Limiter les loisirs des plus pauvres?

Une idée que l’UMP va envier aux américains du Kansas, je prends les paris…

Limiter les loisirs des plus pauvres

Comme le dit Ervé sur twitter: «Ah ben ! Si en plus les pauvres ont des envies de loisirs, où va-t’on ?». Rassurez vous, l’Amérique d’Obama va bien, mais lorsqu’on regarde de près, c’est pas terrible. En effet la lecture de la santé des économies sous le seul prisme des indicateurs macro-économiques (Taux de croissance, taux de chômage, PIB, etc) nous éloigne de la réalité, de la vraie-vie des gens comme on dit.

Comment est ce possible? Simple: ça commence par chambouler les garanties sur les contrats de travail, nous faire bosser les dimanches par exemple, et pourquoi pas se défaire du CDI pour créer des emplois? Puis un jour on se dira: «Tiens, on va limiter les loisirs des plus pauvres», pour que «cette bande d’assistés dépense notre argent de façon raisonnable». Logique États-Unis.

Prochaine étape, les empêcher d’avoir des gosses?

(…)

Cette « tradition belge de se foutre de la gueule des noirs  » qui ne passe plus…

La tradition valorise les gens du terroir, perpétue les habitus des ascendants pour que quand les étrangers ils passent chez nous qu’on puisse dire: «ZavezVu comment qu’ils étaient et qu’ils faisaient  nos anciens?, c’est bien non? etc», en Belgique, mais pas que, c’est l’inverse: «Hé les Noirauds, ZavezVu? Nous comme vous, pareil!», presque…

image

La tradition pour «se foutre  de la gueule des autres», même pour une « bonne cause« , c’est pas bien, c’est mal.

Source

(…)