Racisme « ordinaire » ? La Gaffe au noir et le silence des bons…

racisme ordinaireAu réveil ce matin, on m’a conseillé de lire le dernier billet de «votre» ami Nicolas Jegou dit @jegoun: «La Gaffe au noir», un billet qui commence par…

«Ce matin, je sors des toilettes du bureau et je croise un grand noir baraqué. Il me salut comme si on se connaissait. Je réponds poliment, embarrassé. Impossible de me souvenir de qui il s’agissait, les fonctions qu’il occupe dans la boîte ou chez un de nos clients ou fournisseurs. Ce n’est que cinq minutes après que je me suis souvenu que c’est un type que j’ai personnellement recruté en insistant qu’il soit retenu plutôt que les autres candidat… et organisé son arrivée pour aujourd’hui. Je suis allé présenté mes excuses. Pour me racheter, en allant déjeuner, je suis allé le chercher. Il me dit alors qu’il fait le ramadan. Deux heures, deux gaffes. Notre collaboration commence bien».

Trois fois rien, ou presque. Dans les commentaires, des choses intéressantes: D’abord la remarque posée de Gaël qui déjà s’inquiète de la tournure des événements: « Ah ben bravo tu cherches à attirer Didier Goux: faire recruter un noir, musulman qui plus est 🙂 » Et Nicolas Jegou de répondre:

Nicolas Jegou la Gaffe au noir

Il avait bien pensé aux dégâts, et les assume, ce qui ne tarda pas à arriver via un autre commentateur: « Là, pour le coup, je dirais plutôt que tu cherches à attirer notre ami lyonnais (celui qui arrive à jouer de la gratte avec une basse.Tain, je ne m’en lasse pas^^), direct, il va te dire que tu tombes dans les clichés, « grand noir baraqué », bientôt et normalement, il devrait te reprocher que que tu as sous-entendu que les noirs courent vite. ». Point «Godwin_Noir», presque, ça se rapproche, le bal était ouvert. Et Nicolas Jegou d’ajouter:

Nicolas Jegou racisme ordinaire  la Gaffe au noir

Non, pas de culpabilité, c’est juste une rigolade, un noir peut s’appeler «Guy-Alain» mais Mohamed… Puis, entre dans la danse un certain Didier Goux, déjà épinglé ici et dans le livre de Guy Birenbaum pour antisémitisme pour un billet «la Gaffe au juif», où il écrivait « je leur cracherais à la gueule (aux juifs) », disons du même type, où l’on s’éclate et toute amitié, avec les félicitations des passants. Sans se cacher derrière des tournures idiomatiques, il écrit:

Racisme ordinaire D Goux Nicolas Jegou

Oui, les noirs «ces gens là»… Et me voila donc cité nommément, «la gaffe au noir» prenait alors tout son sens, avec l’approbation de Nicolas Jegou: non,  «On ne peut pas les confondre. Tonnégrande est gros. Et pas con». Dont acte.

Ce récit est une récurrence, les mêmes acteurs, le même festival d’insanités que l’on qualifie proprement de «racisme ordinaire» pour ne pas dire «banal». Au delà de ces mots qui blessent, au delà de la gratuité de l’invective, ce qui me peine par-dessous tout, c’est le silence des bons.

Mais, Cé pa grav’, n’est ce pas ?

Bonne journée.

(…)

Publicités

42 réflexions au sujet de « Racisme « ordinaire » ? La Gaffe au noir et le silence des bons… »

  1. Bonjour,
    je ne suis plus sur Twitter (jo.stretto) j’ai fermé mon compte. Je ne supporte pas Didier Goux , son mépris , ses insultes gratuites, sans doute certaine personnes détiennent elles une vérité ou un savoir qui leur permet de blesser les autres….et de s’en moquer. J’ai une vie avec des soucis autrement plus graves……Beaucoup de sympathie pour vous…………………mais je suis partie définitivement.
    Joëlle

    J'aime

  2. Bon déjà, on dit bien « une Guitare Basse« . La Basse (son petit nom simplifié) est en effet une guitare qui n’a que 4 cordes (ou 5 ou 6 selon certains modèles à l’appréciation de celui qui en joue) qui sert à accompagner, voire guider la batteur dans la cacophonie des autres instruments de musique (on parle de tempo et de structuration du morceau joué.) donc freecasamachin devrait fermer sa gueule.

    Ensuite, Didier Goux est antisémite et raciste, point barre, qui plus est cautionné par le taulier Nicolas Machin Jegou pour qui « les couleurs je m’en branle, seul mon bide qui m’empêche de voir ma bite m’intéresse et si ce sinistre personne (le goux) peut m’envoyer un max de commentaires histoire de faire réagir d’autres blogueurs et faire péter mon compteur de visite, c’est le pied », c’est comme ça que le Jegoun en question arrive à éjaculer en publiant les stats de ses blogs une fois par mois, piètre branleur donc.

    Enfin, oui Jegoun est un raciste ordinaire qui sous couvert d’être de la vraie gauche a le droit de balancer ses conneries sous couvert, dira-t’il ensuite, de l’humour.

    Le soucis avec cette branlette de Jegoun, c’est de ne pas s’assumer et de faire retomber sur les autres sa médiocrité houblonnée à outrance et ses défauts de mémoire liés à sa trop grande consommation de bière.

    Jegoun : Le mec qui passe plus de temps sur son iphone au bistro qu’au boulot, normal qu’il ne se souvienne plus de qui il a embauché.

    Rien que le tire de son billet « la gaffe au noir » mérite « des baffes à ce gros con » !

    Voilà c’est dit…

    J'aime

    1. Oui
      @croisepattes, Petite Plume, Ne pas vous en mêler.
      Ce billet n’est que « prolégomènes », s’adresse surtout à ceux qui volent au secours du dit Nicolas Jegoun lorsque la foudre s’abat sur lui, à ceux qui hurlent à la « victimisation » au nom d’une prétendue amitié, à ceux qui réclament un « cessez-le-feu » lorsque la riposte éclabousse l’agresseur. Au nom de ladite amitié, j’ai « laissé filer » certaines choses, des remarques de bas de page entre autres conneries, j’ai respecté les « sens de leur amitié » . Exemple: David Burlot qui désormais se cache derrière le pseudo de « Margaux » et fait « blogueuse cuisine« , pour n’en citer qu’un, j’ai gardé ses salades en mémoire.

      Que « les bons« , s’ils le sont, s’expriment maintenant ou, qu’ils se taisent à jamais.

      Carpe Diem.

      (…)

      J'aime

      1. Me voici donc dévoilé !
        Comme je me cache sous un nouveau pseudo avec mon blaze en première page quand même depuis si longtemps, explique moi pourquoi ton robot @reservusblog reprend mes billets depuis si longtemps avec Margaud ? Mais tout cela n’est qu’accessoire.
        Pour une raison que j’ignore, te voilà seul petit procureur d’une cause qui me dépasse. Mais je renouvelle mon amitié à Nicolas. Garde cela dans tes fiches.

        J'aime

        1. Ma chère « Margaux  »

          Me permettre de t’appeler « Margaux » puisque c’est désormais sous ce pseudonyme que tu te dévoiles sur le Net. Je disais donc, Ma chère Margaux, j’ai par principe, l’obligation de répondre à ceux avec qui j’ai partagé autre chose que des billevesées. Donc, et puisque t’es (re)venu jusqu’ici, je vais te répondre.

          1.Mon boot twitter a toujours partagé tous les billets LB (Présidentielle 2012), sans exception, et ce qui se passe depuis 1 an ne changera rien, même si faire le tri m’arrangerait car la qualité des certains billets laisser à désirer (exclure les billets de feignasses, les post-it). Les « LB« ? Que des gens bien (cf., Débat interne sur « le racisme » d’Août 2014, un échange heureux et honorable que j’ai gardé). C’est (scoop) après de ce bon débat « identité nationale » que j’avais pris la décision de quitter les LB avec cette «sortie orchestrée», mon #Grexit. J’ai aimé ce que j’avais lu et cela m’avait fait du bien, oui, le groupe LB est une maison #GauchePropre qui mérite le respect, à deux trois cons près, des cons avec qui j’ai décidé de croiser le fer, et t’en fais partie.

          2.Donc, ton «amitié» avec Nicolas Jegou, je t’autorise à la garder et ça m’arrange comme t’as pas idée. Tu fais «cuisine » m’a dit mon robot, c’est bien, c’est le domaine de prédilection des «casseroles» et t’en a, beaucoup, à défaut de l’être. Ma chère Margaux, depuis le temps que tu (me) cuisines, il est peut-être temps de passer à table tu ne penses pas? Toute cette histoire a creusé mon appétit, et j’aime les tartes

          Voila pour mon message du 14 juillet et sans «feu d’artifice», depuis le temps que tu l’allumes, le feu, bref. Ce courrier, j’aurais pu en faire un billet à la UNE: « Lettre à David Burlot »: Ma chère Margaux…, mais bon, on va le laisser là, dans les commentaires, ta place, mais j’y pense…

          Bonne fête à tous, et longue vie aux LeftBlogs!.

          Guy-Alain Bembelly.

          Aimé par 1 personne

          1. Laisse tomber, c’est une affaire de «famille», un truc t’es pas dedans. Le «David Burlot», disons «Ma très chère Margaux», c’est au fond quelqu’un de bien (je le pense) mais qui confond «sens de l’amitié» et «cuisine indigeste», et oublie les coliques frénétiques que cela entraine chez ses convives involontaires. À la manière d’un œnologue, le cuisto doit apprendre à goûter ses propres mets, c’est la règle…

            J’ai une ardoise à régler, mon addition.

            J'aime

  3. perso pas gros, pour le reste.. (hâlé ?)
    sinon, souvent me marrer
    1) attention; que ma vanne soit comprise
    a) ma responsabilité (fait chié)
    b) alors pas des autres (chic ! mais danger)
    2) gaffe aux baraqués ! du monde entier

    qu’importe la blague arc-en-ciel (en color)
    je dirai bien: les-blancs ont un coup d’avance mais pas rancunier

    J'aime

      1. certes Gab, et ‘merde’ au racisme ordinaire ! même si des fois (souvent) je bois du pif, genre qui enrichit des escrocs,

        je ne suis pas accointé, ni je cours après /chaleur?
        (et) loyal tu me diras ? les amis de.. les ennemis de..
        Absolument !

        J'aime

    1. Je sais, ça emmerde tout le monde, je suis désolé, mais je ne joue plus.
      Non, ce n’est pas une « dispute« , ça ne l’a jamais été pas pour moi, pas sur ces questions là, sur les « divergences politiques, oui, là, non, jamais. Et je vais y mettre fin, une bonne fois pour toute.

      De bonnes vacances aussi, et bien de choses aux « petites racailles« .

      Amitiés.

      J'aime

    2. Bonjour Juan,

      « Disputes à la con » dis-tu. Soit. C’est vrai. A un détail près : doit-on accepter de se faire insulter sans cesse sous couvert d’humour ? Doit-on supporter que le taulier « historique » (qu’il revend-dick) de l’internet et des blogs accepte que des propos racistes et antisémites soient en libre accès sans modération sur ses propres bouzins ? Non ! ou alors qu’il dégage de la Gauche dont il se fait le pseudo défenseur. Parce que c’est aussi de cela qu’il s’agit. Quelle image donne-t’il ce poivrot de gauche ?

      Les blogueurs influents à ce niveau là c’est à gerber.

      Je comprends que tu sois excédé par ces petites anicroches mais il est important de souligner le fait que la taulier bedonnant est agressif si on ne va pas dans son sens.
      Qu’il est agressif envers l’Ami GAB, sans raison, ou alors… un problème de couleur ? Dans ce cas, qu’il le dise vivement.

      Perso, ça me dérange.

      Je suis le premier déçu car j’aimais bien le bedonnant de la Comète mais là,il dépasse les bornes des limites ce vieux pochtron qui n’a pas conscience que sa hargne alcoolisé (avec excuse le lendemain « j’étais bourré tout ça ») ne prend plus.

      De plus, le bedonnant à lunette et frisé (c’est lui qui se qualifie de cette façon donc je me permets) balance des conneries me concernant…

      Désolé et à présent je me contenterai de ne plus commenter quoi que soit chez ce branleur ni en faire référence, à condition qu’il en fasse de même.

      Sinon, ce sera mon poing dans la gueule IRL.

      C’est dit.

      (commentaire avec recul)

      Avec toute mon amitié Juan.

      Ervé

      J'aime

Extimise ton avis (Commentaire)>

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s