La « théorie sur les cons » appliquée aux réseaux sociaux …

Théorie sciientique sur les cons Slate.frEn cette semaine Zemmour, le magazine Slate édite une sérieuse étude scientifique: «Une théorie sur les cons» et ce n’est pas une blague.

Oui, la connerie a fait l’objet d’un travail très sérieux par Eric Schwitzgebel, Professeur de philosophie de l’Université de Californie, il nous explique que nous avons tous besoin d’une théorie sur les cons («jerks», dans le titre original (modifié) il avait écrit «idiots-guess»). Jerk? Ça n’a rien a avoir avec la danse des années 60-70 (le jerk) de nos aînés dans leur «jerkitude» je précise. Comprendre cliniquement les cons nous permet de rester calme face à cette créature que nous croisons dans la vraie vie, au boulot, et de plus en plus sur les blogs et sur les réseaux sociaux en général.

Une jerkitude, certitude, les cons existent, il suffit de regarder autour de soi, le con, c’est quelqu’un qu’on connaît de près ou de loin: « Être con, c’est être perçu ou percevoir » pour compléter la pensée philosophique de  Francis Bacon, bref. Alors, que nous apprend cette originale Théorie sur les cons? Lecture commentée, pré-bilan de mon observation annuelle. «Les gens disent que j’dis que des conneries, alors là (j’ai une étude scientifique), je vais dire les leur» aurait dit Coluche.

aeon magazine jerk (théorie sur les cons)

D’abord une chose, je partage l’avis de l’auteur sur la définition du con: «le con est incapable de comprendre le point de vue de ceux qui l’entoure et les traite comme des outils à utiliser ou des idiots à gérer plutôt que des semblables sur le plan moral». Le con n’a pas la perception du fait qu’il est con, il pense disposer de droits différents des autres puisqu’il leur est supérieur. Il est l’opposé du «gentil» («sweetheart»), attentionné qui voit les autres comme des personnes distinctes avec des points de vue ayant une valeur. Non, pas de noms, juste quelques exemples sur les blogs et réseaux sociaux.

1. Sur les blogs: le con, souvent dans le voisinage, guette et s’imagine plus intelligent que le taulier du blog, il est donneur de leçon, il aime vous dire ce que vous devez penser ou écrire. Fidèle mais pas troll,  il est souvent 1er commentateur (le 1er commentaire d’un billet influence souvent le fil de discussion, c’est important, il le sait). Conseil: Ne jamais hésiter à sortir la machine à baffes, le con aime les blogowar, le servir, ça le valorise et il reviendra. «un con vaut mieux que deux tu l’auras»

2. Sur les réseaux sociaux (Facebook et twitter en particulier): C’est leur nouveau domaine de définition, ils ont déserté les fils des commentaires des blogs, boudent les forums de discussion et déboulent sur twitter. De plus en plus nombreux, ils nous amusent et nous énervent comme récemment devant la tragique prise d’otage de Sydney, ils ont fait un selfie, heureux comme des

Selfie honte Sydney Prise otages

Conseils: 1. Ne jamais hésiter à faire des copies écrans de leurs œuvres pour les épingler dans un tweet ou post genre: « j’ai trouvé un con« , « le con du jour« , et la sélection du « con de l’année » à l’epiphanie pour la fève est autorisée. Aussi, 2. Pour les cas de racisme, d’antisémitisme, d’islamophobie, d’ homophobie, sexisme etc.. les dénoncer en les citant et appeler sa TL à relayer le signalement sur Twitter pour les bloquer. La connerie oui, l’incitation à la haine ou l’appel au meurtre non.

– Le cas des cons de Gauche. Oublions un instant les cons de droite (plus nombreux au mètre carré) pour n’aborder que le cas des cons de gauche (c’est dans l’image de Slate). Il est désormais admis (j’ai lu sur facebook) que le con de gauche économise son énergie dans la lutte contre les injustices (racisme, antisémitisme, islamophobie etc.) mais décuple d’effort pour t’empêcher de le faire. Son argument type?  » Hé les gens! arrêtez de parler de ce connard, vous lui faites de la pub!». Au fait, le con de gauche n’est ni con ni de Gauche, il défend juste ce qu’il est, c’est à dire, ce que vous dénoncez. Il est presqu’aussi con que celui de droite, plus nocif et imprévisible, un très beau spécimen (non, je ne citerai pas de noms).

– Et quand le con ne fait plus rire: Pour ce dernier paragraphe, on va prendre le bel exemple de Maître Eolas qui s’est enfin décidé de traduire un strip qu’il nous livre avec un petit mot:« (…) C’est pour toi, Éric (Zemmour)».

B5T_h9-CUAEqbY4

En conclusion, comme l’écrit Slate, « Il n’existe pas de con absolu et de gentil absolu (vrai !). Toutes les opinions ne méritent pas un traitement équivalent. Il y en a qui sont répugnantes et détestables. Ne pas être capable d’avoir de l’empathie pour un fanatique n’est pas un signe de connerie. Nous sommes tous d’une façon ou d’une autre et à certains moments des cons (et forcement le con de quelqu’un). Fort heureusement, nous ne sommes pas tout le temps des cons (sauf pendant l’apéro) et nous pouvons essayer de l’être moins ». Maintenant que vous savez (presque) tout, si vous avez des noms…

(…)

Publicités

11 réflexions au sujet de « La « théorie sur les cons » appliquée aux réseaux sociaux … »

  1. J’ai des noms de cons:

    Albert Dumoutier
    Gilbert de Lubier
    Stéphane Prénobion
    Julien Draisse
    Olivier de la Fressange
    Pour l’instant, je vérifie pour les autres qu’ils n’aient pas évolué dans le mauvais sens !
    Ils se reconnaîtrons sans doute.

    J'aime

  2. quel beau sujet (vaste, déjà dit) ahh merci camarade.. peu partisan de sourire au malheur de l’autre, mais lui (en l’occurrence) est heureux !

    des fois tête de gondole, pas même, à peine récompensé.. /ne trouves tu pas que le ‘billet d’influence’ arrive carrément de nul part ..?

    cerner un exemplaire..
    vous allez dire, ni rond, carré, il n’est pas saisi.. instable, fluctuant (fantaisiste?)
    pas étanche mais à toute épreuve, abruti jamais ahuri (capricieux?)
    peur de rien peur de tout, chef coach palinodeur.. qui de la dernière pluie ?
    filons un mot clé à l’échantillon: savoir ..sinon: moi je

    même si bon public facilite les angles, ils sont peu nbx, j’en ai connu qu’un, au bistrot, 20aine d’années.. le type sait une idiotie, il pourrait s’en satisfaire, échappant à une théorie édité à Ucla, même calmé (jamais énervé !) .. il insiste
    il n’invente pas tjs l’idée, ou alors marrante, qu’importe il la suit, bille en tête (même pas mal !)

    comme disait Sandrine cette aprèm, oui: mon 2° con aujourd’hui ! à la case.. aïe (nan, j’ai bien rigolé.. pas l’choix !) témoin elle me souffle: « un saitou qui est presque prix Nobel, alors acceptable, voir agréable, mais zigoto qui touche pas terre tellement il est attiré par la lune.. »
    ah on ne s’ennuie pas

    oui, sacrée patience, font mal aux yeux les infaillibles âneries évidentes certitudes à machin, fermes convictions assurées tous risques.. eux sont en apnée

    Sydney.. ?! que dire.. tellement heureux sans la vergogne, le nez de bœuf s’aime ? ah le con, plein de surprise,
    sans déc, ma fille fait sa thèse sur le selfie et réseaux.. à suivre

    J'aime

    1. 1.  » ne trouves tu pas que le ‘billet d’influence’ arrive carrément de nul part ..?
      Réponse: Oui, mais le con s’imagine Z’influent, c’est ce qui motive sa « Jerkitude »

      2. « un saitou qui est presque prix Nobel, alors acceptable, voir agréable, mais zigoto qui touche pas terre tellement il est attiré par la lune.. »
      Rép: Oui, le con « Saitou », disons qu’il en est persuadé.

      3. Bonne thèse-Selfie à l’héritière…

      Et Joyeux Noël bien sûr!

      J'aime

      1. en effet (# 1) influence.. bardé de sa certitude Et s’y arc boutant,
        -têtu et borné, assuré, déterminé, certain de son Droit, détenteur de La vérité

        dis comme ça fait peur.. yes, de l’épaisseur !
        et ce n’est pas fini..
        il se répand, propage, ‘se faire voir’, distribue,
        alors: oui de l’influence (car/synonymes)
        : domination, pression, emprise, ascendant, fascination, empire..

        on n’y échappe pas … ?!
        tiens, en parlant de fuite, y a k-à se baisser.. pas besoin d’une paire de baguettes dans les mains pour trouver une source

        merci Bemb de tes vœux, pareil !
        je mange avec Marine (ma fiotte) ce soir, je ne sais pas trop où comment quand.. mais why not un bout de billet de son sujet thèse.. la connaissant, il y a des perles ! à ta disposition of course, Cheers

        J'aime

          1. tiens, t’as-tari la source.. normal: gaffe aux microbes

            hygiène: on n’est jamais assez prudent !
            ex. parasites pathogènes = peste et choléra

            J'aime

Répondre à franckmicha Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s