#Racisme: Le noir agressé dans le métro, ce n’était pas moi, ça aurait pu…

Hier à Paris, des supporters de Chelsea empêchent un passager noir de monter dans le métro avant leur match contre le PSG. Racisme «ordinaire»?

Non, ce n’était pas moi, ça aurait pu, et vous savez quoi? comme le dit si bien Guy Birenbaum dans un billet que je vous invite à lire: ça ira. Edit (19/02). Le Parisien a retrouvé Souleymane S., 33 ans, né à Paris, marié et père de trois enfants, il travaille comme chef d’exploitation dans une entreprise située près de la station de métro Richelieu-Drouot (Paris, IXe).

4546213_photo-watermarque-souleymane-lpfolgoas_625x390

« J’ai voulu entrer dans le wagon mais un groupe de supporteurs anglais me bloquait et me repoussait. J’ai essayé de forcer le passage, j’ai une nouvelle fois tenté de rentrer. Dans la bousculade, j’ai perdu mon téléphone. Ils me disaient des trucs en anglais mais je ne comprenais pas vraiment le sens de leurs propos. (…) J’ai bien compris aussi qu’ils s’en prenaient à moi à cause de la couleur de ma peau.(…) Vous savez, je vis avec le racisme, je n’étais pas vraiment surpris de ce qui m’arrivait même si c’était une première dans le métro. »

« Je suis resté longtemps face à eux, (…) Au bout d’un moment, des agents de la RATP sont intervenus. Mais seulement pour s’assurer qu’il n’y avait pas de bagarre. Leur objectif, c’était que le trafic reprenne sur la ligne. Aucun usager n’a pris ma défense (…) Ensuite, le métro est reparti et, moi, j’ai attendu le métro suivant. Je suis rentré chez moi sans parler de cette histoire à personne, ni à ma femme ni à mes enfants.(…) Et puis, que dire à mes enfants ? Que papa s’est fait bousculer dans le métro parce qu’il est noir ? Cela ne sert à rien. »

« Je ne savais pas que j’avais été filmé. Le fait maintenant d’en parler me donne le courage d’aller porter plainte à la police. Je vais essayer de le faire (aujourd’hui) si j’ai le temps, parce que j’ai aussi un travail… Dans tous les cas, j’ai l’intention de me tourner vers des associations antiracistes. Ces personnes, ces supporteurs anglais, doivent être retrouvées, punies et doivent être enfermées. Ce qui s’est passé ne doit pas rester impuni. »

Le Parisien.

(…)

Publicités

13 réflexions au sujet de « #Racisme: Le noir agressé dans le métro, ce n’était pas moi, ça aurait pu… »

  1. « Supporter »

    => définition : spectateur de sport (en général) prenant parti pour l’une des équipes, l’un des joueurs, ou plus généralement pour l’un des sportifs en compétition sportive. Le supporteur peut suivre son équipe, ou sportif, en déplacement pour l’encourager. …

    => synonyme : gros con alcoolisé, de préférence de couleur de peau blanche qui ne souffre pas les différences sociales, ethniques ou culturelles, voire religieuses et qui pense que hors-sol, il peut se permettre tout.

    => Traduction : fucking bastard

    J'aime

      1. Oui, c’est sur (malheureusement).

        Perso, même avec mon petit gabarit, je serais intervenu en bloquant la rame par exemple (déjà fait) pour interpeller la sécurité RATP et dénoncer ces gros cons qui auraient (avec un peu de chance) été embarqués et donc privés de leur match de foot de merde !

        #NanMais

        J'aime

        1. Moi, « Tout ces étrangers qui viennent chez nous pour le foot et qui nous empêchent d’utiliser nos rames de métro à nous qu’on a payé avec nos impôts« , moi ça me… Mais bon, heureusement qu’on a la Loi Macron pour rigoler n’est ce pas?

          Aimé par 1 personne

  2. con & aviné: ça limite le champ d’action
    le con sait-tout, infaillible conviction, la-vérité est son rayon
    bourré est un inconvénient.. sa certitude butée
    aussi le frapper: il n’en a rien à cirer
    bon des fois il tombe tout seul /mais no crédit à destinée (fatalité)

    qu’est-ce qui reste ?
    l’iconoclaste pédagogie (je viens de l’inventer) j’explique,
    par l’exemple..
    une fois, à un carrefour blindé et indiscipliné, le type me dit: « fils de p.. ! »
    – en effet, lui répondis-je, comment le sais-tu ?!
    aah.. je comprends ! (tu sais combien je suis lent)
    alors cé toi.. Papa ! Chouette !
    on en resta là, surtout lui

    me fritter avec 5 mecs (ou même 2) en sous sol parisien, non merci,
    par contre leur donner un coup de main (cf. l’ico-péda) en anglais of course:
    – virons le conducteur, ce rameur est noir .. /on poussera le tromé
    – vous allez à London.. zou! je viens avec vous, car vous avez une flopée de bronzés dans votre quartier, moi y en a être swiss mercenary, je vous fais un prix.. j’accepte le sterling mais pas les penny
    bull nose (nez de bœuf)

    la bonne nouvelle (…) l’info fait le tour et même traversée le Channel
    la british dinde (turkey)
    /silly goose serait la copine d’hooligan, mais autre sujet.. de sa Majesté
    .. va comprendre (disons entendre) de quel bois se chauffe la grenouille (verte)

    J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s