Comment le dire à JC Cambadélis sans le vexer? …

Jean-Christophe Cambadélis, 1er secrétaire du parti socialiste pose une question aux « frondeurs« , c’était hier sur twitter, et cela m’avait échappé…

2015/04/img_1380.png
2015/04/img_1381.png

À défaut «des frondeurs» qui doivent bien rigoler, je me porte volontaire pour répondre au camarade JC, c’est une question niveau «blogueur-frondeur». Par contre, je ne sais pas comment lui dire les choses sans le vexer, parce qu’il faut savoir que, c’est sous sa direction que le PS a subi les deux pires défaites électorales de ces dernières années, les européennes, 3ème seulement derrière l’UMP et surtout avec un FN à 25%! On va éviter le rappel «Départementales», une plaie encore ouverte, certains ont été virés pour beaucoup moins que ça, mais bon…

1. Comment dire à l’inaudible JC Cambadélis que les dits «frondeurs » ne critiquent pas le PS mais la « politique-libérale du Gouvernement Valls»? Et, ils s’expriment en leur qualité délus de la république pour défendre la «ligne Bourget», celle de la «Gauche victorieuse», un axe validé par les électeurs un certain 06 mai 2012. C’est la démocratie, mais chuut, ça peut le vexer…

2. Comment lui dire que ce n’est pas le PS qui fixe la «politique du Gouvernement» mais les électeurs qui ont voté pour cette majorité? Et, ces derniers sont beaucoup plus nombreux que les «encartés PS». Ne rien dire, ça peut le déprimer en plus des problèmes budgétaires, voire de licenciements au PS, etc

3. Comment dire à JC Cambadélis que «le Congrès n’est pas une élection législative», il n’est pas question d’élire une nouvelle majorité Gouvernementale, mais d’une simple réunion entre camarades pour désigner celui qui va s’occuper de la paperasse du Parti (1er Secrétaire)? Et que, si F. Hollande n’y va pas, c’est une Primaire qui désignera le Candidat PS de 2017, pas son «son Congrès PS» dont les français s’en tapent royalement! D’ailleurs, la ligne du PS a déjà été fixée par la primaire citoyenne avec la victoire de la ligne «défendue aujourd’hui par les frondeurs « esprit du Bourget »», loin devant la ligne libérale (5%), celle qu’on afflige sans vergogne aux électeurs de Gauche (ils la contestent élection après élection avec les résultats qu’on connaît).

Non, finalement, ne rien dire, si JC Cambadélis adore le «mur de la défaite», que grand bien lui fasse…

(…)

Publicités