« Moi libre aussi » 04.Fév.1794 : 1ère fausse abolition de l’esclavage….

Le 16 Pluviôse de l’An II c’est à dire le 04 février 1794, une Convention abolissait l’esclavage dans les colonies françaises. Moi libre aussi, liberté…

Moi Libre Aussi, 04 Février 1794 Esclavage

Il faut dire que cette « abolition » était faussement appliquée et rapidement abrogée et révoquée. Le Décret était appliqué à Saint-Domingue, en Guyane et à la Guadeloupe, mais pas à la Martinique ni à Tobago (alors occupées par les Britanniques), pas non plus à La Réunion face à l’opposition de l’administration locale. Le Décret était pourtant clair (si l’on peut dire)…

Décret_d'abolition_de_l'esclavage_du_16_pluviôse_an_II

Puis Napoléon Bonaparte débarque et le maintient partout. Il faut attendre le décret du 27 avril 1848 pour voir l’esclavage légalement aboli sur l’ensemble du territoire français, notamment suite aux multiples soulèvements des esclaves Nègres Marrons, et bien après l’indépendance de Haïti le 01 janvier 1804, (1ère république noire au monde.). La peur de l’effet domino …

(…)

(iconographie)

Publicités

10 réflexions au sujet de « « Moi libre aussi » 04.Fév.1794 : 1ère fausse abolition de l’esclavage…. »

  1. Qué Quoi ?! cé fini l’esclavage.. on ne me dit rien.. !

    « Chérie ce soir cé toi qui fait la vaisselle ! »

    /pan, dans les dents !!
    ça lui apprendra à m’obliger, me dominer
    me surpasser me contrôler me maitriser !
    tant d’années.. /xxx.. xxx

    ce soir
    elle lavera une-assiette
    en tous cas la mienne..
    /enfin j’espère, si tu ne t’es pas gouré Bemb
    t’es sûr de ton info ?!
    déconne pas ..

    J'aime

  2. … a propos d’esclavage :
    à méditer :
     » où il n’y a point de maitre, tout le monde est maitre ; où tout le monde est maitre, tout le monde est esclave  »
    Bossuet .

    J'aime

    1. C’est un syllogisme il me semble ……………………
      Mais qui suis je , moi l’analphabête dysorthographique pour critiquer Bossuet ce grand Maître en litérature ? ………………………………..
      Bon , à part ça , Banania existe toujours mais sans le  » YABON  » et sans le dessin qui allait avec …………………………. C’est comme l’esclavage , il existe toujours mais il a changé de style …………………………………

      J'aime

        1. comme tu dis.. ça me fait, ferait penser un truc du genre: trop de liberté tue la liberté (c’est sûr, ne me suis pas foulé; sans offense) chouia anar, non..
          en tous cas, les 2 bonhommes: bien nés, dans un monde (‘un autre’, le leur !) où l’influence, prérogative (pas dit privilège?) et Dieu évidemment, occupaient leur temps. Ca et de se taquiner.
          L’un, Fénelon, de banni ou Bastille (je ne sais plus) me le rend plus sympathique, car critique donc, mais bon, je ne les ai pas connu !
          le Code noir, disons ce torchon, leur est contemporain; ils étaient dans les p’tits papiers de Louis 16, leur maitre Soleil, dont ils n’avaient aucune envie, ni intérêt ! de contrarier. L’esclavage ? leur passait très en altitude de qql attention, curiosité (ni ne suis un spécialiste de leur œuvre)
          Of course camarade, je ne conteste pas leur talent

          J'aime

          1. …. ti suisse ;
            Je suis  » globalement  » d’accord !
            Le débat poussé dans le détail, me semble superflu, car je ne suis pas moi non plus un spécialiste de ces deux hommes, de surcroit, je me contenterais de ta dernière phrase :  » je ne conteste pas leur talent  » !
            Très cordialement !

            J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s