Noir(s): le «merveilleux destin» de la cible mouvante …

D’ici ou d’ailleurs, surtout d’ailleurs, le « noir » s’arroge le «merveilleux»  statut de «cible mouvante» à l’insu de son plein gré. Récurrence des atrocités verbales ou physiques sans oublier les meurtres sans fin, particulièrement aux États-Unis. Après Fergusson et comme dans beaucoup d’autres villes, la série « noire » continue à Charleston

ETATS-UNIS. Un policier abat un Noir de 8 balles dans le dos

Indifférence, frustrations, mauvaises réputations, etc., c’est dans le script du «merveilleux destin de la cible mouvante», le nouveau safari urbain

[dailymotion id=x2m10tl]

Non, (tous) les blancs n’ont pas à se sentir responsables des meurtres des noirs par des blancs aux États-Unis, nul besoin de se désolidariser. Keep Calm, s’indigner (ou pas).

RIP Walter Scott.

(…)

Publicités