18 - Soldats créoles (Réunionnais).. [Troupes coloniales]
14-18 - Tirailleurs sénégalais... [Troupes coloniales]
14-18 - Zouaves (Algérie)... [Troupes coloniales]
14-18 - Cipayes indiens... [Troupes coloniales]

Non, la dame à gauche sur l’image n’a rien contre ces soldats enturbanés sur les Champs Élysées, bien au contraire. Heureuse et libre, elle offre les Bleuets aux vaillants soldats des troupes françaises

Guerre mondiale 1ère

Voila, c’est fait, maintenant vous savez. Vive la République et Vive la France. Merci.

(…)

Advertisements

15 réflexions au sujet de « « L’Ordre du Bleuet de France »: Revue des troupes coloniales… #11Novembre »

  1. holala (jour de mémoire oblige) je me souviens de ce petit pin et aussi la petite canne blanche ou la croix rouge qu’on accrochait aux vetements du chaland contre quelques pieces
    Remi Niscence

    Aimé par 1 personne

  2. je lisais, pas plus tard que tout à l’heure, bout de bio de Sarah Bernhardt (Wiki, j’avais envie) voilà ce qu’elle dit (aussi):
    «Il faut haïr très peu, car c’est très fatigant. Il faut mépriser beaucoup, pardonner souvent, mais ne jamais oublier»

    même diminuée, amputée en 1915 à 70 ans, elle visite le poilu.. (décède, tjs actrice, en 23)

    et y a mon grand oncle, Marcel ..sa sœur, la mémé que je n’ai pas connu, a épousé mon pépé Edouard, le Fribourgeois, celui qui m’a élevé -à 14 ans il est apprenti fruitier en hte Savoie, oui il crevait la dalle les suisses en ce temps là, monte sa boite d’affinage, gruyère suisse, le Fribourg, la tomme et le reblo du quartier, ahh il en brassait du commerce et du monde ! pas avec les chleus..
    oui tonton Marcel (par p’tit bout, vous allez connaitre toute la famille, enfin celle qui mérite) intello pour l’époque, retour à la terre (il avait la brasserie du Mollard à Genève) alors acheté une ferme au début du siècle, tjs là dans les Voirons et les p’tits p’tits cousins, tous paysans, l’accent et tout
    .. j’y passais tout mes étés (les foins, la traite, le tracteur, les chiens, les poules, Zappy Max à la tsf, la soupe et les tartines..)
    je dormais avec Marcel, dans la chambre verte (oui-oui)
    sous le noyer, on écossait les haricots..
    il m’aimait bien, me racontait des histoires, il n’allait pas fort,
    il avait fait toute la guerre, la Grande,
    gazé à Verdun, j’ai gardé sa baïonnette .. (on sait jamais, j’ai bien fait ?)

    ps, plein à dire, tant de lectures absorbées, même Tardi (bd) ..j’ai 11 ans (trop jeune) quand Marcel décède ..tant de questions, tant d’histoires, souvenirs.. je vois encore ses yeux, son regard..

    hein les garçons, on garde le cap ! 😉

    J'aime

  3. Il y a encore tellement à apprendre sur ces guerres…un grand oncle, hussard, mort à 17 ans en 1915 , .et des années plus tard un grand père, son frère, d’un régiment mixte colonial…mort à 32 ans en 1940 …dans la Marne tous les deux…
    Et en 2016, les guerres sont toujours là…je pense à tous ces enfants, ces femmes, ces hommes qui subissent toujours ce fléau .

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s