J. Lavrilleux dit « la petite frappe » est tombé: complicité d’escroquerie, recel, faux et …

L’Affaire Bygmalion, le casse du siècle de la présidentielle 2012 n’en finit pas de secouer le Gang des Républicains. Jérôme Lavrilleux (dit Jéjé la petite frappe) est tombé (mis en examen) pour «recel d’abus de confiance», «complicité d’escroquerie», «complicité de financement illégal de campagne électorale» et «usage de faux». Il a été placé sous contrôle judiciaire.

Lavrilleux Sarkozy Bygalion Copé2015/06/img_1831.jpg

Jean Fanfan (dit Copé) se terre dans sa nouvelle planque et Paul Bismuth le chef de la bande organisée court toujours. Pendant ce temps, les « batards de juges » accumulent les charges et espèrent que J. Lavrilleux se mettra enfin à table. La traque continue.

(Lire in Le Monde)