« Ça coûte pas très cher… », le nouveau slogan illustré de N. Sarkozy est dispo …

La désormais célèbre phrase de Nicolas Sarkozy prononcée à la lumière du son lors d’un meeting d’une association proche de la #Manifpourtous, sous la pression d’une assistance survoltée, n’est pas encore entrée dans l’histoire je trouve, c’est un tort et on va l’aider. D’abord, l’écouter…

Il fallait bien illustrer ce nouveau slogan de Nicolas Sarkozy et en faire toute une montagne (à juste titre). Tenez, notre ami le dessinateur « (Yves) Montagne » nous propose un bel exemple …

ça coute pas très cher si ça vous fait palisir dessin Yves Montagneclic pour agrandir

Pour étendre le truc, il suffit de changer le texte du cadre et des bulles, parcourir ce blog pour trouver des exemples et « Ça coûte pas très cher ». Exemple avec une Gattazerie: « Amis du Médef, si vous préférez qu’on dise qu’on va supprimer l’impôt sur la fortune pour en faire un autre… En français, ça veut dire la même chose (…) Mais enfin, si ça vous fait plaisir, franchement, ça coûte pas très cher car j’aime l’entreprise!) ». Sympa, j’ai préparé la version sans texte rien que pour vous, coloriage possible…

Sarko illustré  ça coûte pas cher si ça vous fait plaisir

Si ça vous fait plaisir… 😉

(franchement).

[Source]

Publicités

Affaire #JouyetFillon: le 3e homme, un complice de Sarkozy?…

C’est l’histoire d’un « Goss » à qui tout le monde demande un « service par amitié ». Dans l’Affaire Jouyet Fillon, il y a un 4è homme….

Affaire Jouyet Fillon Sarkozy

Donc, Si Gosset-Grainville avait démenti les propos qu’aurait tenu Fillon au cours de ce déjeuner, c’est parce qu’il était en service commandé par amitié pour François Fillon. Un service commandé? je vais traduire : « Hé Goss!, tu dis bien à tout le monde que Jouyet a menti et je t’offre une bière, ok? « , j’exagère à peine…

Apparemment F. Fillon n’était pas le seul ami du de Goss, Le 11 novembre dernier, notre ami’Goss a eu une conversation téléphonique avec… devinez (« Sarko-la-victime »!) un nouveau service commandé?

C’est à lire dans L’OBS.